En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

IdealX-Infra, le libre pour serveurs départementaux

La dernière offre d'IdealX associe une distribution logicielle pour serveurs de réseau d'entreprise et un service de conception et de déploiement. Destiné aux grands comptes et PME multisites, IdealX-Infra a déjà séduit le groupe Auchan.

SSII ou SSLL, qu'importe le terme, IdealX assure la réalisation de projets stratégiques autour des logiciels open source. Sa dernière offre, IdealX-Infra, aujourd'hui en cours de déploiement chez Auchan, illustre bien ce que le logiciel libre et le modèle d'affaires associé, basé sur les services, peut apporter aux entreprises, aussi vastes soient-elles.
Il ne s'agit pas ici, comme c'était le cas avec IDX-PKI ou IDX-MU, d'une offre logicielle au sens propre. IdealX-Infra est une offre de service associée à un ensemble de logiciels libres "rationaliser les infrastructures globale de serveurs départementaux des entreprises", selons les termes d'IdealX.

Un NOS fondé sur les logiciels open source

Le serveur départemental est la machine ou l'ensemble de machines qui assurent les besoins communs aux différents groupes d'utilisateurs. On l'appelle aussi NOS, Network Operating System. Ses composants sont entre autres les serveurs de fichiers et d'imprimantes, la messagerie, les proxy Web, les services de filtrage IP, les annuaires, les contrôleurs de domaine et serveurs de noms de domaines etc. ", explique Nat Makarevitch, directeur technique d'IdealX.
Le serveur départemental défini en ce sens est un domaine où Novell et Microsoft se sont taillés la part du lion. " C'est aussi un domaine où les décideurs informatiques manquent de maîtrise. Ils sont en bute au peu de fiabilité des solutions, à leur manque d'adaptabilité due à la politique des éditeurs propriétaires qui misent sur les évolutions de versions, au coût des licences, à des problèmes de sécurité, d'administration de solutions hétérogènes souvent peu interopérables, à des difficultés dans la gestion de parcs hétérogènes. Bref, un ensemble de problèmes auxquels nous apportons deux réponses : la famille des Unix libres (Linux et les BSD) capable par sa nature organique d'apporter adaptabilité et fiabilité, et le logiciel libre ", commente Nat Makarevitch.

Un tronc commun qui permet de générer des distributions adaptées aux besoins de l'entreprise

L'offre d'IdealX repose sur un grand nombre de ces projets logiciels disponibles sur Internet, comme Linux (une distribution RedHat en l'occurrence), Samba ou OpenLDAP, impossible de les citer tous. L'ensemble sert à constituer la DST ou Distribution Serveur Technique, un plus grand dénominateur commun du serveur départemental. A partir de cette distribution, IdealX délivre une offre logicielle personnalisée en fonction des besoins de l'entreprise cliente, mais qui conserve un mode d'administration standard.
Ces distributions personnalisées peuvent éventuellement inclure des logiciels propriétaires afin de respecter l'existant. IdealX est aussi en mesure de réaliser des distributions qui fractionnent l'ensemble des fonctions d'une DST en plusieurs sous-distributions. " C'est une exigence de certains clients, qui préfèrent regrouper une partie des fonctions de leurs serveurs départementaux sur une de leur machine à des fins de consolidation ou de sécurité par exemple ", explique Nat Makarevitch.

Une usine à personnaliser les serveurs

Les opérations de personnalisation de la DST générique s'effectuent à travers un logiciel développé par IdealX et nommé UST (usine à serveurs techniques). L'UST permet de créer les distributions conformes au parc et aux besoins de l'entreprise cliente sous forme de CD personnalisés (ou d'images). Une fois installés sur les serveurs, les différents composants bénéficient de services de mise à jour.
L'administration peut au choix être centralisée ou décentralisée. En effet, selon Nat Makarevitch, " les politiques des DSI sont très variables, certaines préfèrent une administration centralisée, d'autres délèguent tout ou partie de l'administration à des services locaux. "

Du logiciel, mais surtout du service

L'offre IdealX-Infra fonctionne en mode projet, comme une offre de service. Elle comporte une série d'étapes qui vont de l'estimation des besoins au transfert de compétences en interne, en passant par l'intégration, la maturation de la solution sur site pilote, le déploiement et l'accompagnement. IdealX propose aussi une gamme d'outils d'assistance à la migration qui automatise une partie du processus pour les entreprises qui changent d'environnement. " Nous parlons bien d'assistance à la migration, car l'opacité des technologies propriétaires en place rend parfois les choses complexes, et une partie des tâches nécessite une intervention manuelle ", précise Nat Makarevitch.
IdealX-Infra s'adresse aux grands comptes et aux entreprises multisites. Cette solution est en cours de déploiement chez Auchan pour une première tranche du millier de serveurs départementaux que compte l'entreprise. Une initiative de plus qui prouve que les discussions sur la maturité des logiciels libres et des services associés deviennent oiseuses.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Apple sur le point d’installer Beats Music par défaut sur tous les iPhone
L'enquête du FBI sur les fuites autour de Stuxnet menace libertés et transparence
Plaidoyer pour un renouveau du numérique en France
Audi MMI GPS Advanced : le top des systèmes de navigation embarqués
Clarion NX302E : un pack multimédia complet et abordable
Mercedes Comand Online : l’étoile revient dans la course
Volkswagen maps+more : GPS amovible et coach d’écoconduite
Citroën eMyWay / Peugeot WipNav
Renault Carminat TomTom Live : Renault Carminat TomTom Live le meilleur système d’informations trafic
Ford GPS Le multimédia pour tous
Le salon de tous les paradoxes
Dacia, la star du Mondial ?
Les caméras GoPro se mettent à la 3D
L’application d'alerte aux flashs d'Inforad débarque sur iPhone
Les utilisateurs d’avertisseurs de radars n’ont pas grand-chose à craindre
La technologie se démocratise
Au Mondial, le luxe fait toujours recette
Les électriques et les hybrides font enfin rêver
L’interface multimédia d’Audi accède désormais à Facebook
Nvidia présente les tableaux de bords du futur