En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Un serious game pour éduquer les ados aux bonnes pratiques du Net

Mis à jour le
Un serious game pour éduquer les ados aux bonnes pratiques du Net
 

Action Innocence met en ligne un  serious game  pour sensibiliser les enfants aux risques encourus sur Internet.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • mixmac
    mixmac     

    Testé le jeu proposé par tralalère, c'est déprimant au plus haut point.

    Toutes les conduites de plaisir doivent être cachées, ou peut-être plutôt exclues dans la tête des gens qui veulent nous "éduquer" ?

    Et qui peut croire qu'après 20 ans d'usage des réseaux sociaux, s'ils existent encore, les individus se comporteront comme au XXe siècle ?

    Ce genre de Serious game, outre qu'il est ennuyeux à mourir, ne rassure que les vieux .. et fera rigoler les jeunes.. (cf les définitions proposées par Jean-Marc Manach).

  • Nacyl
    Nacyl     

    Serious Game, pour faire plaisir à nos élus qui se gargarisent d'y injecter des fonds, est une invention marketing de plus.

    Le jeu, par définition, est une forme d'éducation ludique donc, à priori, sérieux, quoi qu'il arrive !

    Maintenant, lancer un programme de sensibilisation en "face to face" avec un écran peu ne pas atteindre l'objectif fixé s'il n'y a pas de relais en dehors du jeu !
    A quand une véritable "politique" sur ce sujet au lieu de demi-mesures qui, au final, risquent de ne fonctionner que pour la partie ludique sans pour autant avoir d'impact éducatif ?

    Pourquoi ne pas rassembler les éducateurs que sont les parents et le monde de l'éducation (pour ne citer que ceux-là) et établir un projet aussi ludique que cohérent pour que le message passe enfin ?

    Il est aussi difficile de sensibiliser à la prudence dans le domaine personnel que dans le monde de l'entreprise.
    Une forme de naïveté confondante qui laisse croire que, comme pour les accidents par exemple, ça n'arrive qu'aux autres...

    Mais dans une société prête à légiférer pour tout et son contraire sous couvert de sécurité (hadopi, loppsi, acta, etc...)et où la rentabilité et le profit sont les moteurs de l'activité (au risque de mettre la vie de certains en danger, faut-il le rappeler ?), doit-on s'étonner qu'il n'y ait pas de relais pédagogique pour ces "serious games" ?

    Avec un peu de chance, le relais se fera sur les réseaux sociaux, ce qui serait un amusant pied de nez.

  • Nilla6
    Nilla6     

    En effet, le jeu - quel qu'il soit - est un moyen et non une fin. S'il ne s'assortit pas d'un dialogue et d'un approfondissement, il ne sert à rien - il n'est qu'un message péremptoire parmi d'autres.

    C'est pourquoi le terme "serious game" est absolument idiot. Il suppose que les autres jeux sont idiots et ne renferment aucun potentiel éducatif. Tout média peut être source de réflexion et de formation à condition de faire preuve d'intelligence et d'esprit critique. Mais ça, ça ne s'apprend plus ni à l'école, ni à la maison.

  • Nacyl
    Nacyl     

    C'est une initiative qui va dans le bon sens, cependant, c'est encore une forme d'éducation "autonome".
    Le "serious gamer" se retrouve devant son écran à jouer... seul...
    Il est à espérer que de ce mode de jeu vienne une émulsion qui inclura les proches pour pouvoir discuter de la démarche dans un cadre plus large que celui du jeu !

    Un point particulier à préciser reste que rien dans le jeu ne pose la question de savoir si, avant toute chose, il est pertinent d'aller sur les réseaux sociaux !
    Sur un thème comme celui-là, la question mérite d'être posée avec, en regard, la finalité qui pousse à s'y inscrire.

    Saluons l'initiative en espérant que le "serious game" ne sera pas le seul moyen d'éduquer aux risques (mieux que dangers il me semble) liés au cyber-monde.

  • ThéOLait
    ThéOLait     

    Excellemment pensé, belle initiative!
    Toutefois, et pour le sourire, je relève ceci de l'article,
    "Puis ils doivent prendre en main la gestion du profil de Fred afin de faire disparaître l'image compromettante."
    Là, dans la réalité, c'est une autre paire de manches, bien souvent. Les paroles s'envolent, les écrits restent, et les images avec :)

Votre réponse
Postez un commentaire