En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Un sénateur prône la contestation en ligne des infractions routières

Mis à jour le
Un sénateur prône la contestation en ligne des infractions routières
 

Une procédure de contestation par Internet des infractions automatisées remplacerait la lettre recommandée dont le traitement mobilise 60 agents.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • tartempion1
    tartempion1     

    « Compte tenu des développements informatiques nécessaires à cette évolution, des frais de dossiers pourraient alors être demandés » dit il ce brave sénateur mais est-ce au paysan qui voit sa moissonneuse sanctionnée pour excès de vitesse sur autoroute ou stationnement abusif sur les champs-élysés de payer à priori pour contester ces imbécilités ? Déjà que ces procédures automatiques sont aujourd'hui scandaleuses inutile d'en rajouter.

  • Photo73
    Photo73     

    60 personnes qui gèrent les lettres, ou un système par internet mais qu'il faut développer donc "« Compte tenu des développements informatiques nécessaires à cette évolution, des frais de dossiers pourraient alors être demandés »"
    La balance gain/coût, elle dit quoi ? Ça va libérer 59 fonctionnaires (pourmettre des PV ??).
    Si des applications "voisines" ont déjà été développées, c'est sans doute pas en interne, donc "perdu" niveau du code et savoir faire.

Votre réponse
Postez un commentaire