En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Le fisc veut réclamer 700 millions d’euros supplémentaires à Google

Selon Le Canard, la direction générale des Impôts ne veut pas réclamer 1 milliard d’euros à Google, mais 1,7 milliard.

laisser un avis
La pression sur Google augmente. Alors que le géant du Web campe toujours sur ses positions, concernant l’enquête fiscale qui le vise, Le Canard vient de révéler aujourd’hui, 7 novembre 2012, que son redressement éventuel serait bien plus lourd que prévu. Ce n’est pas 1 milliard d’euros que l’administration fiscale française veut réclamer au moteur de recherche, mais 1,7 milliard. Cette augmentation substantielle s’explique par l’ajout des pénalités de retard et des amendes que le fisc veut faire valoir.

Apple et Microsoft, prochains sur la liste ?

D’ailleurs, selon Le Canard, Google n’est pas la seule firme américaine qui se trouve dans le collimateur de la direction générale des Impôts. Le 28 juin, le siège français de Microsoft à Issy-les-Moulineaux a été investi par 67 inspecteurs et contrôleurs de Bercy, ainsi que par une trentaine de policiers. Ils recherchaient des documents qui prouvent que Microsoft facture en Irlande des travaux réalisés en France. La même combine dont est accusée Google.  
Le cas Apple mériterait également une inspection. Selon Le Canard, la firme à la pomme a payé en 2011 moins de 2 % d’impôts sur ses bénéfices réalisés à l’extérieur des Etats-Unis. Grâce, notamment, à ses implantations en Irlande, au Luxembourg et dans les Îles Vierges britanniques.
Retrouvez notre dossier sur le fiscalité des des géants de la High Tech
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Projet Ara, le smartphone modulable de Google commence à prendre corps
Cloud : Apple est le bon élève vert, Twitter et Amazon portent le bonnet d’âne
Google lancera bientôt son Google Bike, un vélo autonome
JTech 177 : Chromecast, Raquette connectée Babolat, Qobuz, choisir son imprimante (Vidéo)
Google monte au créneau pour défendre ses Glass
Larry Page, PDG de Google : « J’essaie de me concentrer sur ce que sera le futur »
Test Chromecast : points forts et points faibles de la clé TV Google (vidéo)
Google lance Chromecast en France et (re)part à l’assaut de la télévision
Google et LG pourraient sortir une smartwatch sous Android à l’automne
Marc Fiorentino : "Les valeurs technologiques américaines n'ont jamais connu une telle flambée"
Google encourage à créer des applis pour Android sur les appareils wearables
Drones Facebook contre ballons Google : la bataille de l'Internet du ciel (Vidéo)
Google Ara : un smartphone en kit, pour quoi faire ? (Vidéo)
Projet Ara, le smartphone modulable de Google sera vendu à partir de 50 dollars
Google lance un fonds de 300 millions pour aider les startups matures
Microsoft : Cortana, le concurrent de Siri, sera intégré à Windows Phone 8.1
Projet Tango, Google dévoile un smartphone qui cartographie notre monde en 3D
Joaquin Almunia: « Il n'y a pas encore d'accord avec Google »
Google publie un guide de savoir-vivre pour les porteurs de Glass
Zoom Actu : Google est-il trop puissant ?