En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Prise en main Apple Thunderbolt 27 pouces

Si les fans de la marque Apple apprécieront sa très belle plastique et son rendu d'image correct, les utilisateurs plus exigeants ne pourront pas se satisfaire de son manque d'ergonomie et d'ouverture, ni de sa dalle brillante, et encore moins de sa consommation électrique en veille, aberrante aujourd'hui.

Note de la rédaction

prix constructeur : 999 €

Disponible chez

  • Ubaldi.com :

Prise en main

Apple Thunderbolt Display : un moniteur très fermé et pas écolo

Mis à part sa nouvelle interface Thunderbolt - qui exclut les précédentes - ce 27 pouces d'Apple n'apporte rien de nouveau.

Bruno Cormier 01net
le 11/06/2012 à 15h01
note de la rédac

la promesse

Le dernier moniteur Thunderbolt Display d’Apple reste totalement identique aux précédents modèles. Diagonale de 27 pouces (68,50 cm), boîtier aluminium, dalle IPS, l’écran ne se distingue que par sa nouvelle interface Thunderbolt, qui équipe les dernières générations d’ordinateurs Apple. Que penser de ce nouveau modèle ?

la réalité

A première vue, ce moniteur affiche un design remarquable et surtout une finition de premier ordre. Les matériaux sont très bien choisis. L’aluminium lui donne une touche de noblesse sans équivalent, surtout que son moulage est très réussi. Comme d’habitude chez Apple, ce beau produit respire le haut de gamme.

Un moniteur totalement fermé

Contrairement aux précédents appareils équipés d’une interface DVI ou DisplayPort, ce moniteur Thunderbolt Display ne pourra se connecter qu’à des ordinateurs équipés d’une sortie Thunderbolt gérant la vidéo. Il ne peut donc se connecter, pour l’instant, qu’aux derniers ordinateurs d’Apple. Il est même impossible de le brancher sur la sortie mini-DisplayPort d’un MacBook de précédente génération, dont le format est pourtant identique. Vous voilà prévenus : impossible de brancher une console de jeu, un PC actuel, ou une platine DVD à cet écran !
L’ergonomie du Thunderbolt Display est du même acabit : on ne peut régler sa hauteur, ni le faire pivoter horizontalement ou verticalement ; il est seulement possible de l’incliner légèrement d’avant en arrière. L’écran ne présente aucun bouton de réglage, ni même de mise sous tension (ce qui, considérant sa consommation, aurait été particulièrement utile). Un manque de souplesse totalement inadmissible pour un moniteur à 1 000 € selon nous. Quant aux ports FireWire et USB, leur position à l'arrière de l'écran est très peu pratique : difficile d'y accéder sans déplacer l'écran !

Bonne qualité d’image

Heureusement, Apple se rattrape par la qualité de son affichage. La dalle IPS de l’écran offre des angles de vision très larges. Elle a obtenu des résultats corrects lors de nos tests, sans pour autant être la meilleure du marché. Son taux de contraste est très bon pour une dalle IPS (jusqu’à 906:1 pour une luminosité réglée par défaut à 132 cd/m²). Le rétréoclairage de l’écran utilise encore des néons et son homogénéité se dégrade fortement lorsqu’il est poussé à 100 % (luminosité maximum de 390 cd/m²).
La fidélité des couleurs est moyenne (DeltaE moyen de 4, jusqu’à 11 pour le bleu), mais peut nettement s’améliorer en appliquant le profil de couleurs sRGB intégré dans Mac OS (le DeltaE moyen tombe à 3,1, avec un maximum de 8,1 sur le vert). Par défaut, le gamma est à 2,3 et le blanc entre 6 400 et 6 500°K.
De plus, la dalle est réactive et sa faible rémanence a de quoi satisfaire tous les joueurs sur Mac. Quant aux haut-parleurs intégrés, ils sont très puissants et leur rendu sonore est très convenable. Seul bémol, le revêtement brillant de la dalle est très sensible aux reflets.

Bien trop gourmand en énergie !

Le rétréoclairage de ce moniteur utilise encore de vieux néons, alors que tous les moniteurs grand public sont passés aujourd’hui au Led et consomment peu d'énergie. En conséquence, ce 27 pouces qui dévore 51,5 W par défaut (luminosité à 70 %) monte à 105,6 W à luminosité maximum. Pire encore, l’écran consomme 14 W en veille, un résultat totalement inacceptable. Sur une vingtaine de mise en veille, l’écran n’est tombé qu’une seule fois à 1,5 W de consommation, un résultat – déjà très moyen – que nous n’avons jamais réussi à reproduire ! Eteint (lorsque son câble Thunderbolt est débranché), l’écran consomme 0,7 W alors que de nombreux concurrents arrivent à faire tomber la consommation de leur moniteur à moins de 0,1 W en veille et éteint. Apple a donc encore fort à faire de ce côté…

le verdict

Bref, ce moniteur très cher ne s’adresse qu’aux fans de la marque Apple, qui apprécieront sa très belle plastique et son rendu d’image correct. Les utilisateurs plus exigeants ne pourront pas se satisfaire de son manque d’ergonomie et d’ouverture, ni de sa dalle brillante, et encore moins de sa consommation électrique en veille, aberrante aujourd'hui.

Voir les détails
     
Voir les détails

Prises en main de
produits
similaires

Dell UltraSharp UZ2315H

note de la rédac

Asus PB287Q

note de la rédac

Iiyama ProLite GB2488HSU

note de la rédac

Acer B326HUL

note de la rédac

Dell P2815Q

note de la rédac

Philips 284E5QHAD

note de la rédac

NewslettersAbonnez vous gratuitement !

+ toutes nos newsletters