En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Un collectif en guerre contre les e-books s'affiche au Salon du livre

Mis à jour le
Un collectif en guerre contre les e-books s'affiche au Salon du livre
 

Le collectif Livres de Papier s’élève contre la numérisation du livre. Il a collé des affiches de protestation au Salon du livre, qui s'achève ce 31 mars.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

24 opinions
  • nakiay
    nakiay     

    Je suis un geek dans l'âme, j'adore les trucs technologiques. Par contre, je déplore le fait que c'est produit dure, extrement PAS longtemps!
    Un effert pervert pour l'environnement : voyez vous même : http://www.amisdelaterre.org/Le-livre-electronique-mirage.html

    De plus lire à l'écran ne me semble pas ''superbe'' pour les yeux. Ce produit m'intéresserai probablement, si on me donnais la chance de le garder longtemps, de pouvoir y changer la batteries et d'avoir un écran de qualité supérieur pour le lecture.

  • gaspounet
    gaspounet     

    ...vous êtes de ces gens qui n'ont pas d'âme, vous êtes de ces gens qui n'ont pas de cortex cérébral, vous êtes de ces gens qui n'ont pas la vie mais la mort entre leurs mains.

  • titi&grosminet
    titi&grosminet     

    Le papier c'est l'avenir !

    Le livre électronique est peut-être séduisant mais il pollue bien plus qu'il n'économise des ressources !

    1°) Le papier est un produit hautement recyclable et dont le processus est parfaitement maîtrisé.

    2°) Les forêts sont de mieux en mieux gérées et l'utilisation du bois pour la construction de maisons ou la fabrication de pâte à papier est à des années lumières des produits électroniques.

    3°) Batterie, Plastiques, Métaux, Métaux lourds, etc. dans un livre électronique dont la durée de vie n'excède pas quelques années alors qu'un livre a une espérence de vie de plusieurs dizaines voire centaines d'années si bien conservé !

    4°) L'impression papier est le meilleur support de lecture. On peut prendre le problème dans tous les sens. A comparer une version électronique même en e-ink ou en papier, la version papier est plus agréable à lire. La version e-ink semble plus nette et plus constante (moins de variation du rendu) mais vous n'avez aucune sensation avec un écran électronique alors que le touché du papier est bien supérieur et agréable.

    5°) L'écran de l'iPad n'est pas en e-ink ! Il est rétroéclairé, ce qui revient à lire sur l'iPad comme sur un écran d'ordinateur. On est très loin du pseudo confort de l'e-ink qui tend à se rapprocher du confort d'une lecture sur papier.

    6°) La forêt est renouvelable et les ressources sont inépuisables si bien gérées ! Les composants de l'iPad, c'est des produits du pétrole, des métaux pour certains rares, des process de fabrication polluant un maximum comme toute la filière électronique. Le recyclage, on sait où ça fini... en Afrique ou Chine avec des montagnes d'ordures électroniques et informatiques qui s'empilent, exposant les populations locales à de graves problèmes de santé publique.

    Donc dire que cela va sauver des arbres, alors qu'une partie de la pâte à papier vient d'eucalyptus à cycle rapide de croissance, cela me fait bien rire.

    L'iPad n'a rien d'écologique. C'est une aberration mentale de plus dans un monde de surconsommation et de pollution à tout va.

  • alcor69fr
    alcor69fr     

    Alors que je faisais quelques achats à la FNAC, j'ai voulu voir dernièrement ce qu'était un livre électronique. Arrivé devant l'objet, je me suis posé sérieusement la question de savoir si l'écran que je voyais était une page imprimée déposée là pour la présentation ou bien l'écran contenant un texte bien réel fournit par la machine. Il m'a fallu un vendeur pour me convaincre que ce n'était pas un artifice. Donc, papier ou e-paper, pas de différence pour moi. Pour le reste, il n'y a rien à démontrer, c'est une évidence qui apparaîtra peu à peu (plus ou moins vite selon ses intérêts ou ses facultés d'adaptation, selon)...

