En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Prise en main Lenovo ThinkPad X1 1294-2NG

Quoique performant, le Lenovo ThinkPad X1 hérite d'un mauvais écran et d'une autonomie médiocre. Indigne d'une telle machine.

Note de la rédaction

prix constructeur : 2000 €

autres meilleurs prix pour
PC Portables

  • Aspire E3-111-C2RT - rose - PC portable 262,95 €
Voir les détails

Prise en main

Ultraportable Lenovo Thinkpad X1 : mais quel gâchis !

Quoique performant, le Lenovo X1 hérite d'un mauvais écran et d'une autonomie médiocre. Indigne d'une telle machine.

Adrian Branco 01net
le 25/07/2011 à 14h00
note de la rédac

la promesse

Les ThinkPad ne sont pas des portables qui s'achètent un samedi après-midi dans la grande surface du coin. Ce sont des machines chères, solides, conçues pour accompagner un cadre pendant 4 ou 5 ans. Avec un haut niveau d’exigence et une réelle légitimité historique (le premier portable équipé d’une batterie était un ThinkPad), ces machines sont des outils de travail et ne doivent pas être comparés en rapport équipement / prix avec des portables grand public. Il faut les évaluer avec les yeux et les mains d’un pro qui cherche un bon portable pour travailler longtemps. Comprendre que l'adéquation entre qualité de fabrication, confort du clavier, confort de l'écran et autonomie de la batterie doit être parfaite.

la réalité

Extérieurement, le X1 est une belle machine. Toujours noir et toujours relativement lourd, l’engin se situe entre le ThinkPad traditionnel et le MacBook Air : si la robe est toujours noire mate, si les angles sont toujours saillants, les verticales s’inclinent, le châssis lourd et pataud s’affute. Le X1 est une machine qui en impose tout en disposant de lignes élégantes. D’une conception presque monobloc, le dessous de l’appareil a fait l’objet de soins évident, même si on n’est pas encore au niveau d’Apple pour le caractère épuré. L’impression est donc excellente. Jusqu'à la mise en route.

L’écran indigne

Une fois qu’on a allumé la machine, on ne peut s’empêcher de se frotter les yeux : mais qu’est-ce que c’est que cette dalle LCD ? D’une définition poussive de 1 366 x 768, là où certains concurrents montent pour la même diagonale à 1 600 x 900, voire au Full HD, elle offre une qualité d’affichage vraiment médiocre : on voit presque les lignes de pixels et les aplats de couleurs sont imparfaits. Cela rappelle un peu les dalle chinoises des PC à 500 euros.
A cela, il faut ajouter la dalle brillante, vraiment gênante. Il s’agit certes d’un verre Corning Gorilla inrayable, mais là on parle du PC qu’un pro va utiliser partout, de son bureau en passant par l’aéroport, le train, la salle de réunion, etc. Il est donc complètement farfelu de ne pas avoir préféré une dalle mate.
La définition, la qualité et le revêtement de cet écran sont tout simplement en inadéquation totale avec la machine. Incompréhensible.

D’excellentes performances

La déception de l’écran est d’autant plus rageante que la base technique est tout bonnement excellente : le disque dur SSD 160 d’Intel est ultrarapide - l’installation des programmes et l’ouverture des fichiers vont à la vitesse de l’éclair, les 8 Go de RAM embarqués pemettent de laisser toutes les applications en mémoire, le Core i5-2520M cadencé à 2,5 GHz turbine à plein gaz, l’USB 3 est de la partie, etc. La marque semble n’avoir fait aucun autre compromis sur la qualité des composants et cela se sent à l’usage : les performances sont au top.

Une batterie de base décevante

Batterie standard chargée à bloc, luminosité à 100 %, deux navigateurs lancés, musique en streaming, Word et Excel en train de mouliner, la machine a tenu 2 heures 30. C’est trop peu. Lenovo annonce 10 heures avec la batterie supplémentaire à plaquer sous l’appareil, mais c’est du poids en plus à trimballer.

Ergonomie en double teinte

D’un côté le clavier est confortable et le rétro-éclairage enfin présent, les touches multimédias idéalement placées sur le côté droit et le double système de pointage toujours présent pour les fans de la marque. De l’autre la touche Fn est toujours placée à la place du bouton Ctrl, et l’intégration des logiciels Lenovo dans la barre des tâches est discutable. Et il faut ajouter que ces derniers ont eu tendance à ne pas se montrer très stables (ThinkVantage ToolBox a notamment planté plusieurs fois).

le verdict

Une construction impeccable, des composants et des performances au top, un design plutôt réussi, Lenovo tenait le bon bout. Mais la médiocre qualité de l’écran et la faible autonomie gâchent clairement la fête. Comment peut-on ainsi se planter sur une machine qui coûte plus de 2 000 euros ? Un vrai gâchis.

Voir les détails
   
Voir les détails

Avis utilisateurs

Votre avis

Voir les détails

Prises en main de
produits
similaires

Asus ROG G551 (G551JM-CN102H)

note de la rédac

Lenovo Yoga 3 Pro-1370

note de la rédac

Acer Aspire E5-571PG-624L

note de la rédac

Lenovo Y50-70 (59426739)

note de la rédac

Gigabyte Aorus X3+

note de la rédac

Newsletter 01net. Comparatifs & Tests