En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

TNT : techniquement, presque tout reste à faire

TNT : techniquement, presque tout reste à faire
 

Remplacer les émissions analogiques de la télévision par des émissions numériques en utilisant les infrastructures actuelles et des normes rodées, cela n'était techniquement pas trop difficile. Reste maintenant à exploiter les extraordinaires propriétés des ondes VHF/UHF, de l'OFDM et du MPEG-4 pour initier les vrais nouveaux usages de la télévision.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • jpdmjp
    jpdmjp     

    La location d'un répéteur satellite coûte de l'ordre de 3M? par an. Il sera possible, vers 2007-2008, de diffuser plus de 30 programmes TV de qualité standard par répéteur grâce aux tecnologies MPEG 4 et DVBS2. Faites le calcul...

  • La colle
    La colle     

    Il y a des erreurs dans cet article :

    1/ la bande III VHF a une utilisation mixte DAB (Digital Audio Broadcasting) et DVB-T, aujourd'hui la France à demandé auprès de la CCR06 (ITU) 1 multiplex DVB-T convertible en 4 multiplexes T-DAB et 3 multiplexes T-DAB. L'usage de la bande III (VHF) en DVB-T ne semble pas à l'ordre du jour car la techno DVB-T est extrémement sensible aux bruits impulsionnels alors que le DAB a été développé pour résister à ce type de bruit. En Corée le DAB est utilisée pour diffuser des programmes vidéo sur les téléphones mais également dans les voitures par exemple, cela s'appelle le T-DMB.

    2/ La puissance en UHF pour le DVB-T ou le DVB-H en réception mobile extérieur impose de multiplier par 200 la puissance des émetteurs DVB-T actuels ce qui n'est guère envisageable. L'ajout de petits émetteurs comme vous l'indiquez ne résoudra pas le problème de la réception télé sur le réseau routier par exemple.

    3/ Les télévisions locales. Aujourd'hui toutes les télévisions locales en France sont déficitaires, ajouter un coût de diffusion par satellite n'arrangera rien du tout bien au contraire. Alors que le coût de la diffusion en local en DVB-T est beaucoup moins importante et surtout moins couteuse que le système analogique actuel.

    4/ Le DVB-H n'est pas la seule technologie pour diffuser de la télévision vers les mobiles. Il existe également le T-DMB qui a été choisi par l'Angleterre et l'Allemagne pour une diffusion commerciale qui débute lors de la coupe du monde de football 2006. Le T-DMB permet un espacement des émetteurs bien plus important que le DVB-H (environ 25km entre chaque émetteur en zone urbaine et plus de 60km en zone rurale).

  • ANALITIC
    ANALITIC     

    Pour la TNT, la couverture par satellite sera indispensable pour compléter celle des émetteurs, qu'elle soit politiquement correcte ou non. La priorité c'est aujourd'hui de compléter la couverture des chaînes gratuites diffusées en Mpeg2 et non celles diffusées en Mpeg4 dont les performances (gourmand en bande passante)ne sont pas encore bien maîtrisées et complique ainsi temporairement l'attribution de nouvelles fréquences sur la TNT. Pour les mobiles rien est tranché puisque des négociations internationales sont en cours et risquent de se prolonger ; hormis l'UHF, des solutions comme la VHF sont effectivement regardées, mais aussi des fréquences plus hautes, celles du DAB (1,5 GHz, fréquences initialement prévues pour la radio numérique mobile), et des fréquences à 2 GHZ. Dans tous les cas il faudra probablement aussi pour ces applications mobiles assurer une couverture terrestre de ville type cellulaire et une couverture satellitaire de complément. Enfin parmi les nouveaux usages de la TNT, il ne faudrait pas oublier les demandes de canaux pour diffuser la TVHD. La compétition est ouverte, le CSA sera amené à se décider après adaptation de la loi audiovisuelle et le marché tranchera.

  • fpb
    fpb     

    Il est indiqué dans cet article que "bientôt" la diffusion sur satellite et en MPEG4 ne couterait que 0,1 milllions d'euros ? sur quelle base cette affirmation se base-telle ?

Votre réponse
Postez un commentaire