En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Cette machine multimédia est équipée d'un système audio estampillé Bang & Olufsen et un véritable caisson de basses. Elle dispose en outre d'un lecteur Blu-ray et d'une dalle 15,6 pouces, affichant une résolution Full HD.

Note de la rédaction

Avis des utilisateurs

prix constructeur : 899 €

autres meilleurs prix pour
PC Portables

  • Pavilion 10-f100nf - PC portable 256,84 €
Voir les détails

Prise en main

L'Asus N55SF-S1050V, un portable qui aurait vraiment pu nous plaire

Pour la rentrée, Asus propose ce nouveau portable de 15 pouces Full HD et à vocation multimédia. Que vaut il précisément ?

David Nogueira 01net
le 22/08/2011 à 16h30
note de la rédac

la promesse

Mise à jour du 02/09/2011 :
Asus a déployé le Bios officiel corrigeant le bug du pavé numérique. Cette mise à jour s'effectue en lançant l'outil de mise à jour Asus (LiveUpdate). Parution initiale du 22/08/2011 :
Annoncé en juin dernier, l’Asus N55SF-S1050V fait partie des ordinateurs portables qu’on trouvera dans les rayons à la rentrée 2011. Une machine essentiellement multimédia puisqu’elle est équipée d’un système audio estampillé Bang & Olufsen et qu'elle intègre un véritable caisson de basses. Elle dispose en outre d’un lecteur Blu-ray et d’une dalle de 15,6 pouces, affichant une résolution Full HD. La puissance serait également au rendez-vous, avec toutefois une partie graphique assez modeste. Nous l'avons testé pour évaluer la cohérence globale de la machine.

la réalité

N’y allons pas par quatre chemins : les avis ont été quasi unanimes au 01Lab, la conception de ce N55 est décevante. Si on passe sur le capot noir brillant, le châssis incurvé qui rend pénible l’accès au bouton éject du lecteur Blu-ray, on est déçu par ce qui se trame à l’intérieur.

Donnez-moi un bon clavier !

Lorsqu’on connaît la qualité des claviers chiclet d’Asus, on sort le carton rouge une fois confronté à celui du N55, avec des touches sans consistance, très plates, grosses, sans relief, trop rapprochées, et aussi très mal disposées. Les flèches sont complètement noyées entre le pavé numérique et la touche majuscule CTRL.
Pire encore, la partie gauche du clavier est occupée par les touches multimédias (lecture, stop, contrôle du volume) jouxtant elles aussi les touches CTLR, Maj, etc. En somme, lorsqu’on est habitué à taper sans regarder le clavier, c’est un festival de fausses manipulations.
Ajoutons à cela – Asus nous affirme que le bug sera corrigé sur les modèles disponibles à la vente – que sur notre machine de test, le pavé numérique ne fonctionne pas comme il le devrait. En effet, en l’absence de touche pour verrouiller les chiffres, ce sont des caractères spéciaux qui sont saisis à la place. Seule option : activer les touches MAJ ou Shift. Vraiment pas pratique !
Enfin, si le large pavé tactile offre une belle amplitude de déplacement du curseur, il est aussi très stressant : le curseur se déplace à l’écran lorsqu’on pianote sur le clavier. Bref, voilà une ergonomie bien ratée !

Dalle Full HD et système B&O, le N55SF séduit

Un défaut d’ergonomie d’autant plus regrettable que ce N55SF-S1050V profite d’un son Bang & Olufsen vraiment étonnant. La technologie Asus Sonic Master, que nous avions déjà appréciée en septembre 2010 (voir ici les coulisses du 01Lab se penchant sur le cas des PC Asus), se montre ici sous son meilleur jour. La petite enceinte déportée, officiant comme caisson de basses, remplit efficacement son rôle. Le son est puissant, sans saturation et détaillé... La prestation est à la hauteur de nos attentes, à faible comme à fort volume.
A la bonne qualité audio s’ajoute une image Full HD dont on tire parti avec le lecteur Blu-ray intégré. La dalle est d’ailleurs de bonne qualité puisque nous avons mesuré une luminosité de 324 cd/m² et taux de contraste de 746:1, ce qui est une bonne moyenne pour une dalle au revêtement mat.

Une machine pour joueur du dimanche

Faire tourner les derniers hits du moment avec des réglages poussés à fond n’est pas franchement la vocation première de cette configuration. Pourtant, le trio Intel Core i7 - Nvidia GeForce GT 555M - 4 Go de mémoire vive, s’en sort plutôt bien, à condition de restreindre les réglages et la définition d’image. Car dans la définition native de la dalle (1 920 x 1 080 pixels), ce N55SF se cantonne à un affichage de quelque 35 images par seconde (antialiasing 2x), ce qui est correct sans plus. En revanche, en 1 280 x 720 pixels, le confort est optimal. Il est, de plus, tout à fait envisageable de jouer en 1 600 x 900 pixels si le jeu n’est pas trop gourmand en effets spéciaux.
Pour les amateurs de chiffres, en mode Performance (1 280 x 720 pixels), le N55SF-S1050V obtient des indices de 6 420 points au 3DMark Vantage et de 1 397 points au 3DMark 11. On atteint aussi 6 830 points au PCMark Vantage, 2 132 points au PCMark 7 et un indice de performance Windows 7 de base de 4,8. Note qui correspond d’ailleurs au plus bas indice, en l’occurrence celui de la partie graphique.
À la vue de tout cela, on comprend aisément que le N55SF-S1050V d’Asus est une excellente machine bureautique, qui ne fléchira devant rien (ou presque) et dont le vaste espace de stockage (750 Go) est un vrai atout.

Consommation, bruit et autonomie

Pour finir, signalons que le N55SF-S1050V est une machine plutôt discrète. Quasi inaudible lorsqu’elle est utilisée en mode bureautique (32,6 dB), la soufflerie se fait entendre à pleine puissance (39,9 dB), mais le ronflement sourd est moins agaçant qu’une soufflerie stridente. En revanche, la consommation électrique monte en flèche avec la charge puisqu’elle passe de 21,7 au repos à 126,8 watts à pleine charge. Enfin, nous avons mesuré une autonomie de 2 h 20 minutes en lecture vidéo DivX, écran à 100 % et Wi-Fi activé. Un résultat assez moyen.

le verdict

Quelle déception que ce N55SF-S1050V ! Alors qu’Asus nous avait habitués à des machines de bonne – voire de très bonne – qualité de fabrication, à l’ergonomie, rodée et quasi sans reproche, le clavier de cette machine est à revoir. C’est vraiment dommage, car à 899 euros, le lecteur Blu-ray, la dalle Full HD, la puissance et la qualité audio sont vraiment à la hauteur de nos attentes. Voilà qui lui fait perdre deux étoiles.

Voir les détails
     
Voir les détails
Voir les détails

Prises en main de
produits
similaires

Lenovo Yoga 3 Pro-1370

note de la rédac

Acer Aspire E5-571PG-624L

note de la rédac

Lenovo Y50-70 (59426739)

note de la rédac

Gigabyte Aorus X3+

note de la rédac

Medion Akoya S6213T (MD98716)

note de la rédac

Newsletter 01net. Comparatifs & Tests