01Business
Actualités gestion et logiciel informatique professionnel
Offre et recherche Emploi informatique internet
Salon conférences inofrmatique IT ebusiness 01
Le Cloud Computing
Vidéos reportage entreprise acteur informatique
Retrouvez tous les services 01Net dédiés aux professionnels !
Télécharger logiciels Pro et progiciels
Livres blancs e-commerce informatique et nouvelles technologies
Retrouvez l'ensemble des dossiers de la rédaction 01net Entreprise
Les synthèses des bonnes pratiques sur les sujets IT du moment

Créez un réseau social interne adapté à vos besoins

Ces réseaux, que l'on peut comparer à des Facebook d'entreprise, rapprochent les salariés. Ils facilitent ainsi le partage des informations et des savoir-faire.

Une bourse à l'emploi, c'est bien. Mais si elle est accessible à tous les collaborateurs via un réseau interne, c'est encore mieux. Lorsque le directeur Web d'Orange a voulu s'adjoindre les services d'un nouveau Community Manager, il l'a fait savoir sur le réseau social interne de l'entreprise. Et il ne lui a fallu que quelques jours pour trouver le bon profil.
Accélérer la circulation de l'information est l'un des principaux avantages des réseaux sociaux d'entreprise (RSE), qui ringardisent le bon vieil Intranet. Ces “ Facebook d'entreprise ” connectent les employés les uns avec les autres, les invitent à entrer en relation ou bien à suivre leurs activités respectives. Chacun y remplit sa page de profil personnel, sur laquelle il précise ses coordonnées, son parcours dans la société, ses domaines d'expertise, ses centres d'intérêt… Les collaborateurs utilisent ces plates-formes pour se regrouper par affinités professionnelles ou personnelles. Avec un RSE, l'interactivité devient la norme. Si l'outil est accessible à toutes les organisations, quelle que soit leur taille, les grandes entreprises ont pris de l'avance sur le sujet. Aussitôt adopté, aussitôt baptisé. Chez Orange, le RSE s'appelle Plazza ; Alcatel-Lucent a opté pour Engage ; BNP Paribas pour BNP Paribas People, et la Société générale pour Sharing. Les trois premiers réseaux regroupent la quasi-totalité des salariés de l'entreprise. Sharing, lui, est consacré à la filière des ressources humaines. Dans tous les cas, ils ouvrent aux DRH de nouvelles perspectives.
agrandir la photo

1. Nouez des liens avec chaque collaborateur

Un déménagement représente toujours un stress important pour les employés. Y aura-t-il des réductions d'effectif ? Quel moyen de transport utiliser désormais ? Comment seront aménagés les bureaux ? Une crèche est-elle prévue pour les enfants ? Ces questions, les 2 400 employés du site d'Alcatel-Lucent à Vélizy se les sont posées lorsqu'on leur a annoncé leur futur déménagement vers l'Essonne. C'est Arnaud Bidard, DRH des activités réseaux télécoms pour la France, qui est chargé de leur répondre. Il accompagne ce transfert des équipes en utilisant le réseau social interne, Engage, comme un forum de discussion géant. Son rôle : éclairer, accuser réception des suggestions… et veiller à la véracité des informations que s'échangent les collaborateurs afin d'éviter la propagation de rumeurs. “ Mon objectif est pédagogique, explique-t-il. Je veux réduire les inquiétudes, et expliquer comment l'entreprise sera au final plus performante. ” Après avoir utilisé Engage (développé grâce à la technologie Jive), il ne se verrait plus revenir en arrière.

