En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Test grandeur nature pour le dossier médical personnel

Les expérimentations démarrent sur le terrain pour une durée indeterminée. Elles concernent 30 000 patients.

laisser un avis
Le 31 mai le Groupement d'intérêt public (GIP) du dossier médical personnel (DMP) a reçu le feu vert de la Commission nationale de l'informatique et des libertés. Les premières expérimentations du DMP peuvent donc démarrer sur le terrain. Elles seront menées par six des consortiums sur une base de 30 000 patients. Pour rappel, le DMP est un dossier médical informatisé, consultable par des praticiens auxquels les patients auront autorisé l'accès. Il résumera le parcours de soins de ces derniers.
Près de 15 000 professionnels de santé libéraux ainsi que 68 établissements de soins publics participeront à ce premier test grandeur nature. Plusieurs régions seront concernées. En région Rhône-Alpes, l'expérience sera conduite par le consortium D3P (Medcost, Microsoft et le réseau santé social) et sera menée auprès de 5 000 patients. ' Ce sont les médecins qui proposeront sur la base du volontariat à leurs patients d'ouvrir un DMP. Le but des expérimentations est de valider la coordination de soins entre les différents praticiens ', explique-t-on au GIP. A Rouen, c'est le consortium regroupant Invita, Neuf Cegetel et La Poste qui aura en charge l'opération. Au total 17 sites ont été retenus sur la France entière.
Le D3P explique dans un communiqué que ' le choix des patients se fera parmi ceux pour lesquels un épisode de soins actifs est en cours afin de pouvoir, pendant toute la durée de l'expérimentation, avoir le maximum de contributeurs et d'échanges autours des dossiers '. Le test permettra, en outre, de dresser les premières conclusions sur la sécurité et la confidentialité des données. Ou encore sur l'impact du DMP sur les relations entre les médecins et les patients.

Sans la carte Vitale 2

Dans tous les cas, l'expérimentation ne sera pas complète puisqu'elle ne mettra pas en ?"uvre la future carte Vitale 2, qui n'est pas encore fabriquée. Celle-ci sera le futur sésame qui permettra aux patients et médecins d'accéder au dossier médical personnel, dans des conditions qui restent à établir.
Au sein des tests, chaque volontaire obtiendra un numéro d'identifiant aléatoire, différent de son numéro d'assuré social, afin qu'il n'y ait aucun élément d'identification comme le sexe ou l'année de naissance. Tous les médecins qui seront autorisés par le patient, pendant cette phase, à accéder au contenu du DMP, pourront indiquer les antécédents médicaux, les allergies ou diverses vaccinations. Des documents numérisés pourront aussi y être joints, comme des résultats d'examens biologiques, des actes thérapeutiques, des pathologies et des traitements en cours ou encore des radiographies ou imageries médicales.
' Le DMP doit permettre une meilleure prise en charge du patient. Il n'a pas vocation à être exhaustif. En cas d'une petite pathologie, comme un rhume, il ne sera nécessaire de l'indiquer car l'informations n'est pas utile pour les autres professionnels ', éclaircit-on au GIP. Les arrêts de travail pour maladie ne seront pas reportés non plus.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Apple sur le point d’installer Beats Music par défaut sur tous les iPhone
L'enquête du FBI sur les fuites autour de Stuxnet menace libertés et transparence
Plaidoyer pour un renouveau du numérique en France
Audi MMI GPS Advanced : le top des systèmes de navigation embarqués
Clarion NX302E : un pack multimédia complet et abordable
Mercedes Comand Online : l’étoile revient dans la course
Volkswagen maps+more : GPS amovible et coach d’écoconduite
Citroën eMyWay / Peugeot WipNav
Renault Carminat TomTom Live : Renault Carminat TomTom Live le meilleur système d’informations trafic
Ford GPS Le multimédia pour tous
Le salon de tous les paradoxes
Dacia, la star du Mondial ?
Les caméras GoPro se mettent à la 3D
L’application d'alerte aux flashs d'Inforad débarque sur iPhone
Les utilisateurs d’avertisseurs de radars n’ont pas grand-chose à craindre
La technologie se démocratise
Au Mondial, le luxe fait toujours recette
Les électriques et les hybrides font enfin rêver
L’interface multimédia d’Audi accède désormais à Facebook
Nvidia présente les tableaux de bords du futur