En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Très haut débit : le régulateur des télécoms défend son approche

Mis à jour le
Très haut débit : le régulateur des télécoms défend son approche
 

L'Arcep défend l'action des collectivités et la variété des technologies, dont la fibre optique, pour couvrir la France de réseaux très haut débit.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • CharlesPetit
    CharlesPetit     

    @franckd00, Bonjour..."Je ne sais pas où tu habites, mais le câblage fibre que j'ai pu observer (à Orléans,réalisé par Orange)"... partie de commentaire intéressant et informatif, mais déjà symptomatique d'un problème structurel et d'organisation de la part du système mis en place par l'ARCEP est des opérateurs qui fibre. Parce que cela devrait être peu importe où tu habite, peu importe qui fibre, c'est la même chose pour tous et tout le monde. J'adhère complètement à ton analyse en fin de commentaire, parce que je pense aussi que l'on se dirige vers un "gros flop" très onéreux si rien n'est fait pour corriger le tir. Bon Week End.

  • franckd00
    franckd00     

    Je ne sais pas où tu habites, mais le câblage fibre que j'ai pu observer (à Orléans,réalisé par Orange) comporte 4 fibres chez le client et 4 boitiers de raccordement au sous-sol (1 par opérateur). Reste aux 3 autres FAI a réaliser leur "câblage horizontal" ...

    Après le problème c'est que l'offre d'usage n'est pas vraiment attractive pour des client déjà en 18M (l'ADSL n'a décollé commercialement qu'avec la téléphonie IP). Ça me rappelle le gros flop du câble il y a 25 ans...

  • CharlesPetit
    CharlesPetit     

    Comme c'est étrange, ça bloque quelque part ? ..."accélérer le déploiement des réseaux en fibre optique, dont la commercialisation auprès des abonnés est jugé peu satisfaisante"... En même temps je suis en zone très dense, devant l'immeuble de la fibre Orange, Numéricâble, SFR, mais toujours pas Free. L'immeuble avait d'abord signé avec Free, sans travaux pendant plusieurs années, Free se désiste auprès du Syndic, l'on signe avec SFR, puis rien depuis 1 an, sans doute rien dans les prochaines années... Et après l'on s'étonne au gouvernement qu'il n'y a pas suffisament d'abonnements fibre ? Et puis le pire c'est que comme la fibre va s?arrêter sur le palier si un jour l'immeuble venait à être fibré, que le fibrage palier/appartements sera gratuit que si l'on choisi l'opérateur d'immeuble comme FAI, l'on s'étonne que ça bloque ? Et ensuite l'on veut taxer, tout et n'importe quoi, pour dépenser énormément d'argent pour au final rendre quasi impossible le choix d'un FAI autre que celui qui est opérateur d'immeuble... Mais de qui se moque t-on la fibre n'a pas un problème de moyens, de financement, mais un problème d'organisation, parce qu'il est parfaitement ridicule d'avoir 3 fibres, de trois opérateurs, dans le trottoir devant mon immeuble, alors qu'aucune ne rendre et au mieux ensuite que jusqu'au palier, ce qui fait que je resterais sans doute en ADSL, malgré tout.

Votre réponse
Postez un commentaire