En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les DV7 se suivent et ne se ressemblent pas tout à fait. L'allure générale reste la même, à savoir une machine plutôt imposante (format 17 pouces oblige), mais racée. Cela dit, les plus gros changements ont lieu à l'intérieur du portable une montée en puissance de cette configuration sur presque tous les tableaux : processeur, mémoire vive et carte graphique.

Note de la rédaction

Avis des utilisateurs

prix constructeur : 999 €

autres meilleurs prix pour
PC Portables

  • Satellite C50-B-15C - noir - PC portable 258,54 €
Voir les détails

Prise en main

Test : une nouvelle version du HP Pavilion dv7 dopée au Sandy Bridge

Il y a tout juste cinq mois, nous testions déjà un dv7. Mais voilà, les processeurs Sandy Bridge sont passés par là.

David Namias 01net
le 12/08/2011 à 16h30
note de la rédac

la promesse

Les dv7 se suivent et ne se ressemblent pas tout à fait. L’allure générale reste la même, à savoir une machine plutôt imposante (format 17 pouces oblige), mais racée, tape-à-l’œil juste ce qu’il faut, avec une touche de classe propre à HP et comme marque de fabrique, un écran brillant. Cela dit, les plus gros changements ont lieu à l’intérieur du portable une montée en puissance de cette configuration sur presque tous les tableaux : processeur, mémoire vive et carte graphique.
Quelles sont les limites de ce dv7 reboosté avec les derniers composants à la mode ? Voici la question que nous nous sommes posée, sachant que – argument supplémentaire – le prix de ce modèle reste inchangé, juste sous la barre des 999 euros.

la réalité

Sans être un poids plume, ce dv7 qui pèse un peu plus de 3 kg, reste cependant transportable. Avec 3,6 cm d'épaisseur, il laisse une impression visuelle de finesse malgré sa taille. Sa largeur permet de placer un pavé numérique complet sur le côté droit du clavier. Ce dernier possède des touches séparées procurant une frappe assez agréable. Un lecteur d’empreintes digitales est même présent pour aider à sécuriser vos données.

Un écran brillant

Le seul vrai problème d’aspect de ce PC est le traitement brillant de l’écran qui, tout en étant flatteur pour les yeux, accroche toutes les lumières alentour. Cette caractéristique doit être mise en perspective avec une luminosité un peu faible mesurée à 117 cd/m². L’usage en extérieur risque d’être assez compliqué, voire impraticable en dépit d’un contraste pas mauvais de 1 051:1 dû à des noirs profonds. Pour finir ce tour du propriétaire, il convient de noter l’apparition de deux ports USB 3.0 pour des transferts de données encore plus rapides.

De la puissance à revendre

Ce n’est pas un PC pour joueurs, mais ça s’en approche drôlement ! Avec un processeur Intel Core i7 2630QM, autrement dit en langage clair, un processeur quadricœur de dernière génération cadencé à 2 GHz, la puissance est au rendez-vous. Sous PC Mark Vantage l’indice général est tout de même de 7 445 points. Et ce, sans sacrifier complètement l’autonomie qui est tout de même de 3 heures et 42 minutes en lecture DivX continue avec la luminosité de l’écran poussée au maximum (contre deux heures et 15 minutes pour le dernier dv7 passé entre nos mains !).
Coûtant le même prix que la configuration du début de l'année et du printemps, HP n'a eu cesse d'améliorer son dv7. Outre la plate-forme Intel Sandy Bridge, la partie graphique a elle aussi évolué : la carte graphique AMD Radeon HD5650M laisse sa place à la Radeon HD6770M. Pour exemple le score 3DMark Vantage passe d’un respectable 3 607 points à un confortable 6 237 points. Mieux, cette nouvelle puce graphique est compatible avec DirectX 11 et peut ainsi subir l’épreuve du benchmark 3D Mark 2011 et s’en sort d’ailleurs pas mal avec un score de 1 522 points. De quoi jouer à une grande majorité de jeux actuels, y compris les derniers shoots 3D, quitte à faire quelques concessions quant à la qualité de certains détails graphiques mineurs.

Système audio Beats et Blu-ray !

En plus d’une puissance très confortable, ce dv7 montre aussi de sérieux atouts en matière multimédia. Le premier d’entre eux n’est autre qu’un combo lecteur Blu-ray/ graveur de DVD. Et pour visionner les films HD dans les meilleures conditions, le système sonore participe de la gamme Beats by Dr. Dre. Le système audio intègre un caisson de basses situé sous le châssis et améliore le rendu sonore à l’aide de divers filtres logiciels. Résultat ? Un son effectivement plus riche, plus ample, mais qui n’arrive malgré tout pas à se départir d’un côté un peu nasillard. En tout état de cause une sortie vers un kit d’enceintes externes de qualité reste toujours préférable. Un bon point en revanche pour la double sortie casque, permettant de regarder un film à deux et bénéficier d’un meilleur son sans déranger les autres.

le verdict

L’évolution du dv7 est bénéfique à tous points de vue. Par rapport au modèle précédent, l’autonomie, la puissance de calcul générale et la puissance graphique font de spectaculaires bonds en avant. Seul le disque dur reste à la traîne en termes de vitesse. Une très bonne alternative aux PC de bureau à un prix élevé, mais justifié au regard de ses qualités techniques.

Voir les détails
     
Voir les détails
Voir les détails

Prises en main de
produits
similaires

Gigabyte Aorus X7 Pro

note de la rédac

hp Chromebook 14-x001nf

note de la rédac

Acer Aspire R13 (R7-371T-55Q1)

note de la rédac

Newsletter 01net. Comparatifs & Tests