En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Nous avons testé le premier moniteur 3D d'AOC, le e2352Phz, qui utilise une technologie polarisée pour afficher des images en relief.

Note de la rédaction

prix constructeur : 249 €

meilleurs prix (frais de port inclus)

  • 255,99 €
Voir les détails

Prise en main

AOC s'essaie à la 3D passive sur moniteur et s'en sort plutôt bien

Pour son premier moniteur 3D, AOC est parvenu à limiter les inconvénients de la technologie passive.

Bruno Cormier 01net
le 20/09/2011 à 18h30
note de la rédac

la promesse

AOC fait le pari de la 3D polarisée, c'est-à-dire passive. Cette technologie présente des avantages de taille par rapport à la 3D active, à 120 Hz, mais souffre aussi de certains inconvénients. A 249 euros, le moniteur AOC e2352Phz est le modèle 3D le moins cher du marché – les écrans à 3D active de même taille sont vendus presque deux fois plus cher. Nous avons voulu savoir si c'était vraiment d'une bonne affaire.

la réalité

Au premier coup d’œil, le moniteur ne paie pas de mine, même s'il est très fin. Bien que l'assemblage et les matériaux soient corrects, il s'agit bien d'un modèle de milieu, voire d’entrée de gamme. Le pied, très basique, ne permet pas de régler la hauteur, et les boutons de commandes sont fonctionnels, sans plus.

Bon équipement

On apprécie en revanche le nouveau menu de configuration d’AOC, simple et bien retravaillé. Il propose bon nombre de réglages, notamment un système de retouche des couleurs efficace, même si les teintes ne sont plus tout à fait naturelles. L’écran est aussi équipé de toutes les interfaces courantes (VGA, HDMI 1.4a, DVI), d’une entrée jack et d’une prise casque. Les deux haut-parleurs intégrés pourront se révéler utiles à l'occasion.
Un câble HDMI est fourni, ainsi qu’une paire de lunettes passives et une autre paire que l'on peut placer sur ses lunettes de vue. L'écran est compatible avec les sources HDMI 1.4a pour la 3D (console de jeux, platine Blu-ray 3D) et avec la technologie TriDef pour les jeux vidéo sur PC. En revanche, il ne prend pas en charge la technologie 3D des pilotes des cartes graphiques Nvidia.

Un bon moniteur pour les joueurs

La dalle LCD, classique, est de type TN. Sa réactivité est cependant très bonne. Nous avons mesuré un temps de réponse de 6 ms et constaté une rémanence très peu prononcée sur les objets en mouvement – un bon point pour tous les genres de jeux vidéo. Mais il ne faudra pas être trop exigeant concernant le rendu d’image : les angles de vision sont limités, comme avec toutes les dalles TN, et le rendu des gris n’est pas parfait.
Cela dit, la fidélité des couleurs est satisfaisante avec les réglages par défaut, ce qui est un bon point. La luminosité maximale est de 179 cd/m² seulement, et le taux de contraste ne dépasse pas 900:1 : de ce côté, l’écran reste dans la moyenne, mais le rendu global est plutôt agréable.

Une 3D passive bien maîtrisée, mais pas sans défaut

Attention, la 3D passive n’a pas que des avantages sur un moniteur de PC. Certes, elle permet d’utiliser des lunettes polarisées, plus légères, moins complexes et réputées plus reposantes pour les yeux que les modèles actifs. Mais cet affichage souffre de deux défauts importants.
Tout d'abord – et le moniteur d'AOC ne fait pas exception à la règle –, la définition verticale de l’image est divisée par deux : un contenu 3D Full HD ne sera ainsi par exemple affiché qu’en 1 920 x 540 pixels au lieu de 1 920 x 1 080 pixels. Ce n'est pas vraiment gênant sur une télévision grand format que l’on regarde à plus de 2 mètres de distance. Mais, sur un moniteur, la dégradation est bien visible.
Second problème : la 3D passive réduit beaucoup les angles de vision horizontaux sur les moniteurs. A environ 30 cm, on peut observer un dédoublement de l’image sur les côtés droit et gauche. Pour voir correctement une image 3D, nous avons dû nous éloigner à environ 1 mètre de l’écran AOC. Et encore a-t-il fallu que nous restions bien en face, sans trop bouger.

le verdict

Ce moniteur AOC est un bon achat pour passer à la 3D sans se ruiner. Satisfaisant en 2D, correct en relief, il offre une bonne expérience malgré ses angles de vision restreints dans le second cas.

Voir les détails
     
Voir les détails

Meilleurs prix (frais de port inclus)

  • 255,99 €
Voir les détails
Voir les détails

Prises en main de
produits
similaires

Eizo Foris FS2434

note de la rédac

AOC g2460Pg

note de la rédac

AOC AOC u3477Pqu

note de la rédac

LG 34UM95

note de la rédac

Asus ROG Swift PG278Q

note de la rédac

Iiyama ProLite B2888UHSU

note de la rédac

Newsletter 01net. Comparatifs & Tests