En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Prise en main Apple MacBook Air 13 pouces 256 Go Core i5 1,7 GHz

Alors que la concurrence se fait féroce, Apple réaffirme les fondamentaux de ses ultraportables, puissance et autonomie.

Note de la rédaction

Avis des utilisateurs

prix constructeur : 1499 €

Disponible chez

  • Apple Store :

Prise en main

Nouveau MacBook Air, le roi reprend sa couronne

Alors que la concurrence se fait féroce, Apple réaffirme les fondamentaux de ses ultraportables, puissance et autonomie.

Pierre Fontaine 01net
le 22/08/2011 à 15h30
note de la rédac

la promesse

Référent ébranlé par la concurrence, notamment celle de Samsung, le MacBook Air reprend la tête en adoptant la dernière génération de processeurs Intel, en améliorant son autonomie et en adoptant, enfin, un clavier rétro-éclairé. Voyons cela en détails.

la réalité

Le nouveau MacBook Air, cuvée juillet 2011, ne change pas extérieurement. Au temps pour ceux qui espéraient plus de connectique, un lecteur optique (vraiment ?), ou un emplacement pour carte SIM 3G. Le port mini Display Port se transforme en port Thunderbolt, la technologie d'entrée sortie ultrarapide d'Intel, dont on attend de pouvoir profiter. Les premiers disques durs et périphériques compatibles, qu'on attendait pour le début de l'été, étant toujours aux abonnés absents. On retrouve par ailleurs les deux ports USB 2.0, et pas 3.0, et la dalle très agréable et assez lumineuse offrant une résolution confortable pour travailler avec deux fenêtres juxtaposées, par exemple.

Illumination

La bonne nouvelle en extérieur, c'est l'arrivée d'un clavier rétro-éclairé, par ailleurs toujours aussi confortable. On ne s'expliquait pas cet oubli dans la génération précédente et les représentants d'Apple n'avaient pas eu d'arguments vraiment valables pour le justifier. Le MacBook Air pourra donc être utilisé confortablement dans les environnements sombres, comme les avions, les lits ou les canapés pour noctambules. Attention toutefois, ce confort entame durement l'autonomie de la batterie. Autonomie que nous avons mesurée à 5 h 10 en lecture DivX et 5 h 30 en utilisation bureautique, incluant du traitement de texte, du surf (texte + vidéo) et l'écoute en streaming de musique. Soit environ une heure de plus que pour la génération précédente.

Esod Mumixam

Une autonomie confortable, même si elle n'atteint pas les 7 h annoncées par Apple, qu'on doit au processeur Core i5 et à la puce graphique Intel basse consommation. Pour autant, la puissance est là. Le MacBook Air n'est pas une machine tous usages, mais il assure suffisamment de puissance pour être bien plus qu'une « machine à écrire de luxe ». Ainsi, son Core i5, double cœur, cadencé à 1,7 GHz et ses 4 Go de mémoire lui assurent assez de capacité de calcul et de souplesse pour traiter ponctuellement des images dans Photoshop. Cette génération est 1,5 fois plus rapide à traiter nos images de test que la version précédente. Le disque dur SSD répond présent quand on le sollicite lors de lourds transferts, ainsi que pour la manipulation de fichiers vidéo, même si le montage, lui, devra rester amateur.

Travailler et jouer

Il va sans dire que travailler sur des fichiers bureautiques et sur le Web ne pose aucun problème. Le MacBook Air est taillé pour cela. Ici encore, on note un léger gain par rapport à la génération précédente.
Certes, sa puce graphique n'est pas DirectX 11, certes, elle n'est pas très puissante, mais il faudrait être très ingénu pour penser faire tourner les derniers jeux sur cet ultraportable. Pour autant, jouer à quelques titres un peu âgés ou peu gourmands n'est pas interdit, en résolution basse et réglages réduits.

La part du Lion

Au total, quand on met bout à bout les mesures effectuées sous Mac OS X, on constate que ce nouveau MacBook Air est environ 40 % plus performant que son aîné. Si le saut en avant technologique est évidemment matériel, les processeurs Sandy Bridge d'Intel n'ayant plus besoin de démontrer leurs capacités, le nouveau système d'exploitation d'Apple, Mac OS X 10.7, Lion, a vraisemblablement son rôle dans ce gain indubitable - malgré son comportement erratique sur certaines machines un peu plus anciennes. Plus rapide dans les tâches gérées par le Finder, l'équivalent de l'Explorateur de fichier de Windows, plus rapide également à faire tourner les applications iLife, que sont iMovie, iPhoto ou encore Garageband, Lion impose sa patte.
Les nouveautés de Mac OS X 10.7 (Launchpad et Mission Control, améliorations de fonctions préexistantes) facilitent la tâche, une fois habitué aux gestes à réaliser sur le pavé tactile.
En définitive, concernant Lion, on regrettera qu'Apple ne juge plus utile de fournir une clé USB pour la réinstallation du système d'exploitation. Il vous faudra vous en créer une vous-même ou, peut-être, acheter une version physique ou numérique du nouvel OS d'Apple.

le verdict

D'année en année, le MacBook Air maintient son niveau au sommet et s'améliore par touches, corrigeant le tir là où le manque est flagrant. Et si la concurrence le rattrape désormais, reste que cet ultraportable offre un design très séduisant, des performances solides et surtout la possibilité de travailler avec deux OS, l'un de qualité et l'autre exceptionnel.

Voir les détails
     
Voir les détails
Voir les détails

Prises en main de
produits
similaires

Dell Inspiron 15 Série 7000

note de la rédac

Acer Aspire S7-392-74508G25tws

note de la rédac

Asus ROG G750J (G750JH-T4180H)

note de la rédac

Asus Zenbook UX302LA-C4004H

note de la rédac

Lenovo Yoga 2 Pro Core i7

note de la rédac

Asus Zenbook UX32LA-R3065H

note de la rédac

NewslettersAbonnez vous gratuitement !

+ toutes nos newsletters