En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Vous avez dit léger ?

Vous avez dit léger ?
 

Tout le monde est d'accord, le modèle client/serveur avec un maximum de traitements sur le poste client est mort, enfin... presque.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • gamma60
    gamma60     

    M. Green nous dit : "
    Pas moyen de faire tourner proprement Windows XP et la suite Office correspondante (là, c'est Bill), pas plus d'ailleurs qu'un tant soit peu de code Java sérieux (là, ce sont les autres), sans poste de travail avec au moins un Pentium III et 256 Mo de mémoire vive. Il paraît que c'est le progrès !"
    Etes-vous certain que tous vos collaborateurs (trices) ont besoin de Windows XP + Office XP, pour taper une note de service ou un rapport de réunion ?
    Très souvent, Wordpad sous Win 3.1 serait très suffisant !

  • gamma60
    gamma60     

    Le post a changé depuis hier !!!
    L'auteur était "hihi", et il disait " Hihiiiiiii"
    Aurais-je rêvé ?

  • martin_
    martin_     

    Je crois que le terme client léger est attrayant et source de confusions et de malentendus.
    L'article du 01net. mériterait d'être complété. Le client léger n'est pas obligatoirement un équipement avec navigateur pour accéder à des applis "Webisées". Il est vrai que cette vision du client léger n'est pas satisfaisante pour les raisons évoquées dans l'article, à savoir :
    le poste ne peut pas être réellement léger puisqu'il doit faire tourner des JVM et autres machines virtuelles ou navigateurs. Il faut donc continuer à gérer du process local et surtout, il va falloir continuer à gérer les versions de navigateur et de virtual machine avc le retour des bonnes vielles techniques de téléchargement de version, chose que nous voulions justement éviter avec le client léger.

    Non, l'autre face du client léger, celle qui permet de mettre réellement un terminal sans disque dur et sans applis ou virtual machines sur le poste de l'utilisateur, cette face là est bien plus prometteuse. Pas de redéveloppement d'applis, gain de B. passante, ouverture vers le portail, sécurisation des données et des accès etc ...

    Alors s'il vous plait Monsieur Mr Green de 01 net, regardez de près ces solutions (newmoon, citrix, TSE, ...) et donnez nous de vos nouvelles.

  • MARQUES Nicolas
    MARQUES Nicolas     

    Il ne faut pas oublier, qu'il est encore possible de reduire les coût de possession du matériel informatique en passant par des produit tierce du client léger.
    Ex: Newmoon de Carnaveal, qui est une solution simple de publier des applications Windows de façon assez simple sans être obliger de grossir sa facture de Licences CITRIX. Bien sûr il faudra tout de même s'acquiter des licences Terminal Services 2000 de Billou.

    Enfin si l'on recherche à tout prix à réduire les coûts, on peut dans ce cas se pencher vers les terminaux embarqués du type Thin Client (Cpq, Wyse, etc..) qui peuvent être une bonne solutions de sécurisation de site distant et de bonne augure en cas de renouvèlement de parc info trop vieux (Pentium 1/ 2).

  • huhu_
    huhu_     

    huhu

  • hihi_
    hihi_     

    hihi

Votre réponse
Postez un commentaire