En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Téléchargement : la licence globale est de retour

Téléchargement : la licence globale est de retour
 

Député UMP anti-Hadopi, Michel Zumkeller vient de déposer une proposition de loi sur la création d'une « licence globale à palier ». Une manière de relancer le débat sur le sujet.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

38 opinions
  • aladrys
    aladrys     

    Comme il fut déjà dit quelque part l'idée des plateformes de téléchargement soumises a abonnement n'est pas si mal. Comme il en existe déjà pour la musique, je ne vois pas pourquoi il ne peut aller de même pour les films. Cependant il faut faire attention au piège comme pour certains services de musique ou la lecture des fichiers ne pourrait se que via certains outils dédiés. Cela exclu le reste me parait plausible. Pour ceux qui ne téléchargent pas et bien ils ont qu'a ne pas s'abonner. Ça nous permettrait de sortir de ce débat sans fin qui est le téléchargement et Hadopi et les auteurs (majors) toucheraient enfin peut-être quelques sous et arrêteraient de faire la tronche (même si je crois que ils continueront a tirer la gueule ne serait ce que part principe lol ).

  • Daugthi
    Daugthi     

    La sacem ne fait pas son travail
    La sacem vol
    La sacem est en plein controle il me semble d'ailleurs en ce moment pour manquement a ses obligations... (ou va l'argent réellement ! )

  • Daugthi
    Daugthi     

    Tu fais quoi des artistes independant ??

  • sqvrh
    sqvrh     

    @kruly

    Oui, juste qu'avec la licence globale obligatoire, il y a une nouveauté, c'est l'obligation d'achat du remplissage, si une licence globale devenait un impôt ou une taxe sur l'abonnement Internet.

    Autrement dit, actuellement il suffit de ne pas acheter, après avec une licence globale obligatoire, c'est l'obligation d'acheter, même le sans intérêt, le remplissage, puisque l'on paye quoi qu'il arrive et que cela se partage à la quantité.

    La musique, les films, doivent rester un choix, d'acheter ou non, pas une obligation comme souhaite l'instaurer la taxation globale, pour n'avoir rien d'indispensable en contrepartie.

  • gaspode
    gaspode     

    Bonjour,

    je m'étais intéressé à cet licence au moment ou elle était à la mode.
    Mais quelque chose me chiffonne :
    -> Personnellement, je ne pirate pas. j'achète des CD de temps en temps, tout les 3 mois selon budget
    -> Par contre, je télécharge énormément et légalement (distro linux, etc.).

    => Est ce que cela veut dire que je vais payer les vacances de Johny Haliday avec mes téléchargement de Linux ?
    non, parce que payer 10 euros par mois pour un truc dont je me fou ... non merci! Je refuse catégoriquement, et les mp3 ne m'intéresse pas vraiment.
    Idem pour ceux qui font de la vidéo à la demande... que ce passe-t-il ?

    A la limite, dans ce cas, je me mets au piratage jetable de films, c'est tout.

    Bref, tout comme hadopi, je suis très dubitatif.

  • kruly
    kruly     

    "sans qu'en face des "artistes" comme ils seront payés quoi qu'il arrive (Fonctionnarisation) n'aient rien à fournir de correct, ou plutôt fassent dans la quantité du n'importe quoi, juste histoire de combler le vide intersidéral de la création, pour toucher plus à la quantité."
    Ah bon, ça ne se faisait pas ?
    Oh oui, les artistes qui doivent remplir un CD de 12 à 20 titres pour respecter leur contrat avec leur maison de disque ne l'ont jamais fait... Normal, ils sont payés au mérite, jamais il ne leur viendrait à l'esprit de "fourger" au public un truc vite fait, des plans musicaux ultra-connus voire plagiés...!

  • PrFirmin
    PrFirmin     

    Le problème des méthodes de fichiers en p2p c'est qu'en même temps que l'on télécharge, on met aussi le fichier à disposition (pas besoin d'être seeder pour ça).

  • sqvrh
    sqvrh     

    "Avant de considérer untel comme étant ou n'étant pas un artiste, il faudrait qu'il produise un travail et que ce travail soit disponible. Si tu es soit disant chanteur mais que tu ne produit pas de musique, je ne vois pas pourquoi on te donnerais quoi que ce soit."

