En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Prise en main Zotac GeForce GTX 680

La GeForce GTX 680 de Nvidia nous offre une belle prestation et un très bon rendement par watt consommé. Elle monte sur la première marche du podium des cartes graphiques. Reste qu'à l'heure actuelle, le prix et la disponibilité de la carte ne permettent pas, même aux joueurs les plus fortunés, de se la procurer.

Note de la rédaction

prix constructeur : 499 €

Disponible chez

  • Amazon :

Prise en main

Nvidia GeForce GTX 680 : la plus rapide des cartes graphiques

La GeForce 680 est bien la carte 3D mono-GPU la plus performante du moment... mais elle ne creuse pas assez l'écart, selon nous, avec le haut de gamme d'AMD.

Aymeric Siméon 01net
le 04/04/2012 à 17h00
note de la rédac

la promesse

Nvidia revient sur le devant de la scène avec la GeForce GTX 680. Cette nouvelle puce est-elle la réponse du berger Nvidia à la bergère AMD ? Voilà, en tout cas, de quoi remettre les pendules à l’heure dans le petit monde de la puce graphique et de relancer la course à l'armement. Et, histoire de réduire l'intérêt du EyeFinity de AMD à néant, Nvidia propose quatre sorties vidéo différentes (deux DVI, un HDMI et un DisplayPort) avec la possibilité d'y relier quatre écrans en même temps et de jouer en 3D Vision Surround (3D Vision sur trois écrans) avec une seule carte GTX 680. Cette nouvelle GeForce est-elle la référence haut de gamme tant attendue ?

la réalité

Lors de notre présentation de la carte, nous avons largement abordé les spécificités techniques, aussi nous ne reviendrons pas dessus ici. Sachez juste que l’architecture Kepler du processeur graphique de la GTX 680 est largement inspirée par les GeForce GTX 480 et GTX 580. Cependant, force est de constater que Nvidia a bien travaillé sa copie car le bruit et la consommation excessive de la GeForce GTX 480 appartiennent au passé et la puissance augmente.
Pour nos tests, Zotac nous a fourni une carte graphique reprenant trait pour trait le design de référence de Nvidia. Le constructeur fait un effort en livrant trois jeux de la licence Assassin’s Creed avec son monstre ainsi que les câbles habituels.

Une sérieuse alternative à la Radeon HD 7970

Jetée dans l’arène avec les cartes AMD Radeon HD 7970 et HD 7950 mais aussi les dernières cartes haut de gamme Nvidia sorties il y a plus d’un an maintenant (GTX 590, 580 et 570), la GeForce GTX 680 se défend bec et ongles. Les cartes AMD ont été testées avec le pilote fourni par AMD lors des tests initiaux, la carte Nvidia, elle, a été testée avec les derniers ForceWare disponibles sur le site.
Face à la Radeon HD 7970, la GTX 680 fait globalement mieux. Jouer en Full HD, avec plein de détails, de filtres et d’effets graphiques est donc complètement dans ses cordes. Elle est même taillée pour cela. Attention, l’écart n’est pas toujours aussi franc et massif qu’on pourrait le penser. Entre la HD 7970 et la GTX 680, la bataille se joue parfois à quelques images par seconde affichées près. Les exemples les plus marquants restent Dirt 2 (DirectX 11) et S.T.A.L.K.E.R. Dans le premier jeu, en Full HD, détails en
« High » et 2x de MSAA (lissage des pixels), la GTX 680 devance la Radeon de 28 images par seconde (137,5 ips contre 109,9). Avec S.T.A.L.K.E.R., la Radeon HD 7970 affiche 102 ips quand la GTX 680 en génère, elle, 111,25.
Enfin, par rapport à la GTX 580, la nouvelle arrivante fait entre 20 et 30 % mieux suivant les jeux, mais nous nous attendions plutôt à un gain de 50 %. Toutefois, sur certains rendus de tessellation, elles font jeu égal. Dernier point très appréciable pour nos oreilles, le silence en fonctionnement est sans commune mesure avec celui de la GTX 580 ou encore de la Radeon HD 7970. Pour conclure le chapitre des performances, la carte Nvidia est 9 % plus puissante (en moyenne) que la dernière ressortissante des gammes Radeon…pour une consommation plus réduite.

