En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

FERMER  x Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

FERMER  x Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Il est interdit de partager en ligne le "I have a dream" de Martin Luther King

La vidéo de Martin Luther King prononçant le célèbre discours « I Have a dream » n’est pas un document historique, mais un contenu appartenant à EMI Publishing, donc protégé par le droit d’auteur.

laisser un avis
Les droits de la vidéo du révérend King appartiennent désormais à EMI Publishing (Sony).
Il y a 50 ans jour pour jour, Martin Luther King déclamait à Washington « I Have a dream », un discours qui est devenu un appel universel à la paix dans le monde. Pour célébrer les libertés sur le Net avec le premier anniversaire du blackout du Net aux États-Unis, les membres de l’organisation Fight for the Future ont mis en ligne sur Viméo la vidéo de ce discours qui a été déclamé le 28 aout 1963, il y a exactement 50 ans.
Elle a dû faire machine arrière. Non pas à cause de quelques pétitionnaires bellicistes, mais du fait de la loi. En effet, les droits de la vidéo du révérend King appartiennent désormais à EMI Publishing (Sony). Tiffany Chen, cofondatrice de Fight for the Future, a appris la nouvelle par une notification automatique de Viméo. « Nous leur avons écrit pour en savoir plus et surtout pour pouvoir en parler avec un être humain, car nous pensions que cette vidéo était diffusable en fair-use [usage loyal, ndlr] », a-t-elle expliqué sur le site Digital Trend. Ni Viméo, ni EMI n’ont désiré répondre à ses questions.
Philosophe et militante, Tiffany Chen conclut : « Presque personne ne veut vivre dans un monde où cette source d'inspiration et d'enseignement qu’est le discours de Martin Luther King ne peut être partagée. L'apprentissage et la recherche du savoir sont au cœur de ce de l'Internet, et nous demandons aux gens de voir et de partager le meilleur de ce qui doit être appris, même s’il est illégal. » Is it a dream ?
Voir aussi le diaporama en hommage au discours de Martin Luther King.
envoyer
par mail
imprimer
l'article


Newsletter 01net. Actus

@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Le patron français de MtGox arrêté au Japon
Demain, vous vous ferez e-recruter
Google ne veut pas appliquer le droit à l'oubli au niveau mondial
Marine Le Pen n’aime pas Windows 10 qui « espionne » les PC des Français…
La guerre vue par une fillette comme dans un jeu vidéo
La Maison Blanche ne pardonnera pas à Edward Snowden ses révélations...
Elon Musk et Steve Wozniak lancent un appel contre les robots tueurs
Amazon pourrait ouvrir des supermarchés d’un nouveau genre
Stephen Hawking va répondre aux questions des internautes sur Reddit
Les requins sont devenus des stars sur les réseaux sociaux
Universal demande à Google le retrait d’un lien pirate qui pointe vers son propre réseau
Sony se lance dans les drones pour observer la Terre
Découvrez vos héroïnes de jeux vidéo avec de vraies formes féminines
GoPro vendra vos films réalisés avec ses caméras
Apple : ce qu’il faut retenir de ses résultats financiers en huit points
Si Nintendo créait un smartphone, il pourrait ressembler à ça
Vidéo : un robot a « appris » à jouer au ping-pong
L'un des fondateurs du défunt site de streaming Grooveshark meurt à 28 ans
La Hadopi a franchi le cap des 5 millions d’avertissements pour piratage envoyés
Vidéo : découvrez la première livraison par drone autorisée aux Etats-Unis