En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

FERMER  x Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

FERMER  x Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Traquez la grippe avec Twitter et Google

Les outils informatiques sont très réactifs. D'où l'intérêt de les utiliser pour suivre l'évolution d'une épidémie.

laisser un avis
Les tweets sont passés au crible.
agrandir la photo
Cette année, aux Etats-Unis, l’épidémie de grippe est plus sévère qu’en temps normal estime un responsable des Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC). New York a déclaré l'état d'urgence médicale quelques jours après Boston, les hôpitaux dans ces villes étant débordés. Pour suivre au mieux la propagation de l'épidémie de grippe, des chercheurs et des informaticiens de l'université Johns Hopkins de Baltimore ont mis au point une technique de suivi via la plate-forme Twitter raconte l’agence de presse Reuters.
Pour distinguer les messages envoyés par des personnes réellement malades de ceux qui ne font qu'évoquer le sujet, l'assistant de recherche au département des sciences informatiques, Mark Dredze, et ses collègues ont élaboré un programme reposant sur une analyse sémantique des tweets publiés en temps réel. Il leur permet également de cartographier les résultats. L’avantage de cet outil : sa rapidité de réaction. En effet, les CDC mettent environ deux semaines à publier leurs résultats.
En France, le réseau Sentinelles enregistre une cinquième semaine de hausse pour l'épidémie de grippe.
agrandir la photo
Cela dit, ce n’est pas la première fois que l’on utilise Internet pour suivre la propagation de la grippe. Lancé en 2008 aux Etats-Unis, le service Google suivi de la grippe existe désormais dans une quinzaine de pays. Il permet de traquer au quotidien l’épidémie en analysant les requêtes lancées par les internautes sur le moteur de recherche. Avantage du service : les informations sont mises à jour au quotidien. Un médecin membre du réseau Sentinelles, organisme de veille national, confirme la qualité du suivi par Google.
Souhaitons que ces outils soient développés et rendus des plus fiables pour qu’ils puissent un jour permettre de suivre d'autres maladies.
envoyer
par mail
imprimer
l'article


Newsletter 01net. Actus

@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Google Nexus Player : enfin un boîtier Android TV qui tient la route ?(vidéo)
Google lance un service de stockage low cost pour données peu utilisées
Prise en main de la nouvelle Freebox mini 4K (vidéo)
MWC 2015 : ARA Project, le téléphone modulaire de Google, se dévoile (vidéo)
Internet des étoiles : pourquoi ce ne sera pas facile (vidéo)
Google utilise le crowdfunding pour financer ses revendeurs
Gmail : activer le volet de prévisualisation des e-mails
JTech 215 : Windows 10, Box Miami, ultrabook, hoverboard (vidéo)
Google s’invite dans les télécommunications (vidéo du jour)
Twitter vous fait un résumé des épisodes précédents
Best Of 2014 : revivez les débuts de Firefox 10 ans après (vidéo du jour)
Dis-moi où tu tweetes, je te dirais quel contenu partager
Google Nexus 6 : que vaut la première "phablette" sous Lollipop ? (vidéo)
Google est-il trop puissant en Europe ? (vidéo)
Google Pigeon, ou comment le SEO local prend son envol !
Doctolib, le « Google de la santé », lève 4 millions d’euros
N’enterrons pas trop vite les Google Glass
Avec Contributor, Google veut financer les éditeurs web par le don
Les 5 nouveautés d’Android 5.0 Lollipop (vidéo du jour)
Ce que nous prépare Twitter