En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Business

Motorola fermerait son site de Toulouse

Après avoir racheté Motorola, Google a annoncé de sérieuses coupes dans sa masse salariale. Le géant du Web veut supprimer 20 % des effectifs. Le site de Toulouse perdrait 170 emplois.

laisser un avis
Le Razr-i, un des derniers smartphones de Motorola.
agrandir la photo
Certaines informations laissent à penser que Google et Motorola travaille à un rival de l’iPhone. Pourtant le moteur de recherche continue de tailler dans les effectifs et les activités de la société qu’il a rachetée en 2011. Ainsi la direction de Motorola Mobility France a annoncé que 170 salariés du site de Toulouse pourraient être licenciés et le site fermé, révèle l’AFP ce lundi 24 décembre 2012.  
Direction et représentants du personnel toulousain ont entamé les discussions sur « un éventuel projet de fermeture » la semaine passée, a déclaré une porte-parole de la direction. « Mais rien n'a été décidé », les partenaires sociaux n'en sont qu'au début de la procédure d'information et de consultation du personnel, a-t-elle souligné.
Le quotidien régional La Dépêche du Midi parle, lui, de la fermeture du site comme d'une affaire entendue et évoquait même l'échéance du printemps. 
Le site toulousain compte près de 250 salariés et est spécialisé dans la recherche et le développement en matière de téléphonie mobile et de tablettes. Sur son second site à Saclay, en région parisienne, la société emploie une cinquantaine de personnes dans la téléphonie mobile et les boîtiers Internet.
Google a annoncé en août dernier vouloir supprimer 20 % des effectifs de Motorola, faire sortir le fabricant des marchés non rentables et arrêter de fabriquer des portables bas de gamme pour se concentrer sur quelques modèles seulement contre une douzaine actuellement.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Google Ara : un smartphone en kit, pour quoi faire ? (Vidéo)
Projet Ara, le smartphone modulable de Google sera vendu à partir de 50 dollars
Projet Ara, le smartphone modulable de Google commence à prendre corps
Cloud : Apple est le bon élève vert, Twitter et Amazon portent le bonnet d’âne
Google lancera bientôt son Google Bike, un vélo autonome
JTech 177 : Chromecast, Raquette connectée Babolat, Qobuz, choisir son imprimante (Vidéo)
Google monte au créneau pour défendre ses Glass
Larry Page, PDG de Google : « J’essaie de me concentrer sur ce que sera le futur »
Test Chromecast : points forts et points faibles de la clé TV Google (vidéo)
Google lance Chromecast en France et (re)part à l’assaut de la télévision
Google et LG pourraient sortir une smartwatch sous Android à l’automne
Marc Fiorentino : "Les valeurs technologiques américaines n'ont jamais connu une telle flambée"
Google encourage à créer des applis pour Android sur les appareils wearables
Drones Facebook contre ballons Google : la bataille de l'Internet du ciel (Vidéo)
Google lance un fonds de 300 millions pour aider les startups matures
Microsoft : Cortana, le concurrent de Siri, sera intégré à Windows Phone 8.1
Projet Tango, Google dévoile un smartphone qui cartographie notre monde en 3D
Joaquin Almunia: « Il n'y a pas encore d'accord avec Google »
Google publie un guide de savoir-vivre pour les porteurs de Glass
Le patron de Motorola jette l’éponge pour aller chez Dropbox