En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Business

Des privatisations partielles pour financer le plan "Très haut débit"

Des privatisations partielles d'entreprises publiques pourraient contribuer au financement du plan gouvernemental très haut débit dont le terme est en 2022.

laisser un avis
L'Etat vendra une partie de son patrimoine pour financer le câblage à très haut débit du pays. « Nous envisageons que dans un certain nombre d'entreprises publiques où le taux de participation de l'Etat en tant qu'actionnaire est très important, nous puissions dégager une partie pour financer de l'investissement", a déclaré Jean-Marc Ayrault, dans un entretien sur TF1, dimanche soir 5 mai 2013.
Un des premiers besoins d'investissement évoqué par le Premier ministre est le financement du programme lié à l'installation de l'Internet à très haut débit sur tout le territoire, estimé à hauteur de 20 milliards d'euros en dix ans, d'ici 2022.
L’investissement public (État et collectivités, subvention) représentera 4,3 Milliards d'euros d’engagements entre 2013 et 2017, selon la feuille de route du gouvernement sur le numérique, dévoilée le 28 février 2013. Ces cessions de participations de l'Etat dans des entreprises publiques viendraient apporter leur contribution à ces besoins de financement.
Compte tenu de la cible affichée pour ces privatisations partielles, l'Etat pourrait ainsi réduire sa participation directe ultra-majoritaire dans EDF (84,48 %) par exemple. Mais rien n'a filtré pour l'instant sur ce programme de cession.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Très haut débit : l'Etat incite les régions à se mobiliser
Très haut débit : Les régions s'allient aux opérateurs pour déployer la fibre
Jean-Yves Le Drian veut faire de Lannion " la capitale de la fibre"
Le Loiret lance avec SFR le câblage très haut débit du département
Legrand rachète Lastar, spécialiste américain du câblage
Le département des Yvelines finance des formations à la pose de fibre optique
Fibre optique: l'Etat apportera 30 millions d'euros à la région PACA
CES 2014 : enfilez une robe en fibre optique qui change de couleur
Fibre optique : TDF se dote d'un réseau national d'opérateur
Bouygues Construction participe au réseau fibre optique de l'Oise
SFR se greffe enfin sur le réseau fibre optique des Hauts-de-Seine
La Bretagne va équiper 4 villes moyennes en réseau 100 % fibre optique
Fibre optique : l'Etat encadrera de près les déploiements d'opérateurs
Les 19 chefs de projet du numérique sélectionnés par Arnaud Montebourg
Promesses de débit : la surenchère des opérateurs fait débat
01net a testé la 4G !
Les ministères priés par Matignon d'ouvrir leurs données publiques
La France a 1,76 million d'abonnés très haut débit sur réseaux fixes
Bouygues confirme le passage à 200 MBits/s de son offre Sensation Fibre