En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

FERMER  x Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

FERMER  x Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Détecter les maladies respiratoires, simplement avec un iPhone

Le microphone d’un iPhone suffit pour calculer volume et débit d’air inspiré et expiré. Et en déduire une éventuelle obstruction des poumons.

laisser un avis
iPhone vs Spiromètre
agrandir la photo
Un groupe de chercheurs de l’université de Washington vient de développer une application baptisée « SpiroSmart » qui, en s’appuyant uniquement sur le microphone de l’iPhone, parvient à détecter des maladies respiratoires comme la bronchite ou la mucoviscidose.  
Comment ça marche ? Une fois que l’utilisateur a installé l’application, il lui suffit de tenir l’appareil devant sa bouche à une distance d’une longueur de bras, et de souffler en direction du microphone. L’application enregistre le son obtenu et l’envoie aux serveurs de l’université qui en déduisent – en appliquant un savant calcul- le flux respiratoire réel (volume et débit d’air inspiré et expiré). Ce qui permet de savoir, avec une précision non négligeable, s’il y a ou non une obstruction des voies respiratoires.
D’une certaine manière, cette application pourrait remplacer les « spiromètres » traditionnels qui sont utilisés à ce jour, mais qui sont évidemment beaucoup plus chers qu’une simple application iPhone. SpiroSmart permettrait donc de favoriser le développement de la télémédecine.

Source :

Le papier scientifique

envoyer
par mail
imprimer
l'article


Newsletter 01net. Actus

@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Télémédecine : un plan, vite !
TV Replay - 01 sur BFM Business : place à l'innovation frugale !
Syntec numérique veut faire passer la télémédecine à la vitesse supérieure
Une aide publique de 23 millions d'euros pour les projets e-santé
23 millions d'euros pour les projets e-santé
La télémédecine en vedette pendant le Vendée Globe Challenge
Les professionnels accusent l'assurance maladie du piétinement de la télémédecine
La télésanté en mal de modèle économique
Médecine : des consultations en ligne dès 2011
La télémédecine dispose désormais d'un cadre juridique
Intel et Orange main dans la main sur la télésanté
Google a failli racheter Tesla pour six milliards de dollars en 2013
La loi de Moore fête ses cinquante ans de révolution en marche, avant d'être morte ?
Deux colocataires finissent en sang après une dispute à propos d'Android et d'iOS
Vous ne pourrez pas acheter la Watch dans un Apple Store avant le mois de juin
Vidéo : découvrez les images impressionnantes du crash de la fusée de SpaceX
Google fête les 155 ans du célèbre Pony Express
.Sucks : face à la flambée des prix, l’Icann s’inquiète et pourrait sévir…
Tentez votre chance aux Talents du numérique, 01net.com fait partie du jury !