En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Un informaticien condamné à quatre mois de prison pour proxénétisme

Un informaticien condamné à quatre mois de prison pour proxénétisme
 

Il a créé, moyennant finances, des sites Internet pour des escort girls. Le tribunal a considéré qu'il avait agi en tant que proxénète.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • coconuts23
    coconuts23     

    et on appelle ca le pays des droits de l'homme ,

    il a été payé pour faire un site , point a la ligne ,

    ya rien de condamnable la dedans ,
    si il n'y avait eu aucun argent verser pour la creation de ce site la il y aurait eu un doute ont aurait pu dire que la fille les payé en nature ,

    mais la c'est pas du tout normal ,
    ce mec a ete sali en plus pour passé ce qu'il n'est pas ,

    on se prendra bientot une amende pour parler avec une prostitué
    et qd on contestera on dira qu'on est son macro

  • N'Importe quoi !!!! Justice de daub
    N'Importe quoi !!!! Justice de daub     

    C'est vraiement n'importe quoi !

    Pourquoi qualifier ce qu'il a fait de proxénetisme alors que:
    1) Les prestations facturées à ces filles (création de site web) sont tout à fait dans les prix du marché... Ce n'est donc manifestement pas de l'extorsion (il n'a pas facturé 200.000 ? par site)
    2) Le prix de la prestation n'est pas correlé aux éventuelles rentrées d'argent de chaque prostituée... En clair ce n'est pas un pourcentage sur les passes de chaque fille (car là c'est bel et bien du proxénétisme). C'est un prix fixe et clair....

    La justice ferait bien d'aller jusqu'au bout de sa "logique" en condamnant aussi:
    1) le bailleur ou l'agence immobilière du logement de ces filles, puisqu'ils touchent de l'argent provenant directement de la prostitution
    2) L'ensemble des commerçants ayant vendu des produits à ces prostituées (supermarché, boutiques de vêtements, bijoux, café, restaurant, cinéma, etc...)
    3) La colectivité locale, qui exige que ces filles payent des taxes locales (habitation, foncière, parcmètre,etc....)
    4) L'état qui touche de l'argent de ces prostituées via l'impôt sur le revenu, mais également de la TVA payée par elles lorsqu'elles achètent n'importe quel produit, ou payent n'importe quelle prestation soumise à la TVA
    etc, etc, etc....

    A partir du moment où ces filles, veulent se présenter sur un site Web, comment font-elles, puisque la loi est absurde sur le sujet ???? Personnellement je pense que c'est mieux pour elles, d'appâter le client via un site, plutôt que dans la rue ou c'est très dangereux...

    Si cette fille ouvre son blog de charme, alors l'ensemble des prestataires relatifs au blog sont complices, ainsi que le FAI ?
    D'ailleurs à chaque fois où elle envoie un email à un client, son FAI est donc proxénète.... Idem pour son opérateur mobile, lorsqu'elle contacte ses clients par son portable....
    Condamnons tout le monde alors !

    Soyons sérieux.... Pendant ce temps là, les mafias roumaines, russes, etc... opèrent tranquillement depuis l'extérieur du pays, pour innonder la France d'esclaves sexuelles soumises à leurs ordres, qui leur rapporteront des millions

    Bravo, la justice française ! Quelle efficacité !

Votre réponse
Postez un commentaire