En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les rediffusions de l'été : Internet, ce qui est permis et ce qui ne l'est pas

Les rediffusions de l'été : Internet, ce qui est permis et ce qui ne l'est pas
 

A l'heure de la fin de l'adoption de la loi médiatisée sur le téléchargement illicite d'oeuvres culturelles, nous revenons sur ce qui est permis ou pas sur Internet, au-delà du simple piratage.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

99 opinions
  • le-mien-aussi
    le-mien-aussi     

    en pratique y a quand même beaucoup de chose qui sont faisable même et surtout sans l'accord des ayants droit...

    Se faire enregistrer C+ ou la TNT par un ami.

    User de son exception de droit à la copie privée sans la payer (merci les sites étranger).

    Faire une soirée ciné chez soit ou chez un pote et se faire payer la pizza contre le film.

    Enregistrer la copie même illégal d'un proche.

    Le streaming n'est pas franchement légal mais pour le moment rien d'illégal n'a pu être prouvé, donc regarder un film en streaming c'est ni légal ni illégal.

    Faire un achat collectif ou chacun garde une copie privée puis revente du support original.

    Copier un DVD louer est parfaitement légal.

    Regarder un film chez des amis.

    Donc plein de trucs que les ayants droit n'aiment pas mais sur lesquels ils n'ont aucun pouvoirs.

  • le-mien-aussi
    le-mien-aussi     

    1/ Oui

    2/ Possible

    3/ Si 2 est possible 3 l'est aussi

    4/ Oui

  • mon_pseudo_est_deja_pris
    mon_pseudo_est_deja_pris     

    Si j'enregistre un film diffusé sur la TNT, sur un DVD vierge payé en France (avec la taxe), ai-je le droit de le regarder chez moi ?

    Et si c'est mon voisin qui me l'a enregistré parce que je n'ai pas pu le faire ?

    Et si recopie l'enregistrement de mon voisin parce que j'ai eu un soucis avec le mien ?

    Et si c'est sur Canal+ (et que j'ai payé mon abonnement) ?

  • Jean-Paul Marat
    Jean-Paul Marat     

    J'ai moi aussi entre 25-50 ans et même constat chez tous ceux de cette tranche que je connais, ils ne regardent rien à la TV ni au cinema de Français, ni ils n'écoutent de musique Française.

  • Alex Mercer
    Alex Mercer     

    Elle peut disparaitre la non culture Française. Franchement les seuls qui regardent des films Français sont soit des ado de moins de 15 ans, soit des personnes de plus de 60 ans. La culture Française n'intéresse personne chez les 20-50 ans.

  • Jean-Paul Marat
    Jean-Paul Marat     

    Le consommateur doit bénéficier d'une très forte baisse des prix dû à la Révolution numérique : DVD à 10? au lieu de 20?, collector à 12? au lieu de 25?, album à 7? au lieu de 15?, BRD à 15? au lieu de 30?, série TV entre 15? et 25? au lieu de 30-50?, les animés entre 10-15-25-30? au lieu de 20-30-50-60?. On doit exiger la division par deux de la chronologie des médias, soit le film en vidéo à 3 mois, son passage sur chaine coproductrice à 10 mois donc on ne favorise plus Canal Plus, puis après son passage sur sa chaine coproductrice le programme rejoint internet sur des sites de streaming légaux financé par la pub.
    Si toutes ces exigences devaient porter atteinte aux créations Française ben tant pis, vu leurs médiocrités le prix a payer pour avoir enfin une offre légale adapté n'est vraiment pas cher payé.

    Pour les séries TV, il faut baisser les quotas de diffusion de produits Européen et surtout Français et laisser la place vacante aux séries en VOST quelques jours après leur diffusions aux States.
    Ou alors créer en France un Hulu.

  • Entrance
    Entrance     

    Si on enlève la protection qu'offre l'exception culturelle en une année c'est la quasi intégralité du cinema Français qui sera avalé par le cinema Américain. Le prix des produits culturels est en effet un problème, même si je suis pour l'exception culturelle comment justifier que le prix de vente en France soit si important de 50% à 75% de plus que chez certain de nos voisins, si la TVA doit baisser les ayants droit doivent faire eux aussi des efforts sur des marges beaucoup trop importante.
    Je pense que les chiffres qui montrent le peu d'intérêt pour la culture Française même gratuite devrait alarmer les artistes. Je trouve aussi mauvaise l'idée d'une redevance basé sur la consommation en bande passante ; je consomme 10 gigo par mois en moyenne et avec une redevance aussi élevé je devrais payer 130? pour mon accès au net : non merci. Si c'est en punition pourquoi pas les pirates craindraient plus la facture qu'une coupure qui est sujet à beaucoup trop de problèmes.

  • Baraduke
    Baraduke     

    Je suis contre l'exception culturel.

    Comme vous le rappelez avec vos chiffres les artistes Français ne font AUCUN effort pour plaire au public ils se contentent de produire des m****s financé par les nombreuses redevances qu'ils touchent. Vu que c'est bibi qui paye quoi qu'il arrive avec les prix prohibitif sur les entrées Cinéma, les DVD ou BR, les droits de passage TV (avec quotas) et bien sur les impôts. Et bien je trouve cela anormal la diversité tant vanté n'intéresse personne ni le public de TF1 ni celui de Arté alors il est grand temps de revoir à la baisse les prétentions des créateurs Français. Au lieu de financer 200 films dont 160 qui n'intéressent personne, on divise leur budget par deux (ce qui nous donnera toujours 60-80 films merdique) et comme ça le consommateur aura enfin un baisse des prix pour ses achats de produits culturel. Cependant je suis pas contre les créations Française mais elles devront vivre SEULE sans redevance.

    L'idée de taxer 10?/Go est liberticide soit vous taxer indistinctement toutes les lignes et vous ruinez en moins de trois mois l'intégralité du secteur informatique Français. Soit vous taxer juste ceux qui se font prendre et là le problème est le même que pour hadopi : c'est à dire SANS PREUVE/AVEC DES DÉGÂTS COLLATÉRAUX IMPORTANTS. Dans tous les cas l'idée est mauvaise.

  • Monique Dagnaud
    Monique Dagnaud     

    êtes-vous pour ou contre l'exception culturelle Française?

    Si on devait honnêtement adopter une licence globale la majorité de l'argent irait aux USA (70% pour le cinema, plus de 95% pour les programmes TV irait au Japon et aux USA, 60-70% de la musique irait à des artistes Anglophones). Comment maintenir une création Française si l'argent va ailleurs et pourquoi devrait-il aller dans les poches des artistes Français si ils ne sont pas téléchargés?

    La question que tout le monde doit se poser est : les créations Française méritent-elles d'exister, si la majorité des Français décide que non alors on doit aller vers la licence globale si par contre la majorité décide qu'il faut coute que coute maintenir une création Française alors on a besoin de solution pour empêcher les téléchargement illégaux ou du moins les ramener à un niveau acceptable.

    Pour ma part même si elles sont beaucoup moins populaire les oeuvres Française pour la musique et pour le film doivent exister.
    Cela dit je trouve que l'hadopi est une mauvaise solution, ma parade simple radicale et non liberticide taxer pour copie privée les internautes qui téléchargent, 10?/Go. En résumé rendre le téléchargement illégal plus cher que l'offre légale.

  • Fan de Japanimation
    Fan de Japanimation     

    Merci pour la réponse

    Ton pseudo vient de Fate/Stay Night ??

Lire la suite des opinions (99)

Votre réponse
Postez un commentaire