En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Business

La police de l'Essonne met en place la dénonciation par e-mail

Les habitants du département de l'Essonne peuvent transmettre aux forces de l'ordre des renseignements sur des infractions par l'intermédiaire d'une simple boîte e-mail.

laisser un avis
Aidez la police nationale dans son action au service des citoyens. Envoyez-vos témoignages, photographies et vidéos », indique cette fiche explicative mise à la disposition des habitants de l'Essonne (91) dans les mairies et les commissariats.
Jean-Claude Borel-Garin, le numéro un de la police du département, a décidé de mettre en place une adresse e-mail par laquelle chacun pourra signaler des infractions et des comportements dangereux et illicites, vient de révéler Le Parisien. « C'est rapide, efficace et en toute discrétion. Cela désenclave les quartiers sensibles et permet à ceux qui ont peur d'entrer dans un commissariat, de se faire entendre », explique-t-il au quotidien. L'homme est coutumier du fait puisqu'il a déployé il y a un an un dispositif similaire dans l'Isère.

Des syndicats de police divisés sur la question

Du côté des représentants des forces de l'ordre, l'initiative divise. Alliance, le deuxième syndicat de gardiens de la paix, dénonce la méthode. « C'est une police d'une autre époque et je ne vois pas comment nos collègues pourront faire pour trier les bonnes des mauvaises informations ainsi recueillies », a déclaré son secrétaire général Jean-Claude Delage à l'AFP. Avant d'aller plus loin sur les ondes de France Info. Il craint que cela  donne « l'impression de réinstaller la police de Vichy ». Il faut dire que le tract distribué dans le département de la région parisienne est on ne peut plus explicite : « La confidentialité est garantie », assure-t-il.
En revanche Nicolas Comte, le numéro un de l'Union SGP-FO/Unité police (le premier syndicat de la profession), a déclaré au Monde « ne pas être choqué par cet appel au civisme ». L'idée de dénonciation par e-mail n'est pas nouvelle. En 2007, la police du Var avait tenté de mettre en place un procédé équivalent avant d'abandonner l'idée face, à l'époque, aux réactions hostiles des habitants et des syndicats de police.
Depuis novembre 2008, le ministère de l'Intérieur expérimente de son côté un commissariat virtuel. Les habitants des Yvelines et de Charente-Maritime peuvent signaler une infraction en ligne. Mais à l'inverse des initiatives locales, le dépôt de plainte n'est pas anonyme. En se connectant au formulaire, l'adresse IP à partir de laquelle l'internaute se connecte est automatiquement détectée. De plus, la victime doit obligatoirement se rendre au commissariat pour valider la plainte afin qu'elle soit prise en compte.  L'expérience devrait se terminer en novembre prochain.
Et vous, lecteurs de 01net., comment jugez-vous cette initiative menée dans l'Essonne ?
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
La géolocalisation de mobile par la police sera encadrée par la loi en 2014
Facebook : la page « Adopte un gitan.com » fait scandale
Une recherche sur Google a entraîné une descente de police
Une association de défense des libertés porte plainte contre la surveillance américaine
A San Francisco, des policiers se font passer pour des voleurs d'iPhone
Vandalisme : un millier de foyers coupés d'Internet dans les Yvelines
L’Epitech crée une application mobile d’alerte aux cambriolages
A New York, une appli Android va aider la police à combattre le crime
A Bordeaux, des riverains appellent la dénonciation des dealers sur Facebook
La vidéo-verbalisation à distance expérimentée à Paris
La pré-plainte en ligne est désormais accessible partout en France
Des autoportraits nus de George W. Bush fuitent en ligne après le hack de son mail
La police sort un guide anti-bévue sur les réseaux sociaux pour ses agents
Police : la préplainte en ligne sera généralisée en mars 2013
Facebook teste une option payante pour rendre vos mails plus visibles
Le créateur de McAfee recherché par la police pour un meurtre
ebizcuss attaque Apple en justice
La pré-plainte en ligne étendue à toute la France en 2012
Facebook accusé de conserver les données effacées de ses membres