En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Wikipedia cherche la parade contre les vandales

De récents problèmes factuels dans ses articles amènent l'encyclopédie collaborative à revoir ses règles de publication. Les contributeurs devront s'enregistrer pour poster un article.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • Hierophant
    Hierophant     

    C'est clair que ce genre de texte est mille fois plus agréable à lire que n'importe quel argumentaire en SMS.
    La prose d'Adamantane fleure bon la pédanterie, mais diantre, que tout cela est néanmoins magnifiquement formulé ! Quelle richesse lexicale, quel talent dans la construction des phrases et l'enchaînement des idées !
    A vrai dire, j'ai totalement zappé le fond tant la forme est délectable. J'en redemande. :youpi:

  • kreutoreuk
    kreutoreuk     

    Eh, il faut arrêter! Il est tout à fait lisible et clair, ce texte.
    Si tout le monde se met à faire des phrases de maximum 5 mots pour être compris, on n'en sort plus.
    Et en plus les gens vont alors trouver que 5 mots, c'est une phrase longue...

    Quant au vocabulaire "abscons", je n'en vois pas, désolé. Même remarque que précédemment: il faut arrêter de prendre les lecteurs pour des crétins ou bien ils vont le devenir.

  • chg
    chg     

    Bonjour,
    J'ai lu ton article, au demeurant très intéressant, mais, comme l'intervenant précédant, je souhaiterais faire une remarque sur la forme...
    L'écrit, comme les paroles, est en principe fait pour communiquer. Lorsqu'on utilise en vocabulaire abscons, on ne communique qu'avec soi-même, et éventuellement avec un auditoire restreint. Donc, les mêmes remarques avec un vocabulaire plus usité pourrait intéresser plus de monde, en laisser moins sur le bord du chemin et de la Connaissance. La Connaissance doit être partager par le plus grand nombre.
    Ton texte me fait penser aux textes rédigés par l'éducation nationale. Peut-être es-tu pédago? (Ce terme étant employé à dessein, par provocation et humour! mais pas pour blesser... N.D.L.R.)
    Christian

  • Adamantane
    Adamantane     

    Cher correspondant,
    merci pour ta chaleureuse réaction.

    Sur la forme, j'assume la complexité de mon message. Je sais parler plus simple. Et plus bref. J'avais pressenti des lecteurs avertis. Tu en es.
    Le vocabulaire se voulait au service des idées exprimées. WikiPédia contient des articles bien plus techniques encore. Il en faut pour tous les goûts, dit-on.

    Sur le fond, nous partageons, si j'ai bien compris, des valeurs communes :
    -préférer l'insécurité au non-engagement ;
    -accepter les risques de la formule WiKi ([s][g]Vite et Mal[/g][/s], devise attribuée à Maurice Béjart)
    -accepter la contradiction avec bienveillance ;
    -dire tranquillement sa vérité ;
    -citer ses sources (ton bémol);
    -dire aussi d'où vient le point de vue personnel (mon bécarre à ton bémol) ;
    -être humble devant ses lecteurs.

    Le débat au sujet de [g]WikiPédia[/g] est comme la préface universitaire des ChosesPédies : le trousseau de clefs ouvrant les portes du plaisir de lire.

    Si tu as une page perso sur WikiPédia (je ne l'ai pas trouvée), nous pourrions y continuer ces échanges ?

  • Ronfladonf
    Ronfladonf     

    Voila un argumentaire complet... mais étrangement construit:
    -des phrases énormes qui demandent pour la plupart un effort intellectuel considérable avant d'être correctement comprises (certaines donnent l'illusion d'avoir été comprises mais il n'en est rien le plus souvent!)
    -des mots peu courants...
    -Un commentaire extrêmement long, qui rebute souvent beaucoup de lecteurs...

    Voila pour la forme
    Pour le fond, je suis entièrement d'accord avec toi, sur le fait que la sécurité absolue n'existe pas et que de toute facon ce n'est pas si grave.

    Il s'agit bien d'un système de rassemblement des connaissances qu'il faut souvent vérifier, mais il permet de savoir ou trouver une connaissance particulière sans trop se fatiguer en innombrables recherches sur google et autres.

