En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Bureautique
Multimédia
Internet
Utilitaires
Personnaliser son pc
Loisirs
Sécurité
Logiciels Mobiles
Services en ligne
Divers
Astuces  >  Internet  >  Dossiers

Guide pratique - Utiliser le contrôle parental sans peiner

Internet n'est pas sans danger, et il est difficile de préserver nos enfants des risques qu'ils y courent. Voici notre guide pour utiliser le contrôle parental sur PC, téléphone et console.

laisser un avis
La meilleure amie de votre enfant se prénomme Laetitia ? Attention : s'il tape ce prénom sur Google et clique sur le premier résultat, il n'arrivera pas sur le profil Facebook de sa camarade… mais sur la page d'accueil d'un site pornographique ! Et les exemples de ce type pullulent.
Certes, il aurait pu éviter l'incident en précisant le nom de famille de Laetitia, mais il n'est pas fautif pour autant. Il faut surtout se rendre à l'évidence : sur le Web, le danger est à portée de souris et peut surgir à tout moment. Pour éviter les dérives, le plus sage serait d'encadrer en personne le surf de vos enfants.
Une tâche plutôt difficile s'il s'agit d'un adolescent… En installant un logiciel de contrôle parental, vous pourrez le laisser utiliser seul l'ordinateur familial en limitant le surf à la liste ou les catégories de sites que vous aurez choisis.
Mais n'oubliez pas que les moteurs de recherche, les sites Web, les blogs et les forums de discussion ne sont pas l'unique point d'entrée de contenus et d'échanges inappropriés. Votre enfant communique aussi avec ses amis par e-mail ou messagerie instantanée.
Et comme les cyber-prédateurs avancent toujours masqués, le pseudo Tonsupercopain_12ans, que votre enfant ne connaît pas, peut cacher n'importe qui. Les logiciels de partage de fichiers donnent également accès à des vidéos, des images à caractère pornographique ou violentes.
De même, certains jeux vidéo ne sont pas adaptés aux jeunes enfants. Il est donc nécessaire de bloquer l'accès à certains programmes, limiter les contacts de votre progéniture, voire surveiller ses activités ou tout simplement éviter qu'elle ne passe trop de temps en ligne. C'est ce que proposent aussi les logiciels et services de contrôle parental présentés dans ce guide.
Nous commencerons par l'outil intégré à Windows (Vista ou 7), qui offre une palette de fonctions assez complète pour encadrer l'utilisation de votre PC. Des programmes de messagerie tels que Thunderbird et Windows Live Mail savent filtrer les courriers électroniques. Pour aller plus loin dans la définition des règles de filtrage, vous pouvez vous appuyer sur le logiciel Parental Filter 2, des éditions Profil.
Ce programme bloque notamment l'envoi d'informations personnelles (adresse, numéro de téléphone…) dans des messages et offre plus de souplesse dans le filtrage des sites Web que les outils fournis avec Windows. Vendu 40 euros, il est proposé dans une version de démonstration fonctionnelle 30 jours. Enfin, les plus petits seront ravis de surfer avec le navigateur spécialement conçu pour eux, Kido'z.

Au-delà du PC, d'autres dangers…

Mais tout cet arsenal ne sera peut-être pas suffisant… Votre enfant peut aussi accéder à des sites Web et à des services en ligne depuis d'autres appareils, son téléphone ou sa console de jeu, par exemple. Les dangers sont les mêmes. Nous nous sommes penchés sur les solutions disponibles sur les trois principales consoles de salon du marché : Playstation 3, Wii et Xbox 360. Tout comme l'outil de contrôle parental et Parental Filter, elles exploitent le système de classification européenne PEGI (Pan European Game Information, www.pegi.info) pour verrouiller l'accès à des jeux, mais aussi au Web et à certains services en ligne.
Les opérateurs mobiles proposent également des outils de contrôle parental pour les téléphones mobiles. Chez Bouygues Telecom, Orange et SFR, vous pouvez l'activer depuis leur site Internet. Mais la marge de manœuvre est beaucoup plus faible qu'avec un PC. Cela se limite à activer ou non tel service. Seul SFR propose deux options de filtrage afin de verrouiller l'ensemble ou une partie de ces services concernés par le contrôle parental.

Des logiciels trop sévères ou trop laxistes ?

Autant le savoir : les outils de contrôle parental ne sont jamais infaillibles. Le filtrage bloque parfois des sites légitimes et ne bride pas toujours l'accès à des contenus inappropriés. Et des fonctions manquent à l'appel. Ainsi, aucun des principaux programmes de contrôle parental du marché n'est capable, aujourd'hui, d'analyser le contenu de vidéos postées sur le Web. Ni même de stopper une session de tchate vidéo en cas de dérapage ou de publication d'une photo osée.

De même, si certains programmes verrouillent la liste d'amis sur la messagerie MSN ou les e-mails, ils sont inopérants sur des réseaux sociaux tels que Facebook. Ils permettent tout au plus de bloquer l'accès à ces sites ou d'empêcher de communiquer des informations personnelles. Et gare aux téléphones Wi-Fi ! Le contrôle parental des trois opérateurs testés ne fonctionne que sur leurs réseaux mobiles. Lors de connexions à un point d'accès sans fil, le Web n'est plus filtré.

Comme sur votre PC, il faudra idéalement installer une application de contrôle parental sur le mobile de votre enfant, ou bloquer l'accès à Internet. On peut le faire sur un iPhone par exemple. Mais rien ne vous garantit que celui de votre enfant propose aussi des fonctions de verrouillage.

envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Comparatif permanent du 01Lab : les smartphones à petit prix
Comparatif permanent du 01Lab : les casques audio vendus entre 100 et 200 euros
[Test] Aero Skull HD Jarre Technologies
Xperia Z1 : la bombe atomique de Sony
Enceinte sans fil Philips Fidelio A3 (test vidéo) (19/02)
Dans les coulisses du 01Lab (11/02)
Twitter : le grand guide pratique
Viewsonic sort un vidéoprojecteur home cinéma Full HD increvable
Une nouvelle multifonction Brother économique et Wi-Fi
Defender H200, le disque dur antipirates
Premiers pas avec Google Drive
Le FBI rend public le contenu de son dossier sur Steve Jobs
Tablettes petit et grand formats : deux comparatifs pour bien choisir
Coulisses du 01Lab : la tablette Xoom 2 de Motorola [vidéo]
Tous les tests de la semaine... en dix minutes
Casques audio : deux comparatifs pour bien choisir
Découvrez tous les tests de la semaine en dix minutes
Comparatif : 11 PC ultraportables
Dix TV de 40 pouces (et un peu plus) à moins de 400 euros