    Oui, mais si tu as produit, allez 10 chansons, qu'elles sont disponibles, tu as droit d'office à une part du gâteau, de façon indéfinie dans le temps, même si tu ne produit plus rien du tout par la suite. Si c'est fait sous forme d'impôt, une somme sera "à se partager" au pourcentage, alors même si plus personne n'avait produit quoi que ce soit de neuf, la somme à se partager, qu'il y ait ou pas téléchargement serait la même, autrement dit une rémunération, sans travail.

    "Ensuite, j'ai pas les connaissances requises pour savoir comment la France peut se débrouiller pour la rémunération d'artistes étrangers mais à ce que je sache, on paye quand même la redevance télé lorsqu'on regarde un western aéricain ou un manga japonais. Donc cet argument me parait fallacieux."

    On paye la redevance TV pour les chaines publiques, ou finance cela par les PUB sur le privé, par contre, c'est les chaines qui achètent le droit de diffusion, pour les films étrangers qu'elles diffusent. L'exemple de la TV n'est pas comparable, parce que sur la TV c'est pas le client qui décide des programmes de diffusion, le client n'a accès qu'à ce qu'on veut bien lui montrer (ou peut lui payer). Et une VOD illimitée (comparable à la licence globale) à toutes les oeuvres Françaises et Etrangères, anciennes et récentes, cela va chercher à combien 5?-10?/mois ou plutôt dans les 100-1000?/mois ??

    "Après c'est que mon avis, mais je ne crois pas à cette histoire de "fonctionnarisation". C'est une méthode pour enfin réconcilier téléchargement et artistes. Peut être pas la plus efficace mais au moins elle est pleine de bon sens!"

    Je pense que Non, parce que je ne vois pas en quoi la musique et les films devraient déroger, au principe, de choix, de liberté d'acheter ou pas un produit. La licence globale obligatoire, sous forme d'impôts ou sous forme de contribution obligatoire si l'on a internet, n'est pas une solution, parce que dans ce cas pourquoi ne pas forcer les gens à aller au cinéma, à des concerts, ou plutôt les obliger par l'impôt à payer pour des spectacles qu'ils n'iront jamais voir...

    En fait, les industries du divertissement cherchent, avec cette licence globale, en plus de l'Hadopi (coté sanction), à se créer une manne financière, comme l'est la contribution à la copie privée, sans rien avoir à fournir de minimum légal en face et puis une fois cette "impôts global" en place qui peut penser que celui-ci n'augmentera pas régulièrement, sans qu'en face des "artistes" comme ils seront payés quoi qu'il arrive (Fonctionnarisation) n'aient rien à fournir de correct, ou plutôt fassent dans la quantité du n'importe quoi, juste histoire de combler le vide intersidéral de la création, pour toucher plus à la quantité.

    (Un PC peut créer combien de titres musicaux à la minute en variant les rythmes de façons automatique ?? Combien téléchargeront cela, avant de dire que c'est n'importe quoi, mais que cela aura rapporté gros à son "artiste" grâce à la licence globale, sans faire grand chose)...

  • Dcindy93
    Dcindy93     

    Les arroses etrabers seront, comme les français, rémunérés par leur labels qui existent en France. C'est ce qui me parait le plus probable. Après c'est aux artistes de négocier leurs contrat avec les labels. Eux ensuite fournirons les oeuvres sur des plates forme dédiées au téléchargement légal. Ce qui me gêne ne concerne pas la musique mais les séries et les films. Il faudrais attendre au minimum la sortie DVD pour les films j'imagine et pour les séries je ne vois pas comment mettre en place une récupération des séries après leurs sortie dans le pays d'origine... Sachant que la vod le propose pour quelques séries déjà.
    Bref, licence globale je suis pour, je la paierais, mais je ne pense pas arrêter de télécharger sur les plateforme illégales tout simplement parce que le contenu est dispo plus rapidement et est plus varié.

  • Zingorana
    Zingorana     

    Oui, sauf que la TV tu as le choix : tu peux ne pas en avoir et donc ne pas payer la redevance.
    Pour le téléchargement, tu peux souhaiter avoir internet mais ne pas télécharger et dans ce cas, parce que tu as un abonnement internet, tu serai quand meme contraint de payer la redevance alors que tu ne télécharges pas...

Lire la suite des opinions (38)

Votre réponse
Postez un commentaire