  • eternal alien
    eternal alien     

    Les ebook sont peu répandus parce que de mauvaise qualité (et c'est pas l'ipad qui va améliorer ça).
    Je vous avoue que j'attends avec impatience une "liseuse électronique" digne de ce nom, car j'ai pleins d'articles de journaux, de livres qui trainent sur mon pc et que je ne lis pas parce que les écrans actuels font trop mal aux yeux pour la lecture prolongée.
    J'adore les livres mais je n'achète quasiment plus d'éditions récentes. Pourquoi? Papier de mauvaise qualité, coquilles innombrables, édition médiocre, prix excessif... Conséquence, je me tourne vers les bouquinistes.
    J'ai hâte qu'on revienne au papier chanvre (très bonne qualité de conservation, bonnes sensations tactiles...); et c'est écolo contrairement au papier arbre qu'on nous vend pour nous torcher les yeux, le nez et le cul.

  • Guimo
    Guimo     

    Arrrrrettttez de vous chamailler. Le livre electronique n'est pas un livre, c'est un ordi.

    Et sur un ordi, on peut faire mieux que de se palucher un texte de 200 pages sans images, sans vidéos et sans interactivité.

    L'avenir est aux textes courts, liens hypertextes, vidéos etc... Le livre éléctrnonique est un gadjet pour gogos.

    Si les gens lisent moins (de romans), c'est a cause du peu d'informations/temps, ce n'est pas à cause du support!

    Ce n'est pas en perfectionnant la bougie qu'on a inventé l'ampoule electrique.

  • titi&grosminet
    titi&grosminet     

    Nous ne payons rien ???

    En êtes-vous vraiment sûr ?

    L'iPad et le Kindle sont gratuits ?

    Les eBooks ne sont pas gorgés de DRM ?

    Google ne facture pas la publicité et ses services aux entreprises. Elles ne répercutent pas tous ces coûts sur les produits vendus et achetés par les clients finaux ?

    Sommes-nous enfin chez Bisounoursland ?

  • titi&grosminet
    titi&grosminet     

    Non, l'iPad a un écran rétro-éclairé. Ce qui en fait le pire des périphériques pour la lecture d'un livre (pas d'un film pour lequel se serait plutôt adapté).

    Non, le Kindle est la limite acceptable à une lecture d'une médiocrité sans nom comparée à un ouvrage en papier.

    De plus, le côté écologique penche vraiment du côté du papier !

    Le papier, c'est intégralement recyclable. C'est très économique. On sait le recycler sans utilisation de chlore et sa pérénité est extraordinaire. Nous avons des documents en bon état qui ont plusieurs siècles d'âge !

    L'iPad et ses iBooks gorgés de DRM incompatibles avec ceux des autres vendeurs est un imondice de pollution :

    Composants informatiques, écran, plastiques, métaux, métaux lourds, pour une durée de vie ridicule...

  • titi&grosminet
    titi&grosminet     

    Ils défendent l'emploi ;

    Ils défendent un support de lecture de qualité ;

    Entièrement d'accord avec eux...

  • titi&grosminet
    titi&grosminet     

    "Moi.. ce collectif. Je suis même leur ennemi : je suis celui qui depuis 20 ans poussent internet en avant et la numérisation et qui se félicite de voir le jazz devenir toujours plus abordable."

    Internet en général et Apple en particulier ont surtout démocratisé le MP3 et l'AAC, en 128 kbs puis 256 kbs. C'est à dire une banalisation industrielle de la médiocrité musicale.

    Avant Internet et Apple, il fallait acheter des disques vyniles, des cassettes audios puis des disques compacts.

    La qualité du son a toujours été en s'améliorant jusqu'à l'arrivée d'Internet et d'Apple qui ont consacré la bouillie du MP3 et de l'AAC, créant ainsi une génération d'utilisateur n'ayant pas connu la qualité intrinsèque des supports plus performants.

    Quand Internet et Apple distribuent la médiocrité à grande échelle, tout le monde applaudit.

    Le Jazz dont je suis un peu connaisseur n'en est pas sorti vainqueur mais plutôt perdant avec un véritable massacre des oeuvres diffusées par Internet et Apple.

Lire la suite des opinions (24)

Votre réponse
Postez un commentaire