En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Un appel de gauche pour dépénaliser le peer-to-peer

Une fondation proche du PS propose de légaliser, moyennant une rémunération équitable, les systèmes d'échanges non commerciaux de fichiers. Elle tente de se faire entendre avant l'adoption d'une loi sur les droits d'auteur.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

140 opinions
  • Phil Axel
    Phil Axel     

    Salut je voulais intervenir si vous me le permettez dans cette discussion fort interessante entre monsieur "mortaupiratage" et le reste du monde.Il est amusant de constater qu'ici comme ailleurs les internautes les moins interessants poluent systèmatiquement les forum de débats avec des textes de trois pages qui fatiguent les yeux pour rien.

    Je suis entièrement d'accord avec Ludovic Pénet qui fait un boulot formidable sur ces questions et j'y ajouterai simplement ma contribution sous la forme d'un petit essai que je vous invite à lire sur mon site web de musicien indépendant, libre et autoproduit: http://www.philaxel.com/modules.php?name=Interview

    En effet, la culture n'est pas un produit comme un autre et même certains liberaux et pas des moindres ont considérés qu'elle n'avait rien à faire dans le marché.Je citerai par exemple Keynes, Stuart Mill ou même Jacques Chirac. ;-)

    Il a déjà existé un réseau au modèle economique proposant une solution directe de financement des contenus, cela s'appelait le Minitel.Il s'agit de trouver pour l'internet, qui s'est developpé de manière anarchique, une solution permettant de compenser la disparition de certains emplois, par la création d'emplois nouveaux financés directement par l'accession à ce nouveau média.La tarification du Minitel etait trop importante,dans le cas de l'inbternet, la mutualisations s'exerçant à une echelle plus importante permettra en effet à chacun et pour une retribution modique d'accéder aux biens culturels immateriels.Les biens materiels culturels pouvant très bien continuer à être exploités par les actionnaires fortunés de l'industrie de l'entertainement.

    merci
    Phil

  • francois_
    francois_     

    "pourquoi systematiquement faire payer l'utilisation du alors qu'il peut servir a echanger des fichier libre de droit." : sans doute pour la même raison que l'on est obligé de payer une taxe sur tous les CD vierges achetés, que l'on y grave de la musique ou pas...

  • althenarb
    althenarb     

    La première, celle des dirigeants de majors, mis sur la sellette par leurs actionnaires avides de taux de croissance à deux chiffres, trouvant un bouc émissaire fort opportunément présent (plus gros le mensonge...)

    La deuxième, celle de friqués, incapables de supporter que des gens de condition modeste ayant investi dans un pc et l'adsl puissent eux aussi profiter d'une culture qui ne devrait pas leur être accessible, puisqu'ils ne peuvent pas payer.

    Personnellement, si j'avais assez d'argent pour soutenir tous ceux que j'estime assez pour leur offrir mon temps libre, je le ferais plutôt deux fois qu'une. Mais ça m'indiffére complétement qu'un rmiste écoute sans payer une chanson que j'ai moi même achetée au prix fort! Visiblement, pas le cas de tous sur ce forum!

  • arnaud_
    arnaud_     

    Je t'entend ressortir sans arret le meme argument qui j'avoue me gonfle "MortAupiratage" quand tu dit: oui c ken meme mal de partager un sac vuitton que j'ai acheter, meme si c po du commerce... et nanana!
    Quand tu aura fini d'etre en contradiction dans l'essence meme de tes propos mail moi okay?
    Si tu achete quelque chose de reproduis en l'occurence a l'identique(!) c'est en effet du commerce illicite meme si le but final et d'en faire cadeau, ainsi contre non valable et non-comparable a du p2p!

  • Mort au Piratage
    Mort au Piratage     

    Qu'on pourrait taper sur les marges des distributeurs, mais ca serait (de leur point de vue) faire marche arriere (car moins de marge, moins d'argent, moins d'argent, moins d'investissement, plus bas salaire - pas ce des dirigeants... etc....).

    Et qu'est ce que tu fait des petits producteurs, des majors de cinema qui ne sont pas francaise, des petit producteurs de logiciel ??? c'est bien risaue et bien dangereux, a moins de vouloir voir partir a l'etrangers nos differentes entreprises. Ca serait bien dommage !!!


    Tout comme les majors doivent prendre en compte l'evolution des modes de distribution, le consommateur doit aussi comprendre aue le cd n'est plus un moyen de se faire de la promotion, mais aussi de se faire de l'argent !!!!!

