En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Twitter, icône du micro-blogging et épicentre du micro-rien

Twitter, icône du micro-blogging et épicentre du micro-rien
 

Avec les sites Twitter ou Jaiku, n'importe qui peut envoyer des messages au reste du monde, pour dire ce qu'il fait ou ce qui lui passe par la tête. Même des candidats à la Maison Blanche s'y mettent.

Newsletter Actualités

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • harrywanders
    harrywanders     

    voilà l'archétype de l'article non documenté , écrit par quelqu'un qui n'a rien à dire ... mais qui tient à le dire !

  • MickTaiwan
    MickTaiwan     

    Il ne faudrait surtout pas que je retweet votre article qui deviendrait par définition inintéressant, et surtout pas avec le lien Twitter juste en dssous du titre. Quelle ironie.

  • Logorrhée-man
    Logorrhée-man     

    En voilà un bel exemple Logorrhée !
    La critique facile, et l'expression au rendez-vous...

  • izac75
    izac75     

    [color=#ce0000][g]"La publicité est [url=http://forum.telecharger.01net.com/telecharger/a_propos_de_telechargercom/fonctionnement_du_forum/reglement_du_forum__pas_de_questions_techniques_ici__-383468/messages-1.html]interdite[/url] sur le forum."[/g][i] (Merci de lire les règles.)"[/i][/color]

  • jean sébastien loygue
    jean sébastien loygue     

    Micro blogging et réseaux sociaux...
    Bien sûr, la rencontre via un média illusionniste (le Web) a quelque chose à quoi les phéromones restent étrangères. Pourtant les 'réseaux sociaux' et les 'micro-bloggings' disent autre chose que pseudo, idée facile que la vie le serait (facile), qu'il suffirait d'ôter au mot livre son r pour en faire du live?

    Internet dit, en effet, tout autre chose que le futile à mon avis. Combien nous méprenons-nous sur le sens de nos avenirs?! Thème développé dans « L'idée de la joie » qui vient de sortir chez Edilivre.

    Téléchargement gratuit des 'bonnes feuilles' de ce gentil fou livre sur [color=#ce0000][g]"La publicité est [url=http://forum.telecharger.01net.com/telecharger/a_propos_de_telechargercom/fonctionnement_du_forum/reglement_du_forum__pas_de_questions_techniques_ici__-383468/messages-1.html]interdite[/url] sur le forum."[/g][i] (Merci de lire les règles.)"[/i][/color]

    Bien cordialement,
    Jean sébastien loygue

  • Nicolasblog
    Nicolasblog     

    Ah, encore un article décevant, qui présente une nouvelle manière d'écrire le net sans pour autant y apporter une approche critique. Vous ne citez même pas Frazr le petit dernier des sites de micro-bloging et vous avez une approche limite fascinée Pourquoi ne pas pensez que vos lecteurs attendent plus d'un journaliste comme vous ?
    Et pourquoi ne pas parler des artistes qui utilisent le micro-bloging ?
    Les experiences américaines que vous citez sont avant tout des campagnes de marketing, la mère Clinton est partout, Youtube ou myspace c'est une stratégie d'être partout, le micro-bloging n'est pas que cela, heuresement !
    :beubeub:

  • YvesRemord
    YvesRemord     

    L'article me semble intéressant, puisque j'y ai appris quelque chose.
    Je me suis rendu à l'instant sur le site [i]twitter.com[/i], et mon impression est celle d'un tchat planétaire. A part les médias ayant recours à ce tremplin pour diffuser du [i]breaking news[/i], à part quelques posts dégageant de l'info plutôt que de la pensée informe, mon sentiment est celui que je porte à tout salon de discussion: le 1% d'intelligibilité ne compense pas les 99% d'ahurissement. Mais enfin, il m'arrive d'aimer m'abandonner, moi aussi, à l'abrutissement collectif, ça détend, de temps en temps, alors vive la thérapie planétaire! :/

  • bein tiens
    bein tiens     

    Monsieur Philippe Crouzillacq, je ne vous connais pas.

    mais je peux moi aussi affirmer du haut de ma tout puissante connaissance que votre article est inintéressant puisqu'il parle de choses sans intérêt.

    Alors à quoi bon l'écrire me direz vous ? Par peur.

    Les journalistes ont peur, et leur intégrité, la sacro sainte intégrité des journalistes, se fend sous la pression du web.

    Les infos leur échappent, ils ne peuvent être aussi réactif qu'une blogosphère, ni qu'une twittosphère toute entière. Ils ne peuvent plus être le seul canal d'information et s'arranger dans la profession. Ils ne peuvent plus désinformer ni conserver leur pouvoir d'influence. Enfin, leur boulot risque de disparaître.

    Alors, ils parlent de ce sujet inintéressant pour en briser l'image et l'impact, dans un espèce de débattement pathétique. Quel long article pour une chose qui n'en vaut pas la peine, non ?

    Monsieur Philippe Crouzillacq, vous être réfractaire à ces nouvelles technologies et je vous comprends. Car vous avez bien compris l'enjeu. A tel point d'ailleurs qu'il vous a poussé à rédiger ces mots, ou l'on vous sent pris à la gorge.

    Comme à chaque génération, la suivante a ses marottes, ses modes, ses codes. Et comme toujours, les plus anciens autant que ceux dont l'intérêt personnel était touché, ont tenté de réduire à néant ou de tourner ces évolutions en ridicule.

    A votre époque peut être, Monsieur Philippe Crouzillacq, vos parents critiquaient le rockn'roll, les yéyé, la télé couleur ou la climatisation dans les voitures. Et vous leur disiez, à fond dans le move, qu'ils ne comprenaient rien.

    Si une produit fonctionne, c'est qu'il trouve un écho positif dans la ou les générations qui l'exploitent. Je n'ai jamais vu de produit ou de service nul qui ait tellement d'impact et qui fonctionne si bien que les technologies abordées dans votre sujet.

    Que vous ne compreniez pas c'est un fait, que vous en ayez peur en est un autre, mais que votre intégrité de journaliste soit ainsi sacrifiée est décevant.

    Adaptez vous, sans quoi la frustration vous guette !

  • lgojac
    lgojac     

    Ouais... jusqu'à ce que les mêmes gagnent leur vie en postant "j'ai vu la démo de machin c'est super prometteur" ou "le nouveau truc est un truc formidable", etc...

    Trop tooop...

Votre réponse
Postez un commentaire