En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Google traduction prend la parole

Le service se met à la traduction instantanée. Il se dote aussi d'une fonction de synthèse vocale, réservée aux textes traduits en anglais.

laisser un avis
Pour permettre aux internautes de comprendre les pages Web du monde entier, Google propose un service de traduction en ligne capable de jongler avec 51 langues. Il vient de lui apporter quelques améliorations notables, parmi lesquelles la traduction instantanée.  
Au fur et à mesure qu'une phrase est saisie, sa traduction s'ébauche automatiquement dans le champ au-dessous. Même les retouches apportées au texte sont prises en compte en temps réel. La touche Translate n'a donc plus d'utilité, mais Google l'a conservée, peut-être pour ne pas heurter les habitudes de certains utilisateurs.
Un outil de synthèse vocale a fait son apparition, mais pas question de faire un tour du monde des accents et des intonations : il ne s'applique qu'aux phrases traduites en anglais. Une icône figurant un haut-parleur apparaît automatiquement sur les phrases répondant à ce critère. Si l'on clique dessus, une voix féminine prononce alors le mot ou la phrase traduite. Mais l'outil ne fonctionne que pour des textes courts : au-delà d'une centaine de signes, l'icône de synthèse vocale n'apparaît plus.
Pour certaines langues, Google permet d'afficher une transcription phonétique en caractères latins.
agrandir la photo

Ecriture phonétique

Google s'est aussi intéressé aux langues qui n'utilisent pas l'alphabet latin. Pour les traductions en russe, chinois, japonais, etc., un nouvel onglet a fait son apparition. Il permet d'afficher la transcription phonétique en caractères latins du texte qui vient d'être traduit, en plus de l'affichage dans l'alphabet d'origine. Cette option n'est pas disponible pour l'hébreu, l'arabe ni le persan.
Autre difficulté liée aux langues non latines : leur transcription avec un clavier azerty. Pour ceux qui doivent néanmoins traduire des phrases en arabe, persan et hindi, Google propose l'écriture en phonétique. Quand l'option est cochée (elle l'est par défaut), la transcription dans l'alphabet d'origine se fait en temps réel. Ce qui permet ensuite à l'outil de faire la traduction dans la langue choisie.
Google n'a en revanche pas modifié les algorithmes de traduction utilisés. Comme avec tous les services de traduction automatique, le résultat est de qualité variable, et les phrases dénuées de sens sont légion. Mais cela reste un outil bien utile pour comprendre la tonalité globale d'un texte ou la signification d'une phrase simple ou d'un mot.
Ci-dessous, la vidéo réalisée par Google pour présenter les nouveautés :

envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Synthèse vocale : des voix plus vraies que nature
Eyetalk et les lunettes qui parlent
01net evening : toute l'actu tech du 24 avril
Le Rapport Thevenoud : les VTC bientôt sans géolocalistation
01net evening : toute l'actu tech du 23 avril
01net evening : toute l'actu tech du 22 avril
L'analyse des tweets pourrait faire baisser la criminalité
01net evening : toute l'actu tech du 18 avril
Chez le vendeur en ligne Zalando, les magasiniers parcourent 20 km par jour
Les Français passent une heure par jour à surfer à des fins personnelles au travail
01net evening : toute l'actu tech du 17 avril
Jeunes internautes, testez votre e-réputation sur Twitter !
Le Facebook russe a refusé de livrer à l'ex-KGB les données de meneurs ukrainiens
01net evening : toute l'actu tech du 16 avril
Twitter refuse d'ouvrir un bureau en Turquie et espère avoir apaisé les autorités
Le fisc américain scanne les réseaux sociaux pour traquer les fraudeurs
01net evening : toute l'actu tech du 15 avril
Un tweet porno d’US Airways sème la pagaille
01net evening : toute l'actu tech du 14 avril