En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Une arnaque « de grande ampleur » débusquée sur leboncoin.fr

Une escroquerie vient d’être mise à jour sur le site de vente de particulier à particulier leboncoin.fr. Après avoir envoyé leur produit à un soi-disant acheteur, des vendeurs attendaient en vain leur règlement.

laisser un avis
Il n'y a pas que des initiatives originales sur leboncoin.fr. On y trouve aussi quelques margoulins. Une escroquerie a ainsi été découverte sur le site d'annonces, a révélé samedi 3 novembre 2012, Le Télégramme. Le principe était le suivant : un internaute, qui souhaitait vendre un appareil numérique ou informatique, l'expédiait à une intermédiaire habitant Brest, chargée de la transaction. Le paiement devait ensuite être effectué, sauf que ce n'était jamais le cas...
En octobre 2012, une première personne a porté plainte à Saint-Raphaël (Var). Bien qu’elle ait reçu un relevé Paypal confirmant la prise en compte du règlement, elle n'a jamais touchée la somme attendue. Puis d’autres victimes se manifestent. Leur point commun : elles auraient toutes envoyé du matériel high-tech.
L'intermédiaire, une Brestoise de 29 ans, a expliqué aux enquêteurs qu'elle « a été recrutée sur Internet par une prétendue entreprise anglaise afin de recevoir des colis et de les redistribuer ensuite vers le Ghana ». Contre un salaire de 1 400 euros, elle jouait donc le rôle de simple boîte aux lettres.
agrandir la photo
« Il s'est rapidement avéré que l'entreprise britannique était fausse, tout comme le contrat de travail, écrit Le Télégramme. Et bien évidemment, comme le reçu Paypal initial, expédié depuis le Ghana par les escrocs. » Les internautes n'ont donc jamais reçu leur argent. Quelques colis ont été expédiés vers le Ghana, selon la police. La majorité des personnes victimes de l'arnaque ont toutefois pu retrouver leurs biens, qui étaient encore stockés à Brest. Le stock a été évalué à environ 20 000 euros.
Les policiers mettent en garde contre ce genre de pratique et surtout estime que l'intermédiaire brestoise n'était certainement pas la seule. L'arnaque risque donc de se poursuivre, faute de coopération avec les enquêteurs ghanéens.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Le patron d'Amazon chiffre ses échecs en « milliards de dollars »
E-commerce : les enseignes traditionnelles font de la résistance
Cdiscount part à la conquête du marché belge
Watsize trouve des vêtements à votre taille
Orange lance un site d’e-commerce aux Etats-Unis
Ingenico se prépare à racheter GlobalCollect pour 820 millions d'euros
Apprenez à cerner ces cinq profils de cyberconsommateurs
Piratage : Ebay, Orange, Target... A qui le tour ? (vidéo du jour)
L’e-commerce emploiera près de 100 000 personnes en France d’ici la fin de l’année
E-commerce : les ventes ont progressé de 11% au 1er trimestre
Affaire Leboncoin : de la liberté d’insérer un lien hypertexte
Voyages-SNCF vend un billet de train sur mobile toutes les 3 secondes
Casino veut coter ses activités e-commerce au Nasdaq
Amazon aurait pris une participation de 25 % dans Colis Privé
iBeacon : Attention de ne pas laisser le loup entrer dans la bergerie !
Loi Hamon : dix mesures pour mettre votre site marchand en conformité
Hiroshi Mikitani (Rakuten) : « Viber va devenir une porte d’entrée de l’e-commerce »
Un nouveau fichier informatique pour lutter contre la contrefaçon
Carte bancaire et paiement en ligne : les nouvelles recommandations de la Cnil