En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Tristan d'Albis (Copie privée) : ' Le projet de loi Droit d'auteur respecte la copie privée '

Conseiller-maître à la Cour des comptes, Tristan d'Albis est le président de la commission Copie privée depuis juillet 2004. Après le vote d'une baisse de la rémunération sur les DVD vierges et son extension aux clés USB, l'actualité de la copie privée est occupée par le projet de loi Droit d'auteur.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • monteno
    monteno     

    Monsieur D'Albis,
    où peut-on trouver les calculs économiques sur lesquels votre commission fonde le montant des taxes qu'elle décide sur les différents supports ?

  • gilou 8300
    gilou 8300     

    Bonjour,
    Je Monsieur Albis ni comprends vraiment rien. Nos clés USB ou DD nous servent à mettre notre comptabilité en archive ou bien nos anciennes photos que l'on veut conserver pour nos petits enfants. Les taxes ont en a marre , nous ne sommes que des cochons de payer. Un internaute qui en a ras le bol

  • anonymous_login
    anonymous_login     

    Ce cher Tristan d'Albis se fou royalement de votre avis...
    De plus, il ne fait qu'obeir au ordres des personnes qui l'ont paye.
    Et puis, le gouvernement le soutient, donc ca ne peux etre que benefique pour les citoyens Francais.
    Comme dirait l'autre, "La France (et ses oportunistes), aimez la ou quittez la".
    Ben moi je l'ai quitte... en attendant de meilleur jours et un retour a une societe basee sur autre chose que la corruption et le racket.

    PS: Et puis, quand vous voyez qu'ils ont autorise le mais OGM alors que le rapport (top secret... merci aux juges Allemands d'avoir devoiler le scandale; nos juges en France ayant pris le parti d'une grosse firme americainee, contre ses citoyens) sur les risques est accablant... ce petit probleme de "racket" parait bien insignifiant quand ils vont annoncer dans quelques annees une catastrophe *imprevisible* (comme pour l'amiante).

  • francois_91
    francois_91     

    Je voudrais avoir un avis sur la chose suivante :
    Les disques durs amovibles etant par essence réinscriptibles, ils ne sont qu'un prolongement des diffusions par d'autres canaux. J'utilise en particulier un disque dur USB pour enregistrer des emissions TNT, ce qui ne constitue qu'une visualisation différée. Ayant déja payé via la redevance et la publicité le droit de visualisation de ces programmes, et payant la taxe sur support DVD quand j'enregistre une emission de manière définitive, comment justifie t'on cette taxe supplémentaire ?

  • Sylv.93
    Sylv.93     

    Monsieur Tristan d'Albis,

    Tout est bon pour inventer de nouvelles taxes en France : les voitures (je sais c'est hors sujet), la pollution-la cannicule-la sècheresse-les innondations... (hors sujet bien sûr), les billets d'avion (également hors sujet et trop chers pour moi)... et les supports vierges en tous genres...

    Ce que vous oubliez Monsieur, c'est qu'un grand nombre d'utilisateurs de ces produits (de copie ou de sauvegarde) ne copient rien d'autre que leurs propres fichiers.

    Personnellement, ces supports ne servent qu'à mes sauvegardes diverses et variées (fichiers informatiques, photos...).

    De plus, cela fait très longtemps que j'attendais de pouvoir m'offrir enfin un disque dur externe (si possible pour ordinateur portable - encore plus cher hélas) pour faciliter le pénible et long travail de sauvegarde "par petits morceaux" sur clés USB (très pratiques cependant mais de plus en plus onéreuses) ; pourtant indispensable en prévision de l'accident technique qui risque de paralyser un jour mon compagnon préféré (handicapée, je passe beaucoup de temps devant mon ordinateur).
    Je vais donc devoir encore différer cet investissement car inévitablement, les prix vont encore monter.

    Vraiment très pénible comme il est pénible d'ailleurs de se retrouver avec des CD ou des DVD pourtant achetés au prix fort en magasin, impossibles à écouter ou à visionner librement parce qu'ils sont trop protégés (de ce fait, j'ai cessé d'en acheter d'ailleurs même si je tenais pourtant à posséder la discographie complète de quelques uns de mes artistes préférés). A quoi bon ???

    Beaucoup sont devenus copieurs de musique sur internet parce qu'ils en avaient assez d'acheter des disques inutilisables.

    De toute façon, rares sont les magasins qui vous les reprennent dans ce cas et s'adresser à la maison de disque fait perdre du temps et de l'argent pour rien puisque le disque échangé sera obligatoirement aussi illisible que le premier.

    Nombre d'internautes en bas débit ne peuvent télécharger sur le net (c'est mon cas).
    Et nombre d'entre eux ne veulent pas télécharger (c'est également mon cas).
    L'ensemble fait un nombre de personnes non négligeable que vous sanctionnez de façon totalement injuste et injustifiée.

    Si ce courrier pouvait vous permettre de prendre conscience de certaines choses qui, manifestement vous échappent, il n'aura pas été vain.

    Avec mes salutations.



    Chaque internaute n'est pas, ne vous en déplaise un pirate en puissance. Il y a aussi ceux qui sont en connexion lente et qui ne peuvent télécharger sur le net (j'en fait partie - l'ADSL reste cher) et ceux qui de toute façon ne veulent pas télécharger (j'en fait partie également).

  • Buchheit
    Buchheit     

    Bonjour,
    A ma connaissance la durée du droit d'auteur a été porté récement de 50 ans à 70 ans après le décès de l'auteur. Soit 3 générations après.
    C'est un frein, à la diffusion de la connaissance, puisqu'il peut-être très difficile de retrouver les ayants-droits.
    Si on compare aux droits concernant un brevet, la durée de protection est de 10 ans après la date de dépôt. (et pas le décès de l'auteur).
    La raison évoquée est de ne pas empêcher le progrès.
    La transmission de la connaissance est aussi une forme de progrès comment peut-on justifier les 70 ans ??

  • llooll
    llooll     

    On pourrait aussi taxer les tours range cd, les malettes de rangement de cd, les oreilles et le cerveu (ben oui, quand on est invité chez des amis, si ils passent de la musique que nous n'avons pas acheté, nous l'enregistrons dans notre cerveau à l'aide de nos oreilles...). A mon avis le plus simple serait ou d'interdire la musique et les films, ou alors de taxer chaque etre humain dès sa naissance au cas où il entendent ou voie une oeuvre qu'il n'a pas payé. Juste en passant en parlant de droits d'auteurs, où en est le site de vente de musique en ligne appartenant à Universal (dont je ne sais plus le nom) qui refuse de reverser les droits à la SACEM car ils les trouvent trop élevés (Universal, faut il le rappeler qui est à la tête du lobby anticopie)

  • Ronny_
    Ronny_     

    Monsieur Tristan d'Albis,

    Je suis grand consommateur de supports divers, dont la plus grande partie pour mes oeuvres: DVD pour mes vidéos de famille, CD pour mes sauvegardes et distributions (Je travaille a domicile pour une société de production de logiciels), Clés USB (remplacant mes diskettes, et trés populaire comme cadeau lors des réunions et expos. Cartes mémoire (appareil photo numérique).

    Vous me proposez de payez des droits sur des supports qui ne contiennent que des oeuvres créé par moi-meme.

    Je vous propose un marché: Vous ne me faites plus payer des droits sur mes propres oeuvres, et je ne copiera plus de musique.


    Cordialement,
    Ronny

Votre réponse
Postez un commentaire