    Je n'ai qu'un bémol à ajouter: il serait préférable d'ajouter un lien vers les sources de ce que l'on avance dans nos contributions s'il ne s'agit pas d'opinions personnelles... (Ca éviterait le "vandalisme intellectuel" volontaire ou non et ca permettrait de distinguer les opinions persos des faits purs et simples...)

  • Adamantane
    Adamantane     

    Jules Verne, au début de son roman De la Terre à la Lune, esquisseun historique de la lutte entre la cuirasse et le boulet. La lutte entre WikiPédia et les vandales ne peut être réduite à cette métaphore.
    Tout contributeur est un vandale - au sens WikiPédien du terme - en puissance, puisque par maladresse il peut détériorer un article,par conviction l'orienter vers des thèses jugées incorrectes par d'autres, et même pour s'amuser au jeu du sabotage en dénaturer systématiquement le contenu.
    Plus encore, la contradiction intime, existentielle des Wikis, c'est que la méthode qui tue ou appauvrit les contributions est technologiquement et procéduralement la même que celle qui les crée ou les enrichit. L'erreur y est consubstantielle à la vérité.
    La distinction entre faits et opinions ne suffit même pas à éclairer le débat ; beaucoup de faits prouvés pour les uns sont douteux, voire controuvés pour les autres.
    La sécurité absolue ne pouvant exister, à plus forte raison dans un système où "le bon grain et l'ivraie" sont dans le même sac, je pense en l'état actuel des choses que :
    -ce n'est pas parce qu'une disposition ne donne pas, preuves à l'appui, de sécurité absolue qu'il faut abandonner l'idée de l'expérimenter (exemple : formalités d'enregistrement);
    -sur les Wikis, comme dans une maison que l'on voudrait protéger des effractions par exemple, c'est plus la mise en place d'un réseau des protections successives qui élèvera la sécurité, que la recherche de la serrure réputée unique et incrochetable...
    -la possibilité d'associer systématiquement à tout article une page de discussion, et de s'en servir, mérite propagande constante auprès des contributeurs. Quand je cherche une information dans WikiPédia, j'y trouve quand elle existe de précieux éclairages complémentaires utiles à ma démarche documentaire. Quand je me positionne en contributeur, j'en vois de plus en plus l'intérêt car elle permet de proposer un complément ou d'expliciter un désaccord sans modifier unilatéralement l'article.
    -l'objection selon laquelle comme je ne suis pas un praticien du vandalisme négatif mon point de vue est un peu angélique est tout à fait recevable ; une de mes contributions invisible est de suivre les articles dans lesquels je me suis impliqué, m'en sentant co-responsable, et de réagir sous quelques jours aux modifications, soit pour remercier si content, soit pour questionner si étonné...et en ce cas si le contributeur n'a pas été identifié je ne puis agir sauf à lancer une enquête sans issue sur la base d'un numéro d'IP.
    -le mot même de vandale est d'une saissante et délicieuse ambiguité, mais comme il fait partie du langage de la tribu je l'accepte ; toutefois j'aurais tendance à distinguer plus explicitement, même si les frontières sont floues, le maladroit du naïf et l'intolérant du saboteur.
    -Dernier point : à mon jugement, WikiPédia n'est pas une encyclopédie apportant la garantie d'un savoir homologué. C'est la trace écrite d'informations collectivement construites, sans limitation du champ de curiosité, mais avec des inégalités d'exhaustivité, par un corps social auto-géré de composition fluctuante et hétérogène. Par conséquent, même avec ses erreurs et ses insuffisances, c'est un irremplaçable référentiel qui entraine le lecteur à user de discernement. Cet aspect pédagogique, qui penche côté tête bien faite, compense et enrichit celui des ChosesPédies traditionnelle, qui penche plutôt du côté tête bien pleine.
    Adamantane.

  • Traroth
    Traroth     

    Comme c'est dit de manière confuse dans l'article, sur la Wikipedia anglophone, il faut s'enregistrer pour créer de nouveaux articles, mais nullement pour modifier des articles existants ou pour consulter des articles.
    De plus, cette mesure est experimentale pour l'instant. Il s'agit d'un essai pour voir si c'est efficace et pas trop contraignant.

Votre réponse
Postez un commentaire