  • eul polo
    eul polo     

    on pourrait "taper" dans la marge des distributeurs, biensûr on est encore loin des 5€, en les obligeant à ne pas dépasser un certain pourcentage comme cela se fait sur d'autres produits, il me semble (c'est à vérifier) que c'est le cas sur les livres.

    mais sinon, comme je l'ai dit dans un post sur un autre article, le disque à l'origine était considéré un peu comme un produit dérivé, un support de pub si tu préfére, à l'époque c'était un moyen de se faire connaitre et pas de faire de l'argent.

  • eul polo
    eul polo     

    avant oui, j'était dans la musique. mais il y a plusieurs années de cela.

  • eul polo
    eul polo     

    j'ai pas de réponse parce que tout simplement moi je demande pas que les cds soit moins cher, mais qu'on foutent la paix aux p2p, qui n'ont (selon moi) rien d'illégaux.

    en tant qu'auteur, pas de musique, de contenu multimédia sur support numérique je suis loin très loin de ces basses considérations pécunières, et surtout je m'auto-produit. en gros je gagne, quand tu fait les comptes sur l'année, à peine plus qu'un RMI. mais ça me vas, car la liberté n'a pas de prix. et si un jour j'ai des gamins à nourrir et bien je ferai comme tout le monde, j'irai bosser à l'usine, en continuant mon activité en semi-pro oû même en amateur. je pense qu'un artiste doit être entendu avant tout et que pour faire du pognon, il existe suffisament de possibilités.

    mes arguments sont sur le juridiquo-technique, rien d'autre.

    merci de ne pas mettre tous le monde dans le même panier. je ne suis aucunement responsable des post des autres.

  • Mort au Piratage
    Mort au Piratage     

    "parce que TECHNIQUEMENT ce n'est pas la même chose." Exact, tout comme techniquement, enormement de chose ne sont pas la meme chose, il y a des trucs facile a produire, facile a copier, et d'autre extrement complexe ! Que cela soit immateriel ou non ne change rien.

    "faux c'est de la contrefaçon, et le but est bien merchantile. " Pas forcement, je ramene de Chine quelques sac Vuitton pour mon usage personnel, et en faire cadeau a des amis, ainsi que quelques Rolex, il n'y a donc de mon cote rien de mercantile, je ne me ferais pas un centime dessus (je n'ai pas l'habitude de faire payer mes cadeaux), par contre, au passage de douane, je risque de m'em prendre p lein la gueule... normal ou pas normal ?

    "les oeuvres immatérielles existent aussi. " oui, une chanson, un logiciel (?), un film sont des oeuvres d'art immateriel...

    "en fait profiter les potes de façon totalement non commerciale, il n'y a aucun probleme." tout come mes sacs Vuitton, je ne veux en faire profiter que mes potes.

    "la loi est précise, elle est même là pour nous protèger, nous auteurs." Exact, c'est pourquoi le piratage est dangereux.

    Avec le p2p, tu n'en fait pasa profiter es potes, mais des millions de parfaits inconnus, ce qui fait une difference.

    Ce n'est pas parceque ce n'est pas commercial que c'est bien. Un sac Vuitton que j'achete, mais que je ne compte pas revendre, mais donne est un probleme (ou meme si je l'achete pour mon propre usage)

    Que cela soit materiel ou non, une oeuvre d'art doit etre proteger, et je dirais que justement parceque c'est immateriel, donc facilement copiable par tous, ca doit etre nettement plus proteger qu'un produit materiel que tout le monde n'a pas la capacite de copier (donc cette difficulte est frein que n'ont pas les produit immateriel)

  • Mort au Piratage
    Mort au Piratage     

    Un auteur se fait peu d'argent (nos chiffres chiffres different donc ne lancons pas le debat la edssus, ca n'avancera pas), mais en dehors de ce que l'auteur recoit, un cd pourrais donc passer de 20 euros a 15 euros, mais ca sans aucune promotion, pas de marge pour les distributeurs, pas de marge pour les Majors, plus rien.... ca ne fait pas beaucoup, sachant qu'une maison de prod permet a un artiste de se faire connaitre, une maison de prod permet a un artiste de se faire distribuer, etc....

    Donc reduire le prix des cds, c'est tres bien, maintenant dis moi comment (en detaillant en fonction de ce que coute chaque chose), en sachant que l'artiste veut signer avec une maison de prod (plus de probleme de distri, de marketing, de comptabilite, d'enregistrement, de pressage, il veut pouvoir se focalliser sur sa musique et uniquement sur ca) ? Prouve moi s'il te plait que les prix sont injustifier et que les majors s'en mette plein les poches.

    En tant qu'auteur tu ne peux pas nier de l'utilite d'une maison de prod.

Lire la suite des opinions (140)

Votre réponse
Postez un commentaire