En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Prise en main hp Pavilion dv6-6148sf

Vendu 499 euros, ce Pavilion dv6-6148sf est assez polyvalent et confortable pour permettre la bonne exécution de toutes les tâches quotidiennes. Simplement, n'espérez pas le transformer en borne d'arcade moderne, vous serez déçus.

Note de la rédaction

prix constructeur : 499 €

autres meilleurs prix pour
PC Portables

  • EasyNote TF71BM-C4XZ - PC portable 268,86 €
Voir les détails

Prise en main

Cet HP Pavilion dv6 à petit prix est étonnamment polyvalent

Ce PC portable 15,6 pouces HP tout en AMD s'en tire bien pour l'essentiel et est vendu à un prix très attractif.

Aymeric Siméon 01net
le 10/11/2011 à 18h18
note de la rédac

la promesse

Parmi les nouveautés de Noël proposées par HP, on trouve le PC portable Pavilion dv6-6148sf. Très proche physiquement et mécaniquement du Pavilion dv6-6149sf de la rentrée, cet engin à écran 15,6 pouces troque sa coque chocolat à motifs pour une coque blanche avec des dessins argent, sans doute pour être dans le ton des fêtes de fin d’année. Ici pas de plate-forme Intel, mais du 100 % AMD sous le clavier, le prix est donc très peu élevé pour un ensemble plutôt bien équipé pour les usages les plus courants que sont le surf, la bureautique, les vidéos sur YouTube ou au format MKV.

la réalité

Extérieurement, le HP Pavilion dv6-6148sf est assez réussi. Tout de plastique brillant blanc recouvert, ce PC portable 15,6 pouces est agréable à l’œil. Certes, la matière aime capturer les traces de doigts mais le blanc présente un avantage certain : on ne les voit presque pas. Pour accompagner toute cette blancheur (le touchpad est blanc mat à contour lumineux), le clavier est, lui, argenté et à touches séparées (chiclet). Seul le contour de l’écran est noir et brillant, un vieux stock de génération antérieure à écouler sans doute… Sur les flancs argentés de la machine, on retrouve une disposition de la connectique très classique pour HP. La double prise casque, deux ports USB 2.0, le HDMI, le VGA et l’Ethernet Gigabit à gauche et, à droite (en haut) deux autres ports USB 2.0. Hélas, comme sur tous les dv6 en AMD de la gamme Pavilion, l’USB 3.0 est aux abonnés absents.

De l’AMD de la tête au pied

Le processeur présent est un A6-3410MX de classe Fusion. C’est une puce de calcul pourvue de quatre cœurs physiques, chacun cadencé à 1,6 GHz, et qui possède en plus une partie graphique dédiée (AMD Radeon HD 6520G). C’est elle qui assure l’affichage de l’environnement Windows mais aussi la décompression des MKV et, nous le verrons plus loin, une grosse partie des pixels des jeux vidéo. Contrairement au dv6-6149sf de la rentrée, ce dv6 là n’a pas le droit à 6 Go de mémoire mais à seulement 4 Go. Dommage car la puce graphique du processeur puise des ressources dans la DDR3 du système pour fonctionner correctement. Ainsi, selon le panneau de configuration Windows, seuls 3,48 Go demeurent « utilisables » par le système.
La carte graphique dédiée de ce PC portable est une AMD Radeon HD 6490M. Elle ne se met en action que lorsque vous jouez à des jeux DirectX 10/11 et s’acoquine avec la partie graphique du processeur afin de former un CrossFire hybride (système à double puce graphique). La conjonction des deux puces permet d’atteindre 50 images par seconde en moyenne sous Resident Evil 5 en DirectX 10 (réglages au plus haut niveau) ce qui est moyen mais convenable pour un ordinateur vendu 499 euros.

Pour les titres en DirectX 11, il faut affiner le niveau de détails (moyen recommandé) pour que la fluidité soit de mise. Malheureusement, comme sur tout système AMD portable actuel, les performances des jeux en DirectX 9 (le moins gourmand en ressources pour les cartes graphiques) ne sont assurées que par la carte graphique emprisonnée dans le processeur. Pas plus de 32 images par seconde constatées en moyenne. C’est peu pour jouer correctement ! Même en ne conservant pas la définition native de l’écran (1 366 x 768 pixels), le nombre d’images affichées peine à remonter.

Nuisances sonores, consommation et autonomie

Le dv6-6148sf sait être discret lorsque vous l’utilisez pour de la bureautique, du surf sur Internet, quand vous appréciez un bon DVD (lecteur/graveur présent) ou un DivX (31,5 dB mesurées). En revanche, si vous jouez ou lancez un encodage de film pour votre baladeur ou votre smartphone, la ventilation se rappelle très rapidement à vous avec plus de 40,6 dB développés (notre sonomètre étant placé à 50 cm de l’appareil). Du côté du wattmètre, les valeurs sont correctes aussi bien en utilisation lambda (14,1 à 30 watts) qu’à forte activité avec une maximale relevée de 86 watts. La batterie tient plus de trois heures et quarante-sept minutes en lecture vidéo (écran à fond, Wi-Fi n activé), suffisant pour un Paris-Marseille en compagnie du 7e art.

Audio et écran froids

Si la dalle du dv6 est contrastée (1 004:1) et lumineuse (225 cd/m2 en moyenne), le rendu des couleurs tire toujours autant vers le bleu et est donc assez « froid ». Même constat du côté de la partie audio : elle manque de chaleur ! Pas de Beats Audio ni de système 4.1 comme sur les dv6 haut de gamme (dv6-6b99sf) et les dv7 (dv7-6157sf) mais des hauts-parleurs signés Altec Lansing qui manquent un peu de corps. Cependant, les moins exigeants s’en contenteront largement.

le verdict

Vendu 499 euros, le Pavilion dv6-6148sf propose moins de mémoire, une partie graphique moins puissante que le dv6-6149sf, mais coûte 100 euros de moins, et s’offre 10 minutes de liberté supplémentaire sur batterie. Ce portable est assez polyvalent et confortable pour permettre la bonne exécution de toutes les tâches quotidiennes. Mais pour nous, le fait de ne pouvoir utiliser que la partie graphique du processeur pour les jeux DirectX 9 ne passe vraiment pas.

Voir les détails
   
Voir les détails

Avis utilisateurs

Il n'y a encore aucun avis sur ce produit.

Soyez le premier à donner le votre

Votre avis

Voir les détails

Prises en main de
produits
similaires

hp SlateBook 14-p000nf

note de la rédac

hp Envy x360 (15-u002nf)

note de la rédac

Toshiba Satellite P50-B-10D

note de la rédac

Toshiba Satellite NB10t-A-10F

note de la rédac

NewslettersAbonnez vous gratuitement !

+ toutes nos newsletters