En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Prise en main UltraSone Tio

Vendus 360 euros, ces écouteurs sont bien finis, mais le câble et la télécommande sont banals. De même, l'isolation acoustique est bonne, mais le son pourrait être bien meilleur pour le prix.

Note de la rédaction

prix constructeur : 359 €

autres meilleurs prix pour
Casques

  • Casques Behringer HPS5000 25,00 €
Voir les détails

Prise en main

Tio d'Ultrasone : des écouteurs corrects, mais trop chers

Ces intra-auriculaires ne nous ont pas franchement convaincus. Pour un modèle haut de gamme, ils n'ont pas su séduire nos tympans, ni sublimer nos morceaux de musique favoris.

Aymeric Siméon 01net
le 27/12/2012 à 17h00
note de la rédac

la promesse

La marque allemande Ultrasone n’est pas très connue du grand public. Réservant ses produits à une élite d’audiophiles ou aux amateurs de casques audio sortant un peu de l’ordinaire, elle propose des modèles très onéreux, mais très bien finis. Parmi ses nouveautés, on trouve les écouteurs intra-auriculaires Tio. Vendus 359 euros (quand même !), ceux-ci sont tout en aluminium et restitueraient un son très équilibré et fidèle. Passons au test.

la réalité

Trop chers ! Comment peut-on vendre des écouteurs intra-auriculaires aussi cher alors qu’ils n’offrent (seulement) qu’une bonne qualité de son ? La finition, me direz-vous ! Effectivement, hyperlégers (5 grammes), les Tio sont en forme de diabolo et sont en aluminium épais pour une plus longue longévité.

En revanche, le câble rond est quelconque, un peu fin sur la partie écouteur et plus épais après le « Y » jusqu’à la prise jack 3,5 mm coudée. Pire, la télécommande, située sous l’écouteur, droit est décevante. Certes, elle est recouverte d’une matière douce au toucher, mais ne propose qu’un bouton unique.

Les Tio sont compatibles avec tous les baladeurs, tablettes ou smartphones Apple et ceux fonctionnant sous Android (adaptateur OMTP fourni). Pour ces appareils Android, il faut télécharger une application sur le Google Play afin de paramétrer correctement le gros bouton. Ce dernier aurait pu être encadré par des boutons de volume… Le micro intégré à la télécommande, quant à lui, remplit son office et offre une qualité de transmission correcte, sans plus.

Puissant, mais trop de médiums

Ultrasone certifie que le petit transducteur des deux écouteurs est de qualité professionnelle. Selon nous, il est bon, sans plus. En outre, pour des intra-auriculaires à 360 euros, un seul transducteur, c’est un peu léger ! Sur le SE535 de Shure, vendu sensiblement au même prix, il y en a trois, ce qui accroît la précision et la dynamique de nos morceaux de test. D’après nos oreilles, le son est globalement très porté sur les médiums.

Pour les morceaux de musique à voix ou avec beaucoup de guitare, c’est appréciable. Quant aux basses, elles ne sont pas envahissantes, mais manquent cruellement de chaleur. Les aigus, eux, manquent un peu de brillance et de clarté. Si l’ensemble est homogène, il n’a pas sublimé nos tympans. Nous avons été obligés de creuser les médiums et de rehausser les aigus, à l'aide de l'égaliseur, pour gagner en clarté et fidélité.

En revanche, pour les basses, rien à faire, même en les augmentant artificiellement, elles restent sèches. Et les écouteurs ont parfois du mal à correctement spatialiser le son ce qui, pour les enregistrements de concerts ou d'opéras, est parfois assez gênant. Vérification faite sur la courbe des mesures, la bande passante s’étend de 47 à 16 041 Hz, mais manque de régularité dans le haut du spectre. Le bas du spectre, lui, manque un peu de puissance et de présence.

Entre 148 et 9 000 Hz, toutes les fréquences sont à plus de 100 dB, avec une prédominance de la tranche 410 à 4 770 Hz qui correspond aux médiums et hauts médiums d’où la mise en avant des voix, guitares et autres instruments très présents dans ces fréquences. Enfin, la dynamique est là, la puissance répond présente… au risque de nous exploser les tympans. Nous n’avons pas dépassé la moitié du volume sur notre iPod nano de test lors des écoutes, à la fois pour profiter de nos morceaux, mais aussi pour être correctement isolés.

Des embouts en mousse convaincants

L’isolation phonique passive est assurée, au choix, par deux jeux d’embouts. Les premiers, en mousse, sont très agréables à porter (deux tailles sont fournies). Leur matière peut ne pas faire l'unanimité, mais ils sont de bien meilleure qualité que les cinq modèles en silicone. Extrêmement fins, ceux-ci risquent de s’abîmer relativement vite si vous n’en prenez pas soin. Heureusement qu'Ultrasone fournit un étui rigide en cuir, avec un logement en mousse moulé sur les écouteurs, et un adaptateur avion.

le verdict

Les intra-auriculaires Tio d’Ultrasone sont bien finis. Mais le câble nous semble trop fin, et les embouts en silicone vraiment trop fins pour durer. Le son, quant à lui, est juste bon alors que, pour 360 euros, il aurait dû être très bon, voire « très très bon ».

Voir les détails
   

Avis utilisateurs

Il n'y a encore aucun avis sur ce produit.

Soyez le premier à donner le votre

Votre avis

Voir les détails

Prises en main de
produits
similaires

Creative Aurvana Platinum

note de la rédac

Samsung Level Over

note de la rédac

Asus Strix Pro

note de la rédac

JBL Synchros E50BT

note de la rédac

Samsung Level On

note de la rédac

NewslettersAbonnez vous gratuitement !

+ toutes nos newsletters