En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Business

Twitter crée un système d’alerte en cas de catastrophe

Le service de microblogging a déjà fait ses preuves lors de catastrophes ou événements graves pour fournir de l’information au public. L’objectif de ce nouveau système est de fournir des sources fiables.

laisser un avis
Twitter a lancé hier, mercredi 25 septembre, un système d'alertes qui pourrait être utile pour diffuser des informations urgentes quand les autres systèmes de communication sont inactifs. Le réseau social a précisé que son système d'alertes pourrait servir lors de catastrophes naturelles ou dans d'autres cas quand les moyens de communication traditionnels ne sont pas disponibles.

Notification de danger

« On sait combien il est important de recevoir des informations fiables dans ces circonstances », a expliqué sur un blog Gaby Penna, chef de produit chez Twitter. « Les alertes Twitter sont un nouveau moyen d'obtenir des informations précises et fiables quand vous en avez le plus besoin ».
Les utilisateurs qui s'abonnent à ces alertes Twitter recevront directement sur leur téléphone des messages envoyés par des comptes officiels sélectionnés. Un certain nombre d'organisations aux Etats-Unis, au Japon et en Corée du Sud ont été autorisées à envoyer ce type d'alertes, et Twitter va étendre cette possibilité à d'autres « institutions publiques et ONG à travers le monde ».

Pour gérer la catastrophe

La Croix Rouge américaine, l'Agence fédérale de gestion des catastrophes (Fema), l'Organisation mondiale de la santé et d'autres organisations similaires font partie des entités sélectionnées pour envoyer des tweets d'alerte. Bridget Coyne, de Twitter, rappelle que le réseau social est devenu une plate-forme vitale de diffusion d'informations dans la foulée du tsunami au Japon, ou aux Etats-Unis pour l'ouragan Sandy et les attentats à la bombe du marathon de Boston.
Selon elle, les abonnés intéressés pour utiliser ces alertes sont par exemple les agences de sécurité publique et de maintien de l'ordre, les agences qui gèrent les catastrophes, les gouvernements locaux ou encore les organisations privées impliquées dans les opérations d'aide en cas de catastrophe.

A lire aussi :
Twitter prépare son entrée en Bourse
– 13/09/2013
Twitter s’offre un analyste des interactions entre télé et réseau social
– 29/08/2013
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
IOC : le nouvel or noir des cyberdéfenseurs
Peut-on sécuriser l’open-source ?
Heartbleed : que faire face à la faille de sécurité qui fait mal au coeur ? (vidéo)
Twitter, un véritable outil d’informations et de veille pour les professionnels
Un second bug de Chrome permet d’écouter les conversations de ses utilisateurs
Trois minutes pour transformer une application Android en malware
La double vie des politiques sur Twitter
Cybersécurité, 2013 a vu une explosion des vols de données à grande échelle
Les objets connectés seront le nouveau paradis des malwares
Etude Juniper et Rand : portrait détaillé du marché noir de la cybercriminalité
Google Glass : leur premier spyware prend des photos toutes les dix secondes
La protection des contenus 2.0 est arrivée
Le monde connecté de demain doit-il être centré sur la personne ou sur les objets ?
Des Anonymous, partis à l’assaut d’une banque, hackent le mauvais site…
Biz Stone: « en quelques jours, Jelly a attiré plus de monde que Twitter en un an »
La guerre de l’authentification est déclarée
La Snecma aurait été la cible d’une attaque du type point d’eau
Cybersécurité : il n’y a pas que la LPM dans la vie…
Valve ne vous espionne pas, il cherche à évincer les tricheurs
Kickstarter hacké, les données des utilisateurs ont été compromises