En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Prise en main Sony Vaio VPCZ23J9E

Le Vaio VPCZ23J9E est un bon ultraportable pour les nomades exigeants. Vendu 1 800 euros environ, la ventilation bruyante reste son principal handicap et donc peut dissuader les amateurs de silence à passer à l'achat.

Note de la rédaction

prix constructeur : 1800 €

autres meilleurs prix pour
PC Portables

  • Pavilion 10-f100nf - PC portable 256,84 €
Voir les détails

Prise en main

Déclinaison du Vaio VPCZ23Z, le Z23J est lui aussi trop bruyant

La finition, les performances, la qualité de l'écran et le souci du détail : cet ultraportable justifie globalement son prix de 1 800 €, mais le bruit généré par la ventilation est difficilement supportable.

Aymeric Siméon 01net
le 10/04/2012 à 13h30
note de la rédac

la promesse

Seconde déclinaison du Vaio Z23 de Sony, le VPCZ23JE9 est un modèle un peu moins musclé que le Z23Z9E, mais qui coûte tout de même 1 800 €. La station Power Media Dock n’est pas livrée avec (elle est vendue 500 € seule) ; nous avons donc affaire à un ultraportable qui se consacre aux tâches courantes des nomades professionnels.

la réalité

Le Vaio Z23JE9 s'offre le même très beau châssis que le Vaio Z23Z9E. Fibre de carbone, finesse de 1,9 cm, poids de 1,15 kg, l’engin est séduisant et les doigts sont comme aimantés par le clavier rétroéclairé. Mais contrairement au Z23Z9E, sa dalle 13,3 pouces n’affiche pas une définition Full HD. Il faut se contenter d’une image en 1 600 pixels par 900, ce qui est tout de même très appréciable sur un écran de cette taille. Le rendu des images est toujours aussi bon. Nos mesures nous indiquent une luminosité moyenne de 445 cd/m2 et un taux de contraste dépassant 1000:1 garantissant ainsi des noirs profonds et des couleurs vives. A noter que, comme son grand frère, le Z23J9E adapte la luminosité de l’écran et l’intensité du rétroéclairage du clavier en fonction de la lumière ambiante (activée par défaut, la fonction peut être stoppée dans le Vaio Gate).

La puissance audible

Les Vaio VPCZ23Z9E et le Z23J9E partagent le même processeur : le Core i7-2640M d'Intel, un double cœur cadencé à 2,8 GHz. En revanche, la mémoire se cantonne à 4 Go (contre 8 Go sur l’autre Vaio) et l’espace de stockage se limite à 128 Go de SSD, mais toujours monté en Raid 0 pour avoir d’excellents débits en lecture/écriture.

Windows 7 Pro est toujours à la manœuvre, tout comme la suite logicielle de Sony. L’ensemble de la configuration est particulièrement véloce et s’acquitte aisément des tâches les plus simples (bureautique, surf, etc.) comme des plus complexes (encodage, retouche d’image, etc.). Seul le jeu reste hors de portée car le contrôleur graphique intégré au processeur Intel ne fait pas de miracle en la matière.

L’engin consomme entre 10 et 68 watts selon les usages et nous avons évalué une endurance moyenne de presque 4 h 30 min en lecture vidéo, écran au maximum, Wi-Fi connecté. C’est correct, mais le Vaio Z se positionne à la hauteur de certains ultrabooks qui coûtent deux fois moins cher et proposent presque la même puissance de feu pour une consommation réduite de 20 %.

Malheureusement, le mal touchant la série Z depuis deux générations n’épargne pas le Z23J9E. Les deux petits ventilateurs assurant le refroidissement de la machine manquent un tantinet d’efficacité et sont surtout trop bruyants ! Le mercure montre jusqu’à 34 °C sur les repose-mains et 45,3 °C sous la machine ; les nuisances sonores atteignent, elles, presque 50 dB lorsque la machine est bien occupée. Au repos, les ventilateurs redescendent à 30,9 dB mais, de temps en temps, la soufflerie s’affole sans raison.

Sauvé par le module 3G

Côté prises, le Vaio Z est un peu chiche. Deux sorties vidéo (VGA et HDMI), une prise audio-micro, un port Ethernet Gigabit, une prise USB 2 et une prise USB 3 sont disposés sur les flancs de la machine. L’interface USB 3 sert d’ailleurs à relier à la station Power Media Dock en option. Du côté du réseau, Sony dote son petit ultraportable d’un module Wi-Fi n et Bluetooth 3.0 + HS, mais aussi d’un emplacement pour carte SIM afin de vous servir de la 3G lorsqu’aucun hotspot Wi-Fi n’est à portée.

le verdict

Un bon ultraportable que cette déclinaison du Vaio Z23 mais nous regrettons, une fois encore, le bruit de la ventilation lorsque toutes les capacités de calcul de la machine sont mobilisées.

Voir les détails
   
Voir les détails

Avis utilisateurs

Il n'y a encore aucun avis sur ce produit.

Soyez le premier à donner le votre

Votre avis

Voir les détails

Prises en main de
produits
similaires

Lenovo Yoga 3 Pro-1370

note de la rédac

Acer Aspire E5-571PG-624L

note de la rédac

Lenovo Y50-70 (59426739)

note de la rédac

Gigabyte Aorus X3+

note de la rédac

Medion Akoya S6213T (MD98716)

note de la rédac

Newsletter 01net. Comparatifs & Tests