En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Business

IE 9 : Microsoft répond aux piques de Mozilla

Nous avons posé quelques questions à Stanislas Quastana, architecte infrastructure Microsoft, autour des débats qui ont précédé le lancement d’Internet Explorer 9.

laisser un avis
Microsoft vient tout juste de publier la version finale de son nouveau navigateur sur le Web. Précédé d’échos plutôt positifs des utilisateurs et des développeurs, IE 9 tranche avec les anciens navigateurs de Microsoft. Menacé par une concurrence féroce, voilà que Redmond embrasse le Web « ouvert » afin de redorer son blason, notamment auprès des power users qui l’ont pour certains abandonné. Trois questions à Stanislas Quastana, architecte infrastructure Microsoft et spécialiste d’IE 9, notamment à propos de l’attaque de Paul Rouget de Mozilla, qui expliquait il y a quelques jours qu’il ne faisait pas « avancer le Web ».
01net. : Que répondez-vous à ceux qui pensent qu’IE 9 n’est pas un navigateur moderne ?
Stanislas Quastana :
D’abord que nous sommes les plus performants sur l’accélération matérielle. Pour cette version finale, nous avons encore optimisé le code pour minimiser la consommation de GPU [puce graphique, NDLR], ce qui sera d’autant plus important sur les terminaux mobiles. Mozilla nous dit qu’ils font aussi de l’accélération matérielle, mais ce n’est pas tout à fait la même chose que nous. Nous avons prévu cette fonction dès le départ, et on l’utilise sur l’ensemble des technologies : HTML 5, mais aussi Canvas, SVG, la vidéo…
Je tire mon chapeau à Mozilla qui parvient à faire de l’accélération matérielle multi-plate-forme, alors qu’IE 9 ne fonctionne que sur Vista et 7. En revanche, Firefox ne prend pas en charge autant de standards que nous pour l’accélération matérielle. IE 9 est optimisé pour cela : nous arrivons toujours premiers sur tous les tests qui profitent de l’accélération matérielle, y compris ceux créés par la concurrence…
Ensuite, il y a le respect des standards. En la matière, il y a deux références : le W3C et l'Ecma (1). Nous donnons de nombreux jeux de tests au W3C : le score qui apparaît dans les « benchmarks » traduit le fait que nous avons fourni à ces organismes davantage de tests que les autres éditeurs. En tout cas, le travail sur HTML5 est encore loin d’être fini : en tout 4 000 à 5 000 jeux de tests ont été fournis, mais il en faudra aux alentours de 60 000 pour valider les nouveaux standards.
Quant aux critiques sur nos résultats aux tests ACID 3 et HTML5 Test, elles sont aussi contestables. Le premier a été développé par quelqu'un de Google, qui teste certaines fonctions obsolètes. Quand à HTML5 Test, il donne des valeurs bizarrement pondérées, et indique juste si oui ou non on supporte telle ou telle fonction.
Tous les navigateurs modernes ont un outil antipistage publicitaire. Pouvez-vous nous parler de celui d’Internet Explorer 9 ?
Nous avons intégré un outil de protection contre le pistage publicitaire dès la RC. IE 9 permet donc de charger des listes de sites publicitaires pour empêcher la pub comportementale. Nous avons une approche différente de celle de Google, qui consiste à bloquer les cookies, et celle de Mozilla, que l’on pourrait presque qualifier d’approche « Bisounours » : croire que les publicitaires adhéreront à leur projet est un peu illusoire.
Notre approche est plus réaliste : il s’agit d’une liste de sites bloqués, activés par l’utilisateur. Attention, nous ne bloquons que le pistage, pas les publicités [comme Adblock par exemple, NDLR] car nous ne souhaitons évidemment pas remettre en cause le modèle économique de nombreux sites. Nous avons pour cette fonction été remerciés par l’Enisa (2) et les gens du W3C sont revenus vers nous, intéressés par notre approche : ils voudraient en faire un standard.
Pouvez-vous nous parler de votre roadmap ? Vous dirigez-vous vers un calendrier de sorties plus resserrées, à la Chrome ?
Il y aura évidemment un IE 10... Mais pas tout de suite. Nous y travaillons : HTML5 est loin d’être achevé et les projets sont déjà dans les cartons chez nous. Mais nous allons conserver un schéma de sorties majeures. Nous ne sommes pas partis pour lancer une nouvelle version toutes les six semaines. Ce qu’il faut savoir, c’est que notre navigateur est très populaire dans les entreprises et il est impensable de leur imposer d’en changer aussi régulièrement. De ce fait, nous faisons le choix de la retenue dans les sorties évitons d’implémenter des fonctions trop expérimentales, qui pourraient toucher au bon fonctionnement de certaines applications professionnelles.
(1) W3C et ECMA (European Computer Manufacturers Association) sont des organismes chargés de promouvoir les standards du Web.
(2) Enisa (European Network and Information Security Agency) : agence européenne chargé de superviser la sécurité des réseaux.
Chrome 10, IE 9, Firefox 4 : retrouvez d'autres articles sur les nouveaux navigateurs.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Navigateurs : Internet Explorer regagne du terrain
Arrêt de Windows XP : nos conseils pour survivre (vidéo)
Fin du support de XP : la Saint Hacker tombera-t-elle un 8 avril ?
Build 2014 : Windows part à l’assaut des objets connectés
Office sur iPad : premier contact en images
DirectX 12, Microsoft promet des jeux mieux optimisés sur PC, smartphone et Xbox One
Ventes de PS4 et Xbox One, la console de Microsoft rattrape presque son retard
Microsoft confirme un nouvel Office pour Mac cette année
Marc Fiorentino : "Les valeurs technologiques américaines n'ont jamais connu une telle flambée"
Microsoft pourrait bientôt pousser son Xbox Live sur iOS et Android
Cortana, le futur assistant de Windows Phone, se montre en vidéo
PlayStation 4 : Sony écoule plus de 6 millions de consoles dans le monde
Microsoft : Cortana, le nouvel assistant personnel de Windows Phone, se précise
Microsoft : deux dirigeants sur le départ, un ex-conseiller des Clinton promu
01 Replay : Les nouveaux métiers des applications mobiles
JTECH 173 : voiture connectée, Intel Edison, le futur de Windows 8
Microsoft : Cortana, le concurrent de Siri, sera intégré à Windows Phone 8.1
Microsoft ajoute la veille des réseaux sociaux à Dynamics CRM
Microsoft : OneDrive remplace SkyDrive et propose de nouveaux services
Nouvel Opera 15 : grâce à Webkit, il fait aussi bien que Chrome