En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Business

(Mise à jour) Mozilla Firefox, le petit navigateur qui monte

La version 1.0 finale du logiciel open source est disponible en français depuis le 9 novembre sur le site de Mozilla Europe.

laisser un avis

Mise à jour : Firefox 1.0 en version finale

L'engouement pour le navigateur open source développé par la fondation Mozilla ne se dément pas. En moins de deux mois, le logiciel a été téléchargé plus de 8 millions de fois alors qu'il n'était pas encore achevé. Depuis le 9 novembre, c'est chose faite.

La version finale et en français de Firefox 1.0 est téléchargeable sur le site de Mozilla Europe. Elle est disponible gratuitement pour les plates-formes Windows, Mac OS X et Linux. Une version CD peut aussi être commandée au prix de 5,95 dollars (avec le logiciel de messagerie Thunderbird) sur la boutique en ligne de Mozilla.

Première publication le 16 septembre 2004
Une pré-version du navigateur Internet Mozilla Firefox 1.0 est disponible depuis mardi 14 septembre. Le produit open source de la Fondation Mozilla commence à grignoter un peu les parts de marché du puissant Internet Explorer.
Le Firefox nouveau est arrivé ! Ou presque... Depuis deux jours, les internautes peuvent télécharger une pré-version (preview) en anglais de la version 1.0 du navigateur open source (qui fonctionne sous Windows, Linux et Mac), édité par la Fondation Mozilla.
Ce nouveau cru ?" dont la version définitive devrait arriver rapidement, et sa traduction française dans quelques semaines ?" est accompagné de la version 0.8 de Thunderbird, le logiciel de messagerie de Mozilla, et de la version 1.7.3 de la suite Mozilla (navigateur, messagerie, éditeur HTML).
Ces nouvelles moutures corrigent les problèmes de sécurité relevés au sein de ces produits. ' Les failles concernaient les trois programmes ', explique Tristan Nitot, président de la Fondation Mozilla en Europe. A la suite de la chasse au bug rémunérée (Security Bug Bounty Program), lancée en août dernier par la Fondation, dix failles ont été relevées par des participants. Certaines peu inquiétantes, d'autres jugées très critiques (exécution d'un code dans le système de l'utilisateur). Mozilla en publie la liste sur son site. Quatre bénévoles, ayant signalé les failles les plus graves, ont reçu une récompense de 500 dollars.
Pour profiter des correctifs de sécurité, il faudra installer les nouvelles versions. Mettre à jour les versions existantes grâce à des patchs ne suffira pas.
Outre une sécurité renforcée, Firefox et Thunderbird se voient aussi dotés de nouvelles fonctionnalités (voir l'encadré ci-dessous). Ces mises à jour devraient contribuer à faire progresser les navigateurs Mozilla et Firefox au sein de la population des internautes. Depuis le début de l'année 2004, ces navigateurs ont le vent en poupe. Aux Etats-Unis, selon le cabinet d'analyse Websidestory, leur part de marché est passée de 3,5 à 4,6 % entre juin et juillet 2004.
Pendant le même temps, Internet Explorer perdait un point. Outre-Atlantique, ce dernier reste néanmoins archidominant, avec une part de marché de 94,16 %. Plus optimiste pour Mozilla, le site W3chools.com, dédié aux développeurs Web, indique que la part de marché du navigateur open source est passée de 8,2 à 17,7 %, entre janvier et septembre 2004.

Mozilla se met au buzz pour promouvoir Firefox

En France aussi, Internet Explorer semble abandonner un peu de ses positions à Mozilla. Sur notre site 01net., en nombre de visites (en moyenne 15 millions chaque mois), la part de marché d'Internet Explorer s'est légèrement érodée, passant de 95 % en janvier à 92 % en août. Absent du classement des navigateurs les plus utilisés par les internautes, Mozilla a fait son apparition au mois de juin (1,8 % des navigateurs), pour atteindre 5,5 % en août. Des chiffres à manier avec précaution, mais qui semblent souligner une tendance. ' Partout, Mozilla et Firefox sont en progression permanente depuis le printemps ', avance Tristan Nitot.
Les raisons de la progression de Mozilla sont sans doute liées aux avantages d'un navigateur comme Firefox (rapide, doté de fonctions très pratiques comme la navigation par onglets, ou encore le bloqueur de pop-up intégré). Il s'agit aussi peut-être des prémices d'une désaffection d'Internet Explorer, qui a connu divers problèmes de sécurité ces derniers mois.
Avec les nouvelles versions de ses deux navigateurs, la Fondation Mozilla espère continuer à piétiner les plates-bandes d'Internet Explorer. Elle a même eu l'idée de créer un site spécifique pour créer l'événement autour du nouveau Firefox. Cette technique, le ' buzz ', est bien connue des services marketing. Le site, Spreadfirefox.com affiche ainsi le compteur du nombre de pré-versions déjà téléchargées ?" 502 000 en deux jours ?" et clame haut et fort l'objectif d'un million de téléchargements en dix jours.

Les nouveautés au programme

Firefox et Thunderbird géreront désormais le format de description de données RSS (de plus en plus utilisé, notamment par les bloggers qui tiennent un journal en ligne), ce qui permettra à l'internaute de se créer, dans Firefox, des ' live bookmarks ', c'est-à-dire des signets affichant les modifications intervenues sur ses sites préférés.

L'ergonomie de Firefox a aussi été repensée. Ainsi, la recherche à l'intérieur des pages (en tapant la touche / puis le mot cherché dans la page, ce dernier est immédiatement surligné en vert) s'affiche désormais dans une fenêtre en bas de l'écran, afin de faciliter la manipulation de cette fonction (recherche de l'occurrence suivante ou précédente grâce à des flèches). Le bloqueur de pop-up est, lui, plus facile à régler et la recherche et l'installation de plug-in facilitée.

En revanche, Firefox continuera de se heurter parfois à des sites considérés comme ' optimisés pour Internet Explorer '. ' Il ne faut pas dire optimisés pour Internet Explorer, mais plutôt limités à Internet Explorer ', fulmine Tristan Nitot, président de la Fondation Mozilla Europe. Selon lui, il sagit de sites écrits de façon non rigoureuse, comme aux débuts du Web, et testés ensuite uniquement sous Internet Explorer pour corriger les bugs.

envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
L'enquête du FBI sur les fuites autour de Stuxnet menace libertés et transparence
Plaidoyer pour un renouveau du numérique en France
Un Mondial en demi-teinte
Audi MMI GPS Advanced : le top des systèmes de navigation embarqués
Clarion NX302E : un pack multimédia complet et abordable
Mercedes Comand Online : l’étoile revient dans la course
Volkswagen maps+more : GPS amovible et coach d’écoconduite
Citroën eMyWay / Peugeot WipNav
Renault Carminat TomTom Live : Renault Carminat TomTom Live le meilleur système d’informations trafic
Ford GPS Le multimédia pour tous
Le salon de tous les paradoxes
Dacia, la star du Mondial ?
Les caméras GoPro se mettent à la 3D
L’application d'alerte aux flashs d'Inforad débarque sur iPhone
Les utilisateurs d’avertisseurs de radars n’ont pas grand-chose à craindre
La technologie se démocratise
Au Mondial, le luxe fait toujours recette
Les électriques et les hybrides font enfin rêver
L’interface multimédia d’Audi accède désormais à Facebook
Nvidia présente les tableaux de bords du futur