En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Prise en main Vivitek Qumi Q5

Vivitek décline une nouvelle version de son vidéoprojecteur de voyage. La qualité de l'image est là, mais des nuisances viennent gâcher le plaisir.

Note de la rédaction

prix constructeur : 649 €

Disponible chez

  • Boulanger :

Prise en main

Qumi Q5 : une bonne électronique, une optique à revoir

Vivitek met à jour la base technique de son mini-vidéoprojecteur. La luminosité et la compatibilité multimédia ont été améliorées, mais l'optique n'est pas terrible, et sa ventilation trop bruyante.

David Nogueira 01net
le 11/09/2012 à 16h45
note de la rédac

la promesse

Présenté en juin dernier, le Qumi Q5 est enfin disponible. Succédant au Qumi premier du nom, le Q5 profite d’une base technique plus performante. La principale amélioration porte sur la luminosité du rétroéclairage par LED, qui passe de 300 à 500 AINSI Lumens. La compatibilité et l'ergonomie de l'interface sont également améliorées. Voyons ce que nous réserve la nouvelle version d’un produit qui nous avait conquis en son temps.

la réalité

Le Qumi Q5 ressemble à s’y méprendre à son prédécesseur : un petit pavé de 16 x 10,2 x 3,2 cm, décliné en cinq couleurs brillantes (blanc, noir, rouge, jaune et bleu). La connectique change un peu par rapport au premier modèle : le lecteur de cartes mémoire disparaît au profit d’un port HDMI classique. Le constructeur livre un câble HDMI ainsi qu'un adaptateur VGA propriétaire.

De très bonnes mesures techniques

Le Qumi Q5 obtient la première place de notre classement des mini-vidéoprojecteurs grâce à ses très bonnes prestations. Avec une bonne luminosité (mesurée à 2 mètres avec les réglages par défaut) de 57,5 cd/m² et avec un taux de contraste élevé (1 030:1), ce vidéoprojecteur Vivitek s’en sort mieux que ses concurrents. Notre sonde confirme également que le rendu des couleurs est fidèle, quel que soit le préréglage utilisé (film, présentation, jeu…).

Tons chair, profondeur des noirs, fidélité des couleurs, éclat du blanc : la qualité du Qumi Q5 se vérifie également à l’œil nu. On apprécie la fluidité et le piqué de l'image HD (720p) et l'absence d'artefact. Notons toutefois que la taille de l’image projetée est un peu plus petite que la moyenne : 1,47 mètre de diagonale (au lieu de 1,7 mètre) pour un recul de 2 mètres.

L’interface des menus est agréable, et les possibilités de réglages assez nombreuses. Le constructeur propose cinq modes préréglés qui, selon nous, conviennent à tous les types d’utilisation. Il est néanmoins possible de peaufiner le rendu de l’image via l’un des deux modes personnalisables.

Une compatibilité sans faille

L’interface d’accueil ouvre également un accès vers d’autres fonctions, notamment la navigation Internet ou encore la lecture des fichiers multimédias en réseau. Des fonctions que nous testerons très prochainement, dès que le constructeur sera en mesure de mettre à notre disposition son adapteur USB/Wi-Fi n.

Le menu de lecture multimédia réserve une excellente surprise. Le Qumi Q5 a pu accéder à tous nos fichiers de test stockés sur une clé USB. Un excellent point, surtout pour ceux qui opteront pour la batterie proposée en option (environ 100 euros). Lors de nos tests, cette dernière a tenu 1 h 48 min, de quoi regarder une grande majorité des films.

Une mise au point parfois à la peine

Tout n’est pourtant pas parfait. La qualité du bloc optique nous a déçus. La molette servant à faire la mise au point n’est pas assez efficace. Lorsque le recul dépasse 3 mètres, l’amplitude de celle-ci ne suffit plus pour faire le point. Le flou est vraiment minime, mais tout de même gênant ! C’est d’autant plus regrettable que la puissance de la LED permet en principe d’éloigner encore un peu le vidéoprojecteur de la toile.

Ce n’est pas tout. Si la luminosité est un cran au-dessus de celle de tous les concurrents, la surchauffe de l’électronique entraîne une montée en température, ce qui met en route le ventilateur très souvent. Un bruit que nous avons mesuré à 43 dB à 50 cm et qui, même dans lors d’une projection complétée par un home cinéma, sera désagréable. D’ailleurs côté son, le haut-parleur intégré est inutile. Le bruit du ventilateur est presque plus fort que la puissance de cette enceinte, ridicule.

le verdict

Le Qumi Q5 obtient la première place de notre classement grâce à sa très bonne qualité d’image et à sa compatibilité multimédia de haute volée. Toutefois, nous ne lui attribuons que trois étoiles (sur cinq) en raison de son bloc optique imparfait et de son petit ventilateur trop présent. A 649 euros (soit le prix d’un vidéoprojecteur à lampe classique d’entrée de gamme), l'engin nous laisse un peu sur notre faim.

Voir les détails
     

Avis utilisateurs

Votre avis

Voir les détails

Prises en main de
produits
similaires

Acer K137

note de la rédac

Optoma ML750

note de la rédac

BenQ W1500

note de la rédac

Kodak iShow PJ204W1

note de la rédac

Epson EH-TW5200

note de la rédac

Epson EH-TW9200

note de la rédac

NewslettersAbonnez vous gratuitement !

+ toutes nos newsletters