Consommation en net progrès

La GeForce GTX 680 ne nécessite que deux prises de six broches pour fonctionner à plein. Sur le papier, elle ne peut donc pas consommer plus de 225 watts. En effet, le port PCI-Express 16x de la carte mère alimente la carte à hauteur de 75 watts tout comme chacun des deux connecteurs six broches de l’alimentation.
Après avoir procédé à nos mesures de consommation de test, le résultat est surprenant. La carte consomme 186 watts au maximum et notre plate-forme de test (Intel Core i7-975X, 6 Go de mémoire, disque dur 500 Go) n’a jamais dépassé 300 watts en consommation de point sous 3D Mark 11 lancé en mode Extrême en 2 560 x 1 680 pixels (la définition d’un 30 pouces). Sur le Bureau de Windows 7 (au repos), la carte ne consomme pas plus de 12 watts.
En comparaison, une GTX 580 consommait dans les mêmes conditions de test, sur la même plate-forme, jusqu’à 300 watts en pointe (et 30 à 40 watts au repos). Face aux nouvelles Radeon de AMD, elles aussi très peu gourmandes en énergie, la GTX 680 se démarque. En effet, la Radeon HD 7970 consomme 249 watts à plein et 20 watts au repos environ. Et, considérant les performances offertes par la GeForce GTX 680, il est même étonnant qu’elle consomme si peu.

Le GPU Boost, efficace oui, mais à quel point ?

Autre élément phare de la GTX 680, l'accérateur GPU Boost. Grâce à l’outil de EVGA (compatible avec la carte Zotac, mais aussi avec les autres cartes GeForce GTX 680), nous avons pu tester cette fonction. Nous avons surtout pu voir sur les courbes du logiciel les quelques augmentations de fréquences de la puce caractéristiques de l’activation du Boost. Cependant, les gains de performances obtenus ne nous semblent pas monstrueux sur nos jeux de test. Car tout dépend (ou presque) des jeux et de l’utilisation qu’ils ont de l’architecture Kepler. Si tous les 1 536 cœurs CUDA sont monopolisés, pas de Boost. Si tous ne fonctionnent pas, il s’active et la cadence des cœurs augmente dynamiquement. Il est malheureusement impossible de désactiver cette technologie pour apprécier réellement le gain d’image par seconde qu’elle occasionne.
Si vous aimez faire de l’overclocking, le GPU Boost continue d’officier en dépit des augmentations de fréquence que vous pourrez appliquer à la puce. Mais, faute de temps (et d’intérêt ?), nous ne nous sommes pas adonnés à de sauvages séances d’overclocking. Selon nous, la débauche de puissance offerte en l’état par la GTX 680 contentera les joueurs capables de se l’offrir.

Images affichées à la carte

Quant à la fonction de « bridage » d’images par seconde affichées, ça marche. Pas franchement mis en avant, cette fonction est celle qui a le plus d'intérêt à nos yeux. A l’origine, le constat que 220 images par seconde affichées dans un jeu ne servent pas à grand-chose, surtout en Full HD quand toutes les options sont déjà à fond ou presque. Grâce à l’utilitaire EVGA, et avant de lancer le jeu, vous réglez le nombre d’images souhaité très simplement au moyen d’une réglette et la carte adapte ses fréquences de fonctionnement en fonction de la complexité et des besoins des scènes du jeu afin de toujours obtenir le nombre d'image souhaité.
Cela suppose quand même que vous disposiez d'une configuration musclée et que vous ayez évalué auparavant le rendement offert par la carte afin de faire une demande d'adaptation « réaliste » à la carte. Testé sous Dirt 3, cela fonctionne parfaitement, à la condition que vous ne laissiez pas la synchronisation verticale activée dans le jeu et dans le pilote.

le verdict

Honnêtement, la GeForce GTX 680 nous a bluffé mais, éternels insatisfaits, nous nous attendions à un peu mieux. Le sentiment que l'architecture Kepler ne fournit pas ici tout son potentiel demeure. Néanmoins, Nvidia nous offre ici une carte qui offre un très bon rendement par watt consommé et qui monte sur la première marche du podium. Reste que le prix et la disponibilité de la carte ne permettent pas de se la procurer à l'heure actuelle. Annoncée au prix de 499 euros à sa sortie, elle semble avoir connu un franc succès (ou n'y avait-il que des stocks réduits ?) et la plupart des enseignes ne l'ont plus en stock. Il nous tarde aussi de voir ce que réserve Nvidia pour la suite des GTX 600, car les écarts de performances avec les cartes AMD ne sont pas si importants et donc Nvidia ne possède pas une grosse marge de manœuvre pour segmenter son offre.

Voir les détails
   
Voir les détails

Avis utilisateurs

Il n'y a encore aucun avis sur ce produit.

Soyez le premier à donner le votre

Votre avis

Voir les détails

Prises en main de
produits
similaires

PNY GeForce GTX 780 Ti XLR8 OC

note de la rédac

Sapphire Dual-X R7 265

note de la rédac

Zotac GeForce GTX 750 Ti OC

note de la rédac

Nvidia GeForce GTX 750 Ti

note de la rédac

Nvidia GeForce GTX 780 Ti

note de la rédac

Nvidia GeForce GTX 770

note de la rédac

Newsletter 01net. Comparatifs & Tests