En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Homophobie : Idaho France dépose plainte contre Twitter et les auteurs de tweets

L’association de lutte contre l’homophobie confirme son intention d’attaquer Twitter en justice après des centaines de messages homophobes sous le hashtag, « #lesgaysdoiventdisparaîtrecar ».

laisser un avis
Samedi 10 août a encore été une journée noire sur les réseaux sociaux avec le hashtag « #lesgaysdoiventdisparaîtrecar » sur Twitter. En quelques heures, quelques 900 messages de haine ont été publiés pas des internautes sous l’anonymat d’un pseudonyme.
Pour Idaho France, une association de lutte contre l’homophobie, c’en est trop. Dans un communiqué, elle estime que « Twitter laisse se développer une ambiance de plus en plus homophobe [sans apporter] de réponses sérieuses ». Idaho ne se contentera pas de ce message. « Dès cet après-midi, notre avocat va déposer plainte auprès du procureur de la République », nous a indiqué Alexandre Marcel, porte-parole de l’association.
« Cette situation ne fait qu’empirer », estime-t-il en soulignant que ce lundi 12 août, un nouveau mot clé est monté en tête : #brulonstouslegays. « C’est ni plus ni moins qu’un appel aux meurtres qui ne peut laisser indifférent. » Alexandre Marcel se dit étonné du peu de soutien reçu de la classe politique, tous partis confondus.
Idaho ne veut pas seulement s’attaquer à Twitter. L’association désire aussi, et surtout, que les rédacteurs des textes les plus explicites soient poursuivis. « Nous tenons à la disposition de la justice des copies des messages ainsi que les liens mis en ligne. Lorsque le procureur aura ouvert la procédure, Twitter sera contraint de révéler l’identité des auteurs de ces tweets injurieux. »
Le réseau social l’a fait déjà dans un autre cas, celui des tweets antisémites, sous la pression de l’UEJF. En juillet dernier, l’Américain a annoncé qu’il avait fourni à la justice française les informations nécessaires à l’identification des auteurs de ces messages. Le risque de perdre son anonymat va-t-il faire disparaître ces pratiques ? Il ne reste plus qu’à le souhaiter.
Lire aussi :
- Geography of Hate : une carte interactive de la haine sur Twitter (13/05/2013)
- Tweets racistes : Fleur Pellerin veut une « solution négociée » avec Twitter (04/06/2013)

envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
01net evening : toute l'actu tech du 20 octobre
01net evening : toute l'actu tech du 17 octobre
Vidéo : Le premier parapluie "invisible"
01net evening : toute l'actu tech du 16 octobre
Evénement Apple : lancement de nouveaux iPad et Mac, le point sur les dernières infos
Smartphone : Facebook et Samsung voudraient s’attaquer à Apple et Google
01net evening : toute l'actu tech du 15 octobre
Affaire U2-Apple : Bono s'excuse, Amazon se moque
La vidéo hilarante de Google pour faire buzzer Android L
Facebook et Apple offrent à leurs employées la congélation d'ovocytes
01net evening : toute l'actu tech du 14 octobre
Le numérique remplace le fouet d'Indiana Jones
Copieur, voleur, paresseux… joute verbale entre le vice président d'Apple et Xiaomi
01net evening : toute l'actu tech du 13 octobre
À 114 ans, elle ment sur son âge pour s’inscrire sur Facebook
Photoshop et Illustrator sur le bout des doigts (vidéo)
Un faucon attaque un drone en plein vol (vidéo)
01net evening : toute l'actu tech du 10 Octobre
Elon Musk : les intelligences artificielles pourraient balayer l’humanité
Amazon veut ouvrir son premier magasin physique