En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Prise en main Terratec PhonoPreAmp iVinyl

prix constructeur : 130 €

autres meilleurs prix pour
Divers

  • Ultra portable Acer E3-111-C0UM 11 - Gris - Ordinateur ultra-portable 249,89 €
Voir les détails

Prise en main

Un convertisseur audio simple et efficace ?

D'après le constructeur, cet outil transforme en un clin d'oeil le contenu de vos vinyles en fichiers numériques.

David Nogueira 01net
le 04/01/2007 à 17h05
note de la rédac

la promesse

Le PhonoPreAmp iVinyl de Terratec est, d'après son concepteur, un boîtier d'acquisition externe des plus eficaces. Son but : convertir vos vieux vinyles en des fichiers audio numériques en toute simplicité. Comme cette solution est susceptible d'intéresser bon nombre d'utilisateurs, nous avons choisi de la tester pour vérifier l'efficacité de ce petit boîtier.

la réalité

Si le PhonoPreAmp iVinyl est effectivement petit il est aussi complet. Les câbles RCA pour le brancher à la platine et le cordon USB pour le connecter à un PC ou un Macintosh sont livrés avec le boîtier. D'autre part, deux logiciels sont fournis : SoundRescue 2.1 pour Windows et CD Spin Doctor pour Mac OS. Nos tests ont été faits sous Windows, avec un PC portable répondant aux exigences matérielles requises.

L'installation logicielle se passe conformément aux dires du constructeur : c'est très rapide et aucun pilote n'est nécessaire. Côté matériel, un simple port USB 2.0 suffit à alimenter le boîtier d'acquisition et à amplifier au passage le son de la platine vinyle. Il ne reste donc plus qu'à connecter les deux connecteurs RCA et le fil de masse (non livré) au boîtier et à la platine.

Si la documentation papier est très succincte, une version beaucoup plus détaillée est présente sur CD. Il est d'ailleurs conseillé aux néophytes de consulter ce manuel pour comprendre un peu mieux à quoi servent les touches de réglage « Capacity » et « Input level », placées en façade du boîtier, par exemple.

La description du mode opératoire pour acquérir une piste audio se résume à trois lignes. Une fois la lecture de la musique lancée sur la platine, le son est immédiatement retransmis sur les haut-parleurs du portable. Pour démarrer l'enregistrement de la piste, il suffit de désactiver la touche Pause.

Si jusqu'ici tout se passe bien, ce sont les fonctions avancées du logiciel qui nous ont déçus. En effet, Terratec mettait en avant la possibilité de coder à la volée ses vinyles au format MP3. Or, l'enregistrement des pistes ne se fait qu'au format WAV. Comptez donc près de 180 Mo pour la sauvegarde d'un 33 tours.

De plus, une fois l'acquisition terminée, rien n'est prévu pour compresser l'album en MP3. Il faudra faire appel à un logiciel externe. Cela dit, on trouve facilement un convertisseur audio gratuit sur notre site. Par ailleurs, si l'on n'a pas enregistré ses pistes audio une par une, en guettant les blancs entre elles, il faudra utiliser un logiciel de retouche audio pour séparer les pistes. Heureusement, le logiciel SoundRescue sait faire cette opération. C'est, avec la gravure directe sur CD, l'une des rares fonctions réellement avancées du logiciel.

N'espérez pas non plus (contrairement à ce que dit Terratec) donner une seconde jeunesse à vos vinyles avec ce logiciel : nous n'avons pas trouvé la fonction pour éliminer les grésillements. A cet effet, nous avons utilisé le logiciel Nero WaveEditor, qui nous a permis de retravailler efficacement nos albums (couper les pistes, atténuer quelque peu les grésillements, etc.). Reste enfin qu'il faudra passer un peu de temps à renseigner les titres des pistes et nom des artistes. Signalons qu'après conversion (en 192 Kbit/s en MP3) notre album pesant 180 Mo n'en affichait plus que 28...

le verdict

Au final, le résultat est convaincant. Mais il ne faut pas espérer faire du neuf avec du vieux et récupérer des vinyles très abîmés. Par ailleurs, nous avons été déçus de ne pas avoir retrouvé l'intégralité des fonctions annoncées par le constructeur. Le logiciel a des possibilités tellement limitées qu'il faut faire appel à Internet pour télécharger quelques programmes complémentaires. Enfin, on peut se demander si à 130 € le boîtier, il faut vraiment convertir ses vinyles. N'est-il pas plus judicieux de chercher la version CD dans les bacs des disquaires ?

Voir les détails
   

Avis utilisateurs

Il n'y a encore aucun avis sur ce produit.

Soyez le premier à donner le votre

Votre avis

Voir les détails

Prises en main de
produits
similaires

Parrot Rolling Spider

note de la rédac

Parrot Jumping Sumo

note de la rédac

Epson Moverio BT-200

note de la rédac

Leitz Batterie externe (6413)

note de la rédac

Blackvue DR600GW-HD

note de la rédac

AwoX StriimCAST SC-W

note de la rédac

NewslettersAbonnez vous gratuitement !

+ toutes nos newsletters