En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Prise en main Epson EH-TW9000W

A la suite de l'abandon des EH-R2000/R4000, le TW9000W est désormais le modèle haut de gamme d'Epson. Est-il à la hauteur ?

Note de la rédaction

prix constructeur : 3193 €

autres meilleurs prix pour
Vidéoprojecteur

  • Hd Vidéoprojecteur Led Lcd Projecteur 1080p Support 2hdmi Usb Tv Input 189,79 €
Voir les détails

Prise en main

TW9000W : un vidéoprojecteur 3D solide et lumineux

Après l'abandon des EH-R2000/R4000, le TW9000W est désormais le modèle haut de gamme d'Epson. Est-il à la hauteur ?

Eric Le Ven 01net
le 19/03/2012 à 15h00
note de la rédac

la promesse

Nous avons testé la version W de l'EH-TW9000 d'Epson. Autrement dit, celle associant le vidéoprojecteur à un petit module de connexion sans fil (Wireless HD), qui permet de déporter les sources vidéo HD. Mis à part ce détail, ce projecteur tri-LCD, spécialement taillé pour le home cinéma, promet une belle flexibilité de placement grâce à son zoom 2,1x et son double lens shift, avec, en prime, une luminosité flamboyante, de la 3D active maîtrisée, des contrastes pointus (200 000:1), des couleurs « dodues » et un traitement vidéo aux petits oignons. Vérifions tout cela...

la réalité

D'abord, rappelons que le TW9000W n'est proposé qu'en blanc, contrairement au TW9000 qui lui est habillé d'une coque noire. Ce dernier n'est pas livré avec le module de transmission sans fil. Cette différence fait du TW9000W le compagnon idéal des vidéoprojections home cinéma dans une pièce à vivre. Le noir étant plutôt destiné aux salles réservées au home cinéma. L'appareil, même s'il est plutôt imposant, saura donc se faire discret, suspendu au plafond dans une salle de séjour.
D'autant que son petit module sans fil permet de déporter la connexion des sources vidéo, voire de les cacher dans un meuble sans que cela ne perturbe la transmission des signaux. C'est sacrément pratique.

Un appareil économique et pratique

Autres données plaidant en faveur de l'appareil : le prix de la lampe de remplacement s'avère très correct (260 euros), tout comme celui de la paire de lunettes 3D supplémentaire (79 euros). Si à l'achat, l'investissement est non négligeable, sur la durée, le TW9000W devrait donc être un bon parti.
A l'usage, les promesses qu'on nous avait faites à l'IFA de Berlin, en septembre dernier, sont quasiment toutes tenues. Si l'appareil est facile à installer grâce à son double lens shift H/V (+/- 47 % à la verticale, +/- 97 % à l'horizontale) et à son zoom 2,1x, on regrette simplement que la mise au point ne soit pas motorisée. C'est beaucoup plus pratique qu'une mise au point manuelle, plus approximative.

Un équipement haut de gamme

Avec toutes ces options, le TW9000W fait une bonne impression. Il est équipé d'un objectif pro Fujinon, de matrices LCD D9 de 0,74 pouce et d'une lampe E-TORL de 230 W capable de tenir jusqu'à 5 000 heures en mode Eco.
Par l'intermédiaire d'une nouvelle interface utilisateur, dont l'ergonomie n'est malheureusement pas pleinement satisfaisante, on peut activer les modes Frame Interpolation (qui fonctionne plutôt pas mal), Super Resolution (qui donne aussi des résultats corrects) et le mode de conversion 2D>3D (potable sans plus). Quatre modes de préréglages des couleurs sont proposés en 2D (Dynamique, Salon, Naturel, Cinéma) et deux autres en 3D (Dynamique 3D et Cinéma 3D).

Des options de réglage en pagaille

En fouillant un peu dans les menus, très riches, on remarque de nombreuses fonctions permettant d'améliorer la qualité d'image. Les néophytes peuvent faire confiance au mode Salon, qui propose une image extrêmement lumineuse et dynamique, parfaitement adaptée si il y a un peu de lumière dans la pièce. Sur cet appareil, tout a été fait pour permettre aux différents publics (puristes ou novices) de s'y retrouver et d'obtenir satisfaction.

Une 3D efficace et lumineuse

Quant à la 3D, elle s'avère efficace et ne flanque pas mal au crâne. Elle n'est pas non plus trop terne. Epson a, en effet, travaillé afin de réduire la perte de luminosité et éliminer les effets de chevauchement.
Le fabricant a, notamment, intégré une technologie maison baptisée 3D Luminance Enhancement, qui permet d'augmenter la luminosité générale en 3D. Il a aussi optimisé la conversion 2D>3D en offrant un meilleur contrôle de la profondeur et une meilleure séparation des éléments de l'image. L'effet de relief n'est pas encore démentiel, mais sur certaines sources (les documentaires et les concerts notamment), la conversion est intéressante. Enfin, pour ce qui est du rendu de l'image HD classique, sachez que c'est tout simplement superbe !

le verdict

Après quelques jours d'utilisation, il nous a été bien difficile de nous séparer de cet appareil affichant des contrastes toniques, une définition d'enfer, des couleurs qui claquent et des noirs intenses. Que ce soit sur un match de foot ou un film, dans le noir total ou avec un peu de lumière dans la pièce, l'image est vraiment séduisante et précise. Pas de doute, c'est du solide !

Voir les détails
   
Voir les détails

Avis utilisateurs

Il n'y a encore aucun avis sur ce produit.

Soyez le premier à donner le votre

Votre avis

Voir les détails

Prises en main de
produits
similaires

Kodak iShow PJ204W1

note de la rédac

Epson EH-TW5200

note de la rédac

Epson EH-TW9200

note de la rédac

Asus S1

note de la rédac

BenQ BenQ W1300

note de la rédac

Philips Screeneo HDP1590TV

note de la rédac

NewslettersAbonnez vous gratuitement !

+ toutes nos newsletters