En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Firefox 2, prêt au téléchargement

La nouvelle version du navigateur ' open source ' de la Fondation Mozilla est disponible ce 24 octobre. Le logiciel se veut plus pratique, sans changement radical.

laisser un avis
Cet automne 2006 est la saison où les deux navigateurs Internet qui dominent le marché font leur mue. Alors que Microsoft vient de sortir la version 7 d'Internet Explorer, c'est au tour de la Fondation Mozilla de proposer la version 2.0 de Firefox, navigateur pour lequel elle revendique 70 millions d'utilisateurs dans le monde. La version définitive est disponible en téléchargement depuis ce mardi 24 octobre. La version 9 de leur challenger, Opera, elle, est disponible depuis fin juin déjà.
Là où IE7 se veut une refonte totale du navigateur ?" après cinq années sans mise à jour majeure ?" la nouvelle mouture de Firefox ne révolutionne pas la précédente. ' Le but n'était pas de rajouter des fonctions pour enrichir Firefox, explique Tristan Nitot, président de la Fondation Mozilla Europe. Mais plutôt de le rendre plus efficace, plus sûr, sans gêner ou perturber les utilisateurs. ' L'accent a aussi été mis sur la correction de problèmes. ' On a résolu plus de bugs entre les version 1.5 et 2 qu'entre les versions 1 et 1.5. '
Outre un design très légèrement rafraîchi (des boutons plus contrastés au passage du curseur de la souris), Firefox 2.0 présente quelques fonctions supplémentaires, auparavant disponibles sous forme d'extensions. C'est le cas de l'outil d'antiphising, désormais directement intégré au navigateur. Ce dernier signalera à l'internaute qu'il arrive sur un site repéré comme dangereux en s'appuyant sur la liste noire de Google.
Firefox permet désormais une gestion plus confortable des fils RSS, ' moins rustique ', selon Tristan Nitot. L'utilisateur pourra visualiser immédiatement les flux proposés par un site (abrégés ou complets) et indiquer avec quel logiciel les afficher, que ce soit Firefox lui-même (marque-pages dynamiques) ou divers lecteurs de flux (Netvibes, Bloglines, Google Reader...). Il sera aussi plus aisé de gérer la liste des moteurs de recherche. Petit confort supplémentaire, ceux de Google et Yahoo! feront des suggestions au moment de la saisie des mots-clés, via une liste déroulante, ce qui évitera de taper les mots dans leur intégralité.

Mozilla planche déjà sur Firefox 3

Le navigateur open source comprend également un correcteur orthographique. Un outil bien pratique quand on rédige son blog en ligne ou lorsque l'on poste un commentaire sur un forum. Les mots qui posent problème sont alors soulignés en rouge et Firefox soumet éventuellement des propositions.
En cas de plantage de son système ou de son logiciel, ou après l'installation d'une nouvelle extension, l'utilisateur pourra retrouver la session qui était en cours. Cette fonction se montre bien utile, notamment pour récupérer des données qui étaient en cours de saisie (rédaction d'un blog par exemple). Il sera aussi possible de configurer Firefox pour qu'il démarre avec tous les éléments de la session précédente (notamment les onglets). Moins crucial, le logiciel permet d'afficher dorénavant des marque-pages avec micro-résumés (microsummaries) : ceux-ci affichent, plutôt que le nom de la page, un contenu particulier de celle-ci (état d'une enchère, temps restant pour celle-ci par exemple).
Avec sa version 2.0, Firefox se veut aussi plus rapide qu'avant dans l'affichage des pages, ' mais cela dépend évidemment des sites ', explique Tristan Nitot (voir notre match en vidéo, IE 7 contre Firefox 2.0). Et les ' fuites mémoire ' (le fait de consommer de plus en plus de mémoire au cours d'une même session Internet, notamment après avoir chargé des pages lourdes) ont été réduites. Les développeurs, eux, pourront s'appuyer sur l'interpréteur Javascript 1.7 pour le développement d'extensions ou de sites de type Web 2.0.
Alors que sort cette nouvelle mouture de Firefox, la Fondation Mozilla planche déjà sur la version 3. Un site en anglais a été ouvert sur le mode wiki pour permettre à chacun de poster ses suggestions. ' Nous avons déjà près de 1800 contributions ', confie Tristan Nitot. On sait déjà que Firefox 3 devrait amener une refonte plus importante du navigateur, avec un autre système graphique et une nouvelle génération (1.9) du moteur d'affichage de pages Web, baptisé Gecko.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
L'enquête du FBI sur les fuites autour de Stuxnet menace libertés et transparence
Plaidoyer pour un renouveau du numérique en France
Un Mondial en demi-teinte
Audi MMI GPS Advanced : le top des systèmes de navigation embarqués
Clarion NX302E : un pack multimédia complet et abordable
Mercedes Comand Online : l’étoile revient dans la course
Volkswagen maps+more : GPS amovible et coach d’écoconduite
Citroën eMyWay / Peugeot WipNav
Renault Carminat TomTom Live : Renault Carminat TomTom Live le meilleur système d’informations trafic
Ford GPS Le multimédia pour tous
Le salon de tous les paradoxes
Dacia, la star du Mondial ?
Les caméras GoPro se mettent à la 3D
L’application d'alerte aux flashs d'Inforad débarque sur iPhone
Les utilisateurs d’avertisseurs de radars n’ont pas grand-chose à craindre
La technologie se démocratise
Au Mondial, le luxe fait toujours recette
Les électriques et les hybrides font enfin rêver
L’interface multimédia d’Audi accède désormais à Facebook
Nvidia présente les tableaux de bords du futur