En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Taxe sur les disques durs : les fabricants saisissent le Conseil d'Etat

Le syndicat des industries de matériels audiovisuels repart en guerre contre la taxe sur les disques durs. Il s'estime victime d'une distorsion de concurrence et saisit le Conseil d'Etat.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

29 opinions
  • Danton_
    Danton_     

    On circule tranquilement dans un espace libre. Puis, une force nous prend d'assaut et nous rançone. On appelle ça de la PIRATERIE. Sur les mers, ça aboutit à un commerce plus difficile, des échanges moins abondants et finalement à une régression économique et sociale. Quand des personnes bouffies d'orgueil qui se sont cooptées pour vérouiller le système institutionnel de la création sucent le sang des autres, on stérilise l'avancée de la pensée humaine. Les vampires s'engraissent, puis meurent faute de sang frais. Il ne faut pas oublier que le processus de création n'est jamais spontanné et s'appuie toujours sur l'acquis des autres. La taxation des supports numériques détourne le fruit du travail de création privée au profit d'un système purement commercial et stérile.
    Voilà.

  • robert_
    robert_     

    Aujourd'hui sous les prétexte de la piraterie (voir aussi le terrorisme) les majors et les assimiles se prends à ces propre clients. A force de vouloir contrôler et taxer tout les monde les plus gros perdants vont être les auteurs... en suite les majors. L'argent a tellement réduit le bon sens et l'intelligence de sois disants gestionnaires et garants de droits d'auteurs que ont oublies complètement que on frappe maintenant dans leur propres clients. A force de taxer la maximum chaque client et potentiel client, de nous insulter et ne montrant de doits comme de pirates..... les jours s'approchent pour le retour de bâton. Même si les opinions sur ce forum ne sont pas prises en compte par les intéressés.... les résultats décevants de majors, c'est les effets de la répression, les prix élevés pratiques en plus des taxes cumules et indirectes, césure et le désirs de nous imposer leur choix, leur goûts et préférences. Plus les clients vont être taxé et insultée.... plus ira de rejets en bloc de leurs produits. Stoppons la dictature de majors !... respectons la liberté de choix et d'expression, les droit fondamentaux de l'homme, respectons aussi les auteurs pour leur travail. Boycottons aussi les contrats abusives de majors sur l'exploitation des droits de auteurs et réclamer une renumérotation correcte, sans discrimination, pour tous les auteurs connus ou moins connus et aussi pour éditeurs de jeux, logiciels... etc. A méditer...

  • Béon Jacky
    Béon Jacky     

    Je suis sur le c.. de lire que Monsieur Bernard Heger du SIMAVELEC puisse penser qu'il faut taxer les disques durs.
    Le citoyen que je suis, lui, ne demande rien ne laissons pas des gents décider pour nous. Intervenons directement auprès de cette commisssion.
    Et que ce type ci-dessus reste à sa place.

    Un ancien candidat aux Législatives de 2002

  • Danton_
    Danton_     

    Le Hic, dans cette Taxe, c'est qu'elle ne va pas à l'état, mais SANS AUCUN CONTROLE à une compagnie privée filiale de la SACEM. Il fallait quand même oser le faire. C'est du vrai piratage organisé par la force publique, on est rançonné en quelque sorte.

  • patviro
    patviro     

    sur tout

  • patviro
    patviro     

    la gars qui grave qq cd par mois fait tort a qui ???

    a part a la sagem qui engrange des milliards depuis des annees.....

  • vince__
    vince__     

    d accord pour taxer les cd -r mais à la condition qui est une vraie baisse sur les cds audio, si je pouvais avoir le cd de mon chanteur pref dans les 50balles, alors c clair, c est finit la copie, mais la je suis desole mais j ai pas les moyen actuellement de me payer un seul cd au prix qu il coute (bon je grossis un peu, mais, c trop prohibitif..)

    serieux 150balles.........c le prix de ma connection par mois...........N IMPORTE KOI!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • greg_
    greg_     

    Quelles pertes financières ? Je suis mort de rire quand je lis ça : le marché français du disque a augmenté de 5% en 2002 ! Malgré des prix toujours prohibitifs.

    Et on ne parle pas de l'explosion du chiffre d'affaire des fabricants de graveur, des fournisseurs d'accès haut-débit (qui communiquent sur l'échange facile de musique), explosion qui a ammené des rentrées d'argent (TVA, ...) dans les caisses de l'Etat.

    On ferait mieux de sanctionner plus lourdement ceux qui se livrent à leurs petits trafics et laisser ceux qui font des copies privées en paix (quand on a des gamins, on est bien content de ne leur confier qu'une copie de leurs CD-Rom car s'ils abiment l'original, qui va le rembourser ???).

  • mallet
    mallet     

    Le plus copié, c'est la musique de goret des usines à tubes.
    On trouve fort peu souvent des mp3 de blues, ou de vieux rock seventies..., mais plutôt de la désolation style Obispo le bien-pensant, Johnny "mains dans les poches, sous la flotte, la femme que j'aime m'a quitté, mais je suis un loup solitaire", Britney truc, Star machin et consorts...
    C'est pour ça que, même s'ils ne touchent qu'une infime partie de la taxe, c'est la tetra-daube qui raffle la presque totalité de ce petit pourcentage...
    Et on serait obligés de raquer pour tous les moutons !!! Merde !

  • DJ Sergio
    DJ Sergio     

    D'autant qu'il existe déjà "machin" officiel qui a la prétention de collecter des fonds pour les auteurs :la SACEM. Impossible de ne pas être rackete par cet organisme dès lors que de la musique est diffusée dans un quelconque lieu public. Le problème c'est que la majorité des sommes récupérées passe en frais de fonctionnenment et que le peu qui reste ne va qu'à quelques artistes ! A force de vouloir tout taxer et surtout d'en vouloir toujours et toujours plus l'Etat fiscal incite à la fraude. C'est pourquoi je rigole quand j'entend les politiques, le coeur sur la main, prétendre être attachés à la défense notre prétendue "identité culturelle" !

Lire la suite des opinions (29)

Votre réponse
Postez un commentaire