En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Vous n'avez pas fait vos sauvegardes ? Cinq ans de prison !

Vous n'avez pas fait vos sauvegardes ? Cinq ans de prison !
 

La négligence des utilisateurs face aux risques informatiques est généralisée. Ce qu'ils risquent ? De perdre de précieuses données... mais aussi d'encourir les foudres de la loi.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

13 opinions
  • Harry_
    Harry_     

    Seul les fichiers non personnels doivent être déclarés à la cnil(dixit la cnil).

    La cnil précise qu'une simple adresse email est donnée personnelle.

    Un simple virus envoyant du courrier à partir d'un répertoire d'adresse dans une société opère un traitement automatisé dans les conditions réprimées
    par le CP et notamment pour la néglicence.

    (Le répertoire d'un mailer est une base de données nomminative.)

    Laisser entrer un virus dans son intranet est une
    néglicence.

  • Dom_
    Dom_     

    tout à fait d'accord avec vous, encore un qui veut faire peur à tout le monde. Quelqu'un qui n'a que ça à foutre...

  • deroche
    deroche     

    Margeritte Duras à écrit un jour : on ne peut pas tout expliquer à tous le monde...

    Et pourtant, il faudrait parfois prendre ce temps, car la loi de 78-17 du 6 janvier 1978 est très mal connue comme on peut le constater dans cet l'article lorsque son auteur cite l'article 226-17 du code pénal pour soutenir son propos ou dans votre réflexion à propos d'une évolution (?) du code pénal?

    Rendez vous sur cette page http://www.cnil.fr/index.php?id=300

    Et vous constaterez que la loi contient un chapitre
    CHAPITRE VI Dispositions pénales.
    Article 41
    Les infractions aux dispositions de la présente loi sont prévues et réprimées par les articles 226-16 à 226-24 du code pénal

    Cela ne vous rappelle rien !!! - l'article cité (226-17) fait partie des sanctions pénales de la loi de 78 et pas autre chose !!

    Faut il allez encore plus loin dans la démonstration ?

    Maintenant - on peut s'interroger - tant les disposition de la loi sont méconnues, sur les sanctions qu'encourent nombre de responsables d'entreprise, voire d'administration ou même de particulier, qui dans leur pratique quotidienne n'ont pas forcément conscience que les fichiers qu'ils ont constituer devraient faire l'objet d'une déclaration... et d'un contrôle.

    Car nul n'est sensé ignoré la loi

    Mais l'on s'écarte du débat. Ma réflexion première étant de signaler (avec force) qu'une interprétation erronée d'un texte de loi ne pouvait servir un propos alarmiste.

  • Alek-roz
    Alek-roz     

    "sans chercher à savoir s'il est théoriquement condamnable"

    juste un rappel qui a son importance : en france nul n est sensé ignorer la loi


    l etat dans sa grande et somptueuse parodie de justice se chargera de le rappeler des qu il en eprouvera le besoin. ce fut deja fait par le passé et cela se refera dans le futur.

    je ne blame pas l utilisateur qui ne sait pas ! mais je crie a la revolte informatique! montrons leur que des collectifs bien organisés peuvent aussi leur mettre la pression a l identique de ce qu il font!

    et rappellons nous tous que la seule solution face a un gouvernement menteur , imposteur , et trop spartiate c la lutte collective.

    "collectons" nous les uns les autres pour qu ils se battent contre les meilleurs et finissent acrever comme les autres

    A la liberté, a l action, et que flotte le drapeau noir

  • Traroth
    Traroth     

    Ben, un fichier client, il est censé etre declaré à la CNIL...
    Cela dit, ce qui est sur, c'est que ça ne concerne pas "chaque utilisateur" comme le dit l'auteur.

  • Jac_
    Jac_     

    Il n'en reste pas à le loi de 1978 mais il prend en compte les évolutions, notamment du code pénal.
    Cet article est bien présent dans le code pénal, et sa mise en application est bien depuis le 1er janvier 2002. Que sa publication vous déplaise ou non, il n'y a aucune erreur notable dans cet article.

