En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

FERMER  x Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

FERMER  x Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Trop belle pour être informaticienne, a estimé LinkedIn

LinkedIn a censuré des photos de femmes dans les publicités d’une place de marché pour développeurs. Les clichés étaient considérées comme un peu trop sexy pour de l’informatique.

laisser un avis
Peut-on être trop belle et attirante pour être informaticienne ? LinkedIn a jugé que oui. Il y a quelques semaines, le réseau social a désactivé les publicités de la société américaine Toptal, une place de marché pour développeurs  et ingénieurs informaticiens, estimant que les photos de femmes utilisées étaient trop provocantes. Une décision qui faisait suite à des plaintes de la part d’utilisateurs de LinkedIn.
Le patron de Toptal a été outré par cette attitude, qu’il qualifie de « sexiste ». Pour lui, les photos n’avaient rien de provocants. Dans une note de blog, il explique avoir utilisé des clichés qui représentent des hommes et de femmes « bien habillés et souriants », et qui faisaient réellement partie du réseau Toptal. Une photo comme celle-ci :
Une des photos utilisées par Toptal dans ses publicités.
Une des photos utilisées par Toptal dans ses publicités.
Très vite, les commentaires sur le site de Toptal se sont enflammés. La plupart des personnes se sont rangées du côté du PDG, estimant que LinkedIn est allé trop loin. Quelques esprits puritains se sont interrogés, néanmoins, si cette épaule légèrement dénudée n’était quand même pas un peu trop sexy pour promouvoir des compétences informatiques. Mais là encore, tout est question d’interprétation et, surtout, de projection. Car où est finalement l’aspect déviant dans l’affaire : dans la photo ou dans le cerveau de celui qui la regarde ?
Quoiqu’il en soit, LinkedIn a finalement réactivé, il y a quelques jours, les publicités de Toptal, après « mûres réflexions ». Faut dire que le réseau social se dirigeait vers une pente glissante...
envoyer
par mail
imprimer
l'article


Newsletter 01net. Actus

@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Fleur Pellerin a saisi le CNN pour étudier « l’image de la femme dans le Web »
Marine Le Pen n’aime pas Windows 10 qui « espionne » les PC des Français…
La guerre vue par une fillette comme dans un jeu vidéo
La Maison Blanche ne pardonnera pas à Edward Snowden ses révélations...
Elon Musk et Steve Wozniak lancent un appel contre les robots tueurs
Amazon pourrait ouvrir des supermarchés d’un nouveau genre
Stephen Hawking va répondre aux questions des internautes sur Reddit
Les requins sont devenus des stars sur les réseaux sociaux
Universal demande à Google le retrait d’un lien pirate qui pointe vers son propre réseau
Sony se lance dans les drones pour observer la Terre
Découvrez vos héroïnes de jeux vidéo avec de vraies formes féminines
GoPro vendra vos films réalisés avec ses caméras
Apple : ce qu’il faut retenir de ses résultats financiers en huit points
Si Nintendo créait un smartphone, il pourrait ressembler à ça
Vidéo : un robot a « appris » à jouer au ping-pong
L'un des fondateurs du défunt site de streaming Grooveshark meurt à 28 ans
La Hadopi a franchi le cap des 5 millions d’avertissements pour piratage envoyés
Vidéo : découvrez la première livraison par drone autorisée aux Etats-Unis
Samsung Galaxy Note 5 et S6 Edge+, vont-ils ressembler à ça ?