En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Touche pas à mes achats !

Touche pas à mes achats !
 

L'informatique est un monde de très haute technologie où tout va très vite. Les directeurs des achats ne sont pas en mesure de remplacer les spécialistes et les décisions concernant les achats de produits ou de services informatiques doivent rester l'apanage des DSI.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • Costkiller
    Costkiller     

    De nombreux témoignages abondent dans ce sens, voire le portail Costkiller.net consacré à la réduction des coûts : http://costkiller.net

  • jd
    jd     

    C'est tout simplement hallucinant de voir encore se genre de conversation... Parce que les Achats en aéronotiques sont plus simples, avec des durées de vie de produits éternelles...
    Nier les éléments spécifiques aux achats informatiques est aussi simplet que de croire que le département Achat n'est qu'un repert de CostKilller, n'y comprenant rien à rien (sauf des fouchettes entre -5% et -25%).
    Je ne suis pas un spécialiste des Achats mais je crois qu'il y a un vrai challenge à séparer les 2 fonctions et à les faire travailler ensemble avec leurs propres sensibilités et compétences...
    Ce n'est pas une mince affaire et les différentes interventions ici en sont malheureusement la preuve.

  • hdlqz
    hdlqz     

    "Vous ne pouvez pas comprendre, c'est particulier. Il faut connaître pour pouvoir en parler. Ca va trop vite pour vous. Vous allez vous faire avoir par la SSII......." Florilège du discours du DSI à la direction achat.
    Le plus simple, supprimons la direction achat. Seule la DSI sait pourquoi il faut dépenser plusieurs millions d'euros dans Le projet ERP du siècle.
    A croire que la DSI ne connaît pas les études sur la réalité de ses brillantes réalisations.
    Ce discours ne peut que desservir la nécessaire mise en place des TIC dans les entreprises, PME françaises qui avancent sans rien comprendre à ce débat.

  • ttn
    ttn     

    Il est regretable que les DSI soient souvent catalogués comme des techniciens. Certes, ils peuvent l'être, mais ils peuvent aussi posséder d'excellentes qualités opérationnelles, en particulier dans le domaine des achats. Dans ce cas, ils sont redoutés par les fournisseurs, parce qu'ils maîtrisent tous les paramètres pour les faire plier.
    Il ne faut pas oublier que, dans toute négociation, il faut maintenir une démarche gagnant-gagnant : le fournisseur a besoin de subsides pour vivre, sinon il n'existera plus et donc ne pourra plus assurer le support des produits et/ou que l'on aura achetés. alors pourquoi négocier et acheter des produits pour lesquels le fournisseur n'existera plus ?
    Dernier point à ne pas oublier : un DSI qui a bien réfléchi sur le schéma directeur de sa société connaît bien ses rouages, et peut même par ce fait, en prendre la direction. Des cas concrets existent déjà. A méditer !

  • Giggs
    Giggs     

    Et quel est le profil qui a été choisi dans votre cas précis ? Un informaticien qui possède des compétences en achat, ou un acheteur qui s'y connaît en info ?

  • TiDom
    TiDom     

    Sur le papier, cette solution est séduisante et on marie le meilleur des deux mondes. Mais il y a une dimension que je vis au quotidien actuellement: le personne en question va dépendre des achats, mais travailler essentiellement avec la DSI, il faut porter son choix sur une personne solide, sous peine de la voir plonger dans une sorte de schizophrénie professionnelle.

  • Traroth
    Traroth     

    Et pourquoi ne pas plus employer un technico-commercial au service achat, connaissant l'informatique et la technologie, qui pourrait negocier au mieux, en coordination avec la DSI, qui comme tout autre service doit exprimer ses besoins, les achats informatiques ? Il est parfaitement logique que le servie achat acquiert les compétences dont il a besoin pour mener à bien sa mission, comme n'importe quel autre service, lui aussi.

  • Pleinpopossum
    Pleinpopossum     

    Je pense qu'il est difficile de collaborer car l'informatique est un produit différent. Les cycles de vies sont beaucoup plus court et les évolutions très rapides. Il ne faut jamais perdre de vue cela. Le négociateur devrait pour bien faire son travail maitriser outre l'aspect commercial, l'aspect technique et philosophique du produit informatique. Au finish, ni le DSI ni la direction des achats n'ont le profil requis. Mais à mon sens, le DSI même s'il n'obtient pas le meilleur prix ou les meilleures garanties aura plus de chances de bien choisir le produit.

    Une entente entre les deux pour effectuer la négociation devrait déboucher sur un compromis et, en informatique, le compromis donne des solutions moyennes et souvent peu adaptées.

    Pas facile tout cela !

  • Giggs
    Giggs     

    Certes, une direction des achats n'est pas une DSI. Mais pourquoi vouloir rester cloîtrés ? Pourquoi ne pas se dire qu'en mélangeant les compétences techno de la DSI et les compétences de négociation de la direction des achats, le résultat peut être intéressant ? J'imagine bien que la direction des achats ne peut pas être pertinente sur le choix d'un PGI ou d'un système de géolocalisation, soit des projets informatiques qui touchent à la stratégie de l'entreprise, mais en ce qui concerne l'achat de produits banalisés, comme les PC ?

Votre réponse
Postez un commentaire