  • deroche
    deroche     

    Dans la loi de 78 on trouve également des dispositions toute à fait intéressantes comme celle-ci :

    "Les données nominatives ne doivent pas être conservées au-delà de la durée nécessaire aux finalités du traitement pour lequel elles ont été enregistrées. Le code pénal sanctionne la conservation des données pour une durée supérieure à celle qui a été déclarée (art. 226-20 - 3 ans d'emprisonnement et 45 000 ? d'amende).

    Paradoxal non !!

    En effet il faudrait savoir lire Monsieur le rédacteur en chef avant de faire dans le sensasionnalisme à deux sous !!

    L'article du code est pourtant clair : "Le fait de procéder ou de faire procéder à un traitement automatisé d'informations nominatives sans prendre toutes les précautions ..."

    Non seulement cela ne concerne que les fichiers devant être déclarer à la cnil et pour lesquels chacun dispose d'un droit d'accès est de rectification.

    Mais faut il encore que ces fichiers fassent l'objet d'un traitement automatisé !

    Vous allez dire qu'on est vite dans le traitement informatisé ? un simple tri de données...

    Mais il y a bien sûr des exonérations comme par exemple les traitements effectués à titre totalement privé, comme la constitution d'un agenda électronique personnel...

    Enfin, bref, c'est plus compliqué qu'il n'y parait donc avant de faire dans le raccourcis il serait plus prudent de consulter www.cnil.fr

  • Françoise_
    Françoise_     

    Ce ne sont pas les données de l'utilisateur lambda, mais celles qui ont un caractère économique ou industriel. Si vous perdez la comptabilité de votre ménage sur votre ordi perso, vous n'aurez pas d'amende et n'irez pas en prison. Par contre, si ce sont les données indispensables à la vie de votre entreprise et par là même votre emploi et celui de vos collègues, il y a un enjeu trop important pour ne pas voir votre responsabilité engagée. De même pour l'agriculteur cité avant, c'est la vie de son entreprise qui est en jeu et il peut être tenu pour responsable de la destruction de ses données car la comptabilité est obligatoire (mais s'il en a une copie papier, qui seule est nécessaire vis-à-vis de l'administration fiscale), il ne lui restera qu'à recommencer à partir de la date d'impression avec tous les risques d'erreur ou d'mission que cela comporte ; si son ordi est trop ancien il y a tout de même le bon vieux lecteur zip à la place du graveur !! Le terme de protection ne concerne pas que la fuite vers l'extérieur, il est plus générique ; les données ne doivent être ni communiquées, ni détruites et dans le cas contraire c'est une faute professionnelle qui peut entraîner (avant la condamnation pénale à amende et prison) à un licenciement sans préavis et sans indemnité.

  • Seb_
    Seb_     

    Salut,

    Je pense qu'il y a une erreur d'interprétation... c'est pas le fait de perdre ces données qui est condamnable à mon avis ... C'est le fait de ne pas les rendre inaccessible à autrui...
    D'ou l'info nominative... c'est a dire pour moi fichier client...mais tout ce qui nomme quelqu'un en donnant des détails sur lui (numéro de tel, adresse...etc... le cv c'est le tiens si tu le rends accessible, c'est ton choix.

    Par contre, tu donnes ton cv à un employeur qui le rentre sur une base de donnée...et se la fait piraté...la c'est condamnable... car il n'a pas su la garder en sécurité.

    Donc le titre "pas de sauvegarde? cinq ans de prison" est à mon avis abusé...

    Se serait plutot "vous ne protégez pas vos données? 5 ans de prisons !" qu'il aurait fallu mettre...

    De plus, cela ne concerne du coup plus beaucoup de particulier. (c'est rare que l'on ai des infos de quelqu'un d'autre sur son pc.

    Pour l'agriculteur...si le pc n'est pas relié..il n'a rien à craindre...
    Si c'est TOUTE sa compta qu'il a dessus...et si c'est un ami... offre lui un graveur de CD RW...ça vaut 300 frs !!!
    Il serait bien dans le M**** si son Disque dur lache !!!

  • Arm
    Arm     

    Un livre d'or contient il des infos nominatives ? Déclaré oui, mais quoi à la CNIL... Mon site perso ? (Ou cela ne concerne que les noms de domaine,) Qui ne contient que mon travail d'infographiste autodidacte, et des infos sur le monde des Arts, sur la sécurité informatique, actus des virus et autres ?

Lire la suite des opinions (13)

Votre réponse
Postez un commentaire