En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Yahoo! rejette l'offre de Microsoft

Yahoo! rejette l'offre de Microsoft
 

Le conseil d'administration du groupe estime que l'offre de Microsoft le sous-évalue, notamment par rapport à son audience mondiale et aux investissements dans la plate-forme publicitaire.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • yamigoo
    yamigoo     

    Que yahoo-oo soit ou non acquis plus tard par microsouffle, il y aura une partie de têtes pensantes" de yaya qui vont partir chez goo-gooze. bilou-souff n'a ka jamais présenter des nouveautés techno; il traine derrière les autres plus créatifs et avant-gardistes qu'il veut racheter plus tard.

  • tux à plus de banquise
    tux à plus de banquise     

    C'est juste une discussion de marchands de tapis qui se passe en ce moment entre yahoo et crosoft le cas est simple yahoo et son conseil veule faire monter les prix et microsoft ne veut pas payer trop cher, pour que les petits gars de yahoo ne parte pas avec leurs actions chez le concurrent de toujours, à 35$ par action les cellules grise de l'équipe yang ne partirons pas chez google mais à 40$ c'est presque inévitable, à part le marché de la pub le géant de Redmond veut les tètes pensantes de yahoo. Beaucoup plus réactive dans les projets. Il n'ya qu'a voir le dernier yahoo messenger en beta sur Vista utilisant à fond les technologies WPF de crosoft, meme live messenger n'en est pas encore là.
    Bref ce que veut Microsoft ce sont les équipes de Yahoo et le marché de la publicité de cette boite.
    Et micorsoft espérant ne pas faire fuir la clientèle c'est à dire l'internaute, de toutes manières, les services internet des deux opérateurs étant intéropérable depuis 1 an déjà via leur messagerie instantané,le géant des logiciels ne risque pas grand chose là dessus.
    Ce qui inquiètes le plus c'est que Crosoft aura pour la premiere fois de sa vie recours au crédit et cela risque bien d'arranger la firme de Moutain View.

  • jeogonz
    jeogonz     

    dommage ça aurait été sympa une alliance en contrepoids de l'offre Google^pour dynamiser la concurence

Votre réponse
Postez un commentaire