En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Business

Pourquoi Internet Explorer 8 inquiète les publicitaires

Le mode de navigation privée intégré à la prochaine version du navigateur de Microsoft pourrait considérablement remettre en cause les pratiques des agences publicitaires en ligne.

laisser un avis
Toute médaille a son revers. Dévoilé la semaine dernière par Microsoft, le mode de navigation privée d'Internet Explorer 8, ?" pour l'instant en bêta 2 ?", qui vise à mieux protéger la vie privée des internautes, déclenche l'inquiétude des publicitaires, des sociétés de marketing direct et des annonceurs qui craignent de ne plus pouvoir maîtriser l'efficacité ?" et la rentabilité ?" de leurs campagnes.
' C'est une fonction de nature à saper l'économie d'Internet ', a tout simplement déclaré en fin de semaine dernière Mike Zaneis, vice-président de l'Interactive Advertising Bureau.
Pourquoi une telle déclaration ? Parmi la multitude de moyens de protection mis en oeuvre par Microsoft dans IE8, c'est surtout la fonction dite ' InPrivate Blocking ' qui inquiète le monde de la publicité en ligne.

Une neutralisation des sites externes

Activé par défaut, le mode navigation privée (qui permet de naviguer sans laisser aucune trace ?" historique, cache, cookies, etc. ?" sur le disque dur du PC qu'on utilise) analyse en permanence le code des pages HTML chargées dans le navigateur lorsqu'on visite un site Web (01net. par exemple) afin d'y trouver les sites externes différents du site qu'on a choisi de visiter (les scripts de Google Analytics, ' http://www.google-analytics.com/urchin.js ', par exemple).
Cachés dans les pages Web, ces sites externes ?" aussi appelés sites tiers ?" réalisent discrètement différentes actions comme la diffusion et le suivi de campagnes publicitaires, la diffusion de flux RSS ou encore la fourniture d'informations financières.
' Le problème est que ces sites tiers accèdent à votre insu aux données de votre navigateur et notamment à votre historique et à vos cookies, et peuvent étudier vos habitudes de navigation. La fonction Inprivate Blocking permet de les identifier et éventuellement de bloquer leur accès aux données gérées par votre navigateur. Vous n'êtes alors plus "observé" que par le site que vous visitez ', explique Fabrice Milhoud, responsable stratégie de Microsoft France.

Listes noires et listes blanches

En mode automatique (1), le blocage intervient quand IE8 détecte plus de dix fois l'URL d'un même site tiers. En mode manuel (2), l'utilisateur peut décider lui-même quels sites tiers doivent être bloqués. Enfin, IE8 permet de s'abonner à des listes noires ou blanches au format XML mises à jour par la communauté Internet. Celles-ci pourront à terme contenir les sites jugés trop intrusifs et inversement, ceux s'engageant à respecter une charte concernant la vie privée.
C'est ce point précis que craignent les publicitaires. Les internautes pourraient très bien se mettre à utiliser systématiquement la navigation privée et s'abonner à des listes bloquant tous les sites tiers dédiés à la publicité.
Pour l'instant, aucun des poids lourds de la publicité sur Internet, sollicité par la rédaction de 01net., n'a souhaité nous donner son point de vue officiel. ' Nous n'avons pas encore suffisamment de recul ', explique la porte-parole de Google France. ' C'est un point que nous étudions, mais Microsoft se montre rassurant ', indique la porte-parole du groupe Publicis.
' L'objectif n'est pas de bloquer les publicités mais de donner aux internautes le moyen de contrôler quels sites les observent lorsqu'ils sont sur un site donné. Microsoft n'a aucunement l'intention de se priver de ce mode de revenu ', se défend en effet Fabrice Milhoud.

Firefox, Safari et Opera bientôt aussi

Il faut dire que la publicité est un moteur de croissance important pour la firme de Redmond qui a racheté le spécialiste aQuantive pour environ 6 milliards de dollars l'an dernier, et a vainement essayé cette année d'acquérir Yahoo!.
L'éditeur reste pour l'instant persuadé que les internautes ne vont pas utiliser le mode de navigation privée pour bloquer la publicité. ' Il existe déjà des extensions et des plug-ins anti-pub (3) pour les principaux navigateurs et leur audience reste limitée ', souligne Fabrice Milhoud.
Tandis que la version finale d'IE8 est attendue d'ici à la fin de l'année, les prochaines versions des navigateurs Safari, Firefox et Opera, dont les moutures actuelles proposent déjà des outils permettant d'effacer les traces laissées par le navigateur, devraient s'enrichir dès l'année prochaine de fonctions permettant elles aussi de mieux contrôler les sites tiers. Les publicitaires n'ont donc pas fini de s'inquiéter.
agrandir la photo
Les sites tiers rencontrés pendant les sessions de navigation privée sont systématiquement répertoriés et peuvent être bloqués en un clic.
(1) Les sites tiers sont automatiquement bloqués après 10 identifications. Les compteurs ne sont mis à jour que pendant les sessions de navigation privée. Microsoft indique qu'il pourrait changer cette valeur dans la version finale d'IE8, voire autoriser l'utilisateur à définir lui-même le nombre de répétitions à ne pas dépasser.
(2) La liste des sites tiers déjà rencontrés est constamment mise à jour et s'affiche dans le menu de configuration du mode Inprivate (voir capture d'écran)
(3) Gratuites, les extensions AdBlock pour Firefox et IEPro pour Internet Explorer s'emploient à identifier les liens externes vers les régies publicitaires et à bloquer la diffusion des bannières associées.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
L'enquête du FBI sur les fuites autour de Stuxnet menace libertés et transparence
Plaidoyer pour un renouveau du numérique en France
Un Mondial en demi-teinte
Audi MMI GPS Advanced : le top des systèmes de navigation embarqués
Clarion NX302E : un pack multimédia complet et abordable
Mercedes Comand Online : l’étoile revient dans la course
Volkswagen maps+more : GPS amovible et coach d’écoconduite
Citroën eMyWay / Peugeot WipNav
Renault Carminat TomTom Live : Renault Carminat TomTom Live le meilleur système d’informations trafic
Ford GPS Le multimédia pour tous
Le salon de tous les paradoxes
Dacia, la star du Mondial ?
Les caméras GoPro se mettent à la 3D
L’application d'alerte aux flashs d'Inforad débarque sur iPhone
Les utilisateurs d’avertisseurs de radars n’ont pas grand-chose à craindre
La technologie se démocratise
Au Mondial, le luxe fait toujours recette
Les électriques et les hybrides font enfin rêver
L’interface multimédia d’Audi accède désormais à Facebook
Nvidia présente les tableaux de bords du futur