2. Renforcez l'impact des plans de formation

Les sessions de formation – qu'elles soient classiques ou en e-learning – sont plus productives lorsque les participants en discutent a posteriori entre eux et s'entraident. C'est tout l'intérêt des communautés d'utilisateurs proposées par les RSE. “ Lorsqu'une banque forme en ligne ses nouveaux responsables d'agence, par exemple, elle renforce ainsi l'esprit de corps de ses promotions en favorisant l'interaction des élèves ou en les mettant en contact avec des intervenants extérieurs ”, explique David Guillocheau, directeur associé du cabinet de conseil RH Talentys. Au sein d'Orange, ce sont les formateurs qui se retrouvent dans une communauté appelée Avenue des formateurs. Mille experts s'y échangent des trucs et astuces sur l'e-learning ou sur de nouveaux outils pédagogiques. Idem à la Société générale, où l'une des communautés les plus dynamiques sur le réseau Sharing est celle des responsables de formation des différentes filiales. “ Le chef de file de la communauté s'en sert, notamment, pour expliquer comment structurer les appels d'offres lancés auprès des organismes extérieurs. Les décisions sont prises plus vite et plus facilement acceptées ”, explique Franck La Pinta, responsable du marketing Web et du RH 2.0 à la Société générale.

3. Faites évoluer les méthodes de travail des équipes

Autre atout de Sharing, développé à partir de la solution Confluence de l'éditeur Atlassian : il rapproche géographiquement les équipes, ce qui favorise les synergies et les économies d'échelle. Une équipe moldave a ainsi pu récupérer quasiment sans modification un module de formation conçu en Russie. Bénéfices comparables chez BNP Paribas avec HR Network, l'ensemble de communautés dédiées aux ressources humaines. L'une d'entre elles se consacre aux méthodes de communication des RH. “ Les responsables qui communiquent de manière plus traditionnelle sont ainsi incités à évoluer ”, constate Sophie Delmas, responsable de projets RH 2.0. Ces communautés de travail sont animées par des Community Managers, chargés de formaliser les échanges les plus pertinents.

4. Favorisez la diversité dans l'entreprise

Enfin, les réseaux sociaux d'entreprise se révèlent des instruments efficaces au service de la diversité. Les salariés aux préoccupations semblables peuvent se retrouver au sein de communautés virtuelles pour s'entraider. Chez Orange, une dizaine de groupes de femmes coexistent sur Plazza, le réseau interne construit sur Microsoft Sharepoint et Calinda. Le plus important d'entre eux rassemble les 12 000 collaboratrices cadres au sein d'Orange France. “ Grâce à lui, nous avons identifié les besoins de cette population et mis en place des séances de coaching de carrière, dans de vraies salles, entre midi et deux. Les participantes y abordent des sujets tels que la confiance en soi ou la négociation du salaire ”, explique Ziryeb Marouf, responsable RH 2.0 de l'opérateur télécoms. Le service des ressources humaines y diffuse aussi des témoignages de salariées ayant des métiers techniques, afin de leur donner davantage de visibilité.
Chez Alcatel-Lucent, la démarche est comparable. L'entreprise a enclenché depuis plusieurs années un programme en faveur de la diversité autour de quatre axes : l'égalité hommes-femmes, le handicap, l'intégration des jeunes et des seniors, et enfin la mixité sociale. Les communautés y sont créées par la DRH, mais aussi, de plus en plus souvent, par les salariés concernés. Signe indicateur que le public est mûr et que le RSE entre dans leurs habitudes.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Les Français en pleine love story avec les Anglais, Éric Bantegnie, un héros numérique trop méconnu, Criteo entre au Nasdaq
Comptez-vous remplacer vos Blackberry par des terminaux Windows Phone ?
Les contrats de la quinzaine
Études et essais
“ Grâce au digital, les consommateurs sont en train de prendre le pouvoir ”
Leur système d'échange de maisons fait un carton
Florajet offre un bouquet de technos à ses fleuristes
Chez Rip Curl, la douane n'est plus qu'une formalité numérique
Idées de business
La Poste regroupe ses douze sites marchands en une même boutique
Il protège vos données même hors de l'entreprise
Les nouveaux fleurons français du high-tech
Une flopée de jeunes pousses aux ambitions mondiales
Un secteur où nos ingénieurs restent parmi les meilleurs
La relève du géant parisien Criteo est déjà assurée
Ils ont plus d'avenir qu'Alcatel !
Notre nouveau pôle d'excellence
La visite de sites prohibés sur le lieu de travail est-elle punissable ?
Le DSI doit devenir l'accélérateur numérique de son entreprise
Le meilleur des blogs, les buzz, les débats et les commentaires